Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
20/06/2022 04:15
2774 lectures

LÉGISLATIVES : «Le travail dans le rural est extrêmement important pour l'implantation des écologistes», analyse Catherine Hervieu

La candidate, défaite sur la deuxième circonscription, envisage de «poursuivre cette dynamique» de la NUPES. Elle appelle le député élu Benoît Bordat à «clarifier les choses» au conseil départemental de la Côte-d'Or où il est entré en 2021.
La candidate investie par Europe Écologie Les Verts dans le cadre de l'accord de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale a été battue lors du second tour des législatives. Elle réagit ce dimanche 19 juin 2022.

«C'est effectivement une déception parce que nous n'avons pas gagné mais, tout de même, ça s'est joué de façon serrée parce que l'écart de 1.000 voix sur un corps électoral de plus de 70.000 électeurs, ça remet les choses en perspective. Ça s'est joué à pas grand chose, il nous a peut-être manqué quelques jours pour continuer à convaincre. Il reste le gros sujet de l'abstention dont il faut vraiment se saisir.»


«On est déterminé à poursuivre cette dynamique ensemble»


«Pour la deuxième circonscription, pour une circonscription de droite, le score que je fais au final est une bonne surprise, pondérée du taux d'abstention, on ne nous attendait pas à ce niveau aussi élevé. C'est par rapport à ce qu'on incarne dans ce territoire-là.»

«On est déterminé à poursuivre cette dynamique ensemble. (…) On va faire le bilan de ce cycle électoral dans des prochaines réunions. Il y a une volonté de continuer à travers différentes modalités d'animer l'ensemble des territoires.»

«Sur la deuxième circonscription, le travail dans le rural est extrêmement important pour l'implantation des écologistes, des enjeux autour du climat. (…) On a tissé des liens, des relais se sont constitués, il faudra les faire fructifier dans le cadre du rassemblement des forces de gauche et des écologistes.»

Au conseil départemental de la Côte-d'Or, Catherine Hervieu appelle Benoît Bordat, membre du groupe d'opposition Côte-d'Or Terre d'avenir, à «clarifier les choses» : «les soutiens d'Emmanuel Macron sont dispersés dans le groupe majoritaire et le groupe d'opposition, il va falloir qu'il choisisse». «Nous, on est resté fidèle aux valeurs et à l'orientation politique qui ont prévalu à Côte-d'Or Terre d'Avenir».

«Les députés EELV doivent leur élection à la dynamique du rassemblement»


«Au niveau national, en tant qu'écologiste, je me félicite du fait qu'on va avoir un groupe écolo comme on en a jamais eu. C'est une étape importante au niveau du débat national et de l'apport des écologistes pour les politiques publiques pour concrétiser vraiment les choses en matière de justice sociale et de changement climatique.»

«[Les députés EELV] doivent leur élection à la dynamique du rassemblement. C'est vrai que Jean-Luc Mélenchon a fait le score qu'il a fait au premier tour de la présidentielle. Sur le terrain, les gens disaient 'rassemblez-vous, on veut autre chose que Macron, autre chose que Le Pen'. Dans les circonscriptions, ça se décline avec des personnalités, avec des histoires politiques qui sont propres à chaque territoire.»

Propos recueillis par Jean-Christophe Tardivon

Les enseignements du second tour des législatives en Côte-d'Or


14 députés pour Ensemble, 6 pour LR, 5 pour le RN et 2 pour la NUPES élus en Bourgogne-Franche-Comté


La NUPES arrive en tête à Dijon lors des élections législatives



Infos-dijon.com - Mentions légales