Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
18/09/2021 15:26

QUETIGNY : La réussite du Grand marché bio n’est plus à démontrer

Organisé pour la 6ème année sur la place centrale Roger Rémond ce samedi 18 septembre, le Grand marché de Quetigny permet aux producteurs et consommateurs se retrouver autour d’étalages variés, dans l’alimentation mais aussi la cosmétique et les produits d’entretien notamment. L’événement est une forme d’écho à la croissance de la bio en Bourgogne-Franche-Comté.
«Chaque année, on doit refuser du monde. Nous clôturons les inscriptions en avril-mai mais on reçoit des demandes jusqu’à la veille du marché», répond Benoît Kubiak quand on lui demande s’il est facile d’attirer des exposants sur le Grand marché bio de Quetigny.
«C’est même vous qui m’avez contacté pour revenir», a-t-il aussi fait remarquer à un fromager ce samedi en milieu de matinée.

Un rendez-vous important à l'échelle régionale


Manifestement, l’événement est devenu un des rendez-vous incontournables bio dans la région. «Historiquement, ce n’est pas le premier marché du genre mais le fait d’avoir uniquement des producteurs certifiés bio en fait un événement reconnu et important pour le mode de la bio en Bourgogne-Franche-Comté. Pour les exposants, ce marché représente leurs meilleurs stands de l’année», note encore l’agent municipal en charge de l’accompagnement des élus et des services municipaux sur le développement durable, en l'occurrence coordonnateur du marché bio.


Panel large pour cette 6ème édition : 80 exposants, dont 47 stands de producteurs et ventes en direct, se sont déployés sur la place centrale Roger Rémond, avec quelques nouveaux exposants et nouveautés. C'est par exemple une première sur ce marché pour le quinoa de Cyril Blin, agriculteur bio à Montagny-lès-Beaune en Côte-d'Or.

Si la 5ème édition mise en place en 2020 avait été marquée par des aménagements afin de bien insister sur les mesures sanitaires et autres gestes barrières, celle de ce samedi 18 septembre en a gardé quelques réflexes (port du masque à l’approche des stands et plus largement dans les allées). Le passe sanitaire était demandé pour pouvoir accéder à l’espace de buvette et restauration.

«Des possibilités de changer de modes de consommation»


Dans ce contexte sanitaire-là, on attendait à nouveau «plusieurs milliers de visiteurs». Organisateurs et partenaires - Ville de Quetigny, Bio Bourgogne, le Groupement des agriculteurs bio de Côte-d'Or, Dijon Métropole - ont pu apprécier la bonne affluence de la matinée.
Rémy Détang, maire de Quetigny, était accompagné notamment de Philippe Lemanceau, vice-président de Dijon Métropole délégué entre autres à la transition alimentaire, de représentant de Bio Bourgogne et du GAB 21, mais aussi de Stéphanie Modde, vice-présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge de la transition écologique.

Pour l’élue régionale, «le bio reste une démarche volontariste que la Région Bourgogne-Franche-Comté doit encore mieux accompagner. L’événement témoigne en quelque sorte d’une demande de plus en plus importante d’installation en bio mais également d’une demande des consommateurs en hausse et montre des possibilités de changer de modes de consommation par des initiatives locales mises en avant. La Région peut aider par exemple sur la structuration d’associations afin que ces initiatives puissent se démultiplier tout en sensibilisant davantage le grand public».

Stéphanie Modde n’oublie pas d’autres leviers tels que les aides économiques aux entreprises ou bien la promotion dans les lycées, en réaffirmant ce qui est selon elle une évidence aujourd’hui : «L’écologie n’est pas opposée à l’économie et elle doit profiter au plus grand nombre. On arrive à un tournant où il faut travailler en transversalité pour promouvoir le bio et local dans l’ensemble de nos politiques à la région».

La bio progresse en Bourgogne-Franche-Comté


L’événement sur la place centrale Roger Rémond de Quetigny est chaque année une invitation à la découverte de produits issus de cette dynamique croissante.

D’après l’Observatoire régional de l’agriculture biologique en Bourgogne-Franche-Comté (édition 2021, données 2020), «la viticulture aura été en 2020 le secteur de production le plus représentatif en Bourgogne Franche-Comté de la forte motivation pour la conversion à l’agriculture biologique. (…) Avec près de 140 nouveaux domaines en viticulture bio, soit 23 % en plus par rapport à 2019, ce sont désormais 660 domaines bourguignons et francs-comtois qui ont fait le choix de renoncer à l’utilisation des pesticides et engrais de synthèse».

«La région Bourgogne-Franche-Comté enregistre en 2020 un nouveau record avec 415 conversions ou installations. Les engagements en AB sont en hausse constante depuis 2015 et la région compte désormais 2 976 fermes bio, soit + 11,8 % par rapport à 2019. Les surfaces conduites en AB s’élèvent à 214 884 ha dont 72 232 en conversion, soit une progression de 9,8 % en un an».

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier





















Infos-dijon.com - Mentions légales