Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
06/10/2020 03:16

PARIS 2024 : «C’est une bonne nouvelle pour la Côte-d’Or et j’en suis très fier», déclare François Sauvadet

Ce lundi 5 octobre, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or a réagi à la sélection de plusieurs sites dans le département pour être Centres de préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

C’est ce lundi 5 octobre 2020 que le comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 a dévoilé les sites retenus pour accueillir des sportifs de haut niveau et mondiaux d’ici à 2024. En Côte-d'Or, Dijon mais aussi Chenôve, Beaune et Semur-en-Auxois sont les villes dont plusieurs sites figurent dans la liste.

La candidature pour être «Terre de Jeux 2024» avait été déposée par le Département de la Côte-d’Or il y a moins d'un an. En parallèle, elle s’était matérialisée par la signature d’un partenariat avec un ambassadeur de marque en la personne du champion olympique de natation Amaury Leveaux, le 12 novembre 2019. Le Département avait été labellisé le 21 novembre 2019.

«Aujourd’hui, les sites proposés ont été retenus. Un autre site pourrait même être retenu à Messigny-et-Vantoux pour le BMX, quelques aménagements techniques ont été demandés. Hors Dijon, on pourrait avoir trois sites d’entraînement, c’est une bonne nouvelle pour la Côte-d’Or et j’en suis très fier, c’est une reconnaissance pour tout le mouvement sportif, pour tous nos bénévoles. Que quatre villes soient retenues aujourd’hui, c’est vraiment formidable», a confié François Sauvadet.

Le besoin de «faire vivre les valeurs de l’olympisme»

Ayant réaffirmé que «la Côte-d’Or est une Terre de Jeux Paris 2024», le président du Conseil départemental a alors déclaré : «Notre Département a été parmi les premiers signataires de la convention Terre de Jeux. Amaury Leveaux a rempli son contrat en intervenant dans les collèges, en véhiculant un parcours sportif exemplaire. On va continuer en ce sens, pour faire vivre les valeurs de l’olympisme, que ce soit un rendez-vous populaire mais aussi de mobilisation autour des valeurs de l’olympisme. Notre pays a besoin de retrouver confiance en lui-même, de retrouver des valeurs de fraternité, de générosité, d’engagement, de travail et de mouvement collectif. Ces valeurs nous motivent et font que le Département est un partenaire engagé de Paris 2024. La relation est confiante avec Tony Estanguet (président du comité d’organisation de Paris 2024). J’espère que les circonstances sanitaires s’amélioreront et permettront de retrouver le chemin des stades, qu’on puisse vivre le plus normalement possible assez vite».

Avant Paris 2024, il doit y avoir Tokyo en 2021, espérons-le… «Toutes les règles de sécurité sanitaire sont prises en ce moment par les pouvoirs publics. Je fais confiance aussi aux équipes de chercheurs mobilisées dans le monde entier. Je pense qu’on arrivera à éradiquer cette pandémie. Maintenant dans quels délais ? C’est difficile de le dire aujourd’hui… En tout cas, profitons des circonstances pour rappeler que, si on veut en sortir, il faut respecter scrupuleusement les gestes barrières, même si l’effort demandé est lourd», a ajouté François Sauvadet.

Alix Berthier

Les centres de préparation retenus en Côte-d'Or



Catherine Louis, Amaury Leveaux et François Sauvadet le 12 novembre 2019