Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
10/11/2021 20:42

INDUSTRIE : Les salariés CGT de VBT interpellent François Bayrou

Le 6 novembre dernier, une vingtaine de manifestants s'étaient postés à l'entrée du Pantographe pour exprimer au haut-commissaire au plan leurs inquiétudes à propos du site VBT de Montbard. Le groupe Vallourec pourrait prochainement vendre ou fermer l'usine.
Le 3 novembre dernier, les syndicats CGT du magasin Aldi de Beaune et de l'usine VBT de Montbard (groupe Vallourec) ont manifesté à Beaune peu avant la venue d'Angela Merkel et d'Emmanuel Macron en demandant «des actes forts pour le monde du travail».

Ce samedi 6 novembre 2021, les ouvriers CGT de VBT ont de nouveau défendu leur dossier devant François Bayrou (Modem) cette fois. Le haut-commissaire au plan était attendu au Pantographe, à Venarey-Les Laumes, pour un forum sur «la ruralité conquérante» organisé à l'initiative de la députée Yolaine de Courson (apparentée Modem).

«L'avenir de Montbard passe par le maintien des emplois industriels»



Vallourec serait en passe de vendre le site ou, faute de repreneur, de fermer l'usine, ce qui inquiète les employés. Selon Vallourec, un repreneur pourrait relancer l'activité et maintenir les postes. La CGT pointe un risque de délocalisation puisque le groupe produit des tubes similaires en Allemagne.

Si la CGT constate que trois sites du groupe Vallourec ont été revendus avec un maintien de l'activité en huit ans, le syndicat souligne que trois autres sites ont été fermés en trois ans.

Les militants CGT demandent donc à ce que «les acteurs politiques, ou autres, pouvant aider à la reprise de VBT soient investis, car l'avenir de Montbard passe par le maintien des emplois industriels et du maintien des services publics».

«Vallourec a reçu 500 millions d'euros via la BPI»


«Le site fait vivre 240 familles», ont de prime abord indiqué les manifestants en échangeant dans le calme avec François Bayrou ainsi qu'avec Yolaine de Courson et Laurence Porte (LCOP), maire de Montbard.

«Vallourec a reçu 500 millions d'euros via la BPI il y a quelques années – c'est Emmanuel Macron qui les avaient donnés à l'époque – tout ça pour investir en Chine», a lancé un syndicaliste.

«Du boulot, on en a, les compétences, on les a. (…) Quand il n'y a plus d'emplois, par définition, les services publics, on en a moins besoin donc c'est ça qui nous inquiète», a analysé un autre employé qui craint que des personnels éventuellement licencié quittent Montbard.

À l'écoute, François Bayrou s'est voulu rassurant sur le sujet de la desserte TGV de Montbard notamment. Sur la question industrielle, il a sobrement indiqué qu'il allait faire «remonter le message».

Jean-Christophe Tardivon

«La ruralité, c'est l'avenir», selon François Bayrou














Infos-dijon.com - Mentions légales