Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Côte d'Or > Côte d'Or
01/09/2020 05:51

RENTRÉE SCOLAIRE : «Toutes les mesures de précaution ont été prises» déclare François Sauvadet

Ce lundi 31 août au collège Roland-Dorgelès à Longvic, aux côtés de la rectrice de l'Académie de Dijon, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or a rappelé la priorité de la santé des élèves et des personnels évoluant au sein des établissements scolaires gérés par le Département.
Ce lundi 31 août 2020, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or François Sauvadet (UDI) s'est rendu au collège Roland-Dorgelès à Longvic pour s'enquérir des conditions d'accueil des élèves à la veille de la rentrée scolaire 2020-2021. François Sauvadet a aussi tenu à distiller quelques messages.

Pour ce déplacement, le président du Département était accompagné de Catherine Louis (conseillère départementale), de Céline Tonot (conseillère départementale d'opposition et première adjointe au maire de Longvic), de Nathalie Albert-Moretti (rectrice de l'Académie de Dijon) et de Pascale Coq (DASEN 21). Il a été accueilli par la principale Martine Tabellion et des représentants de la communauté éducative.

Un collège rénové en 2022


Le collège Roland-Dorgelès est en complète rénovation, un chantier conduit par  le cabinet Tria Architectes représenté ce lundi par Jean-Luc Thévenard et Jean-François Picoche. L'investissement du Département s'élève à 24 millions d'euros.  

Les deux architectes ont fait le point sur le déroulé des travaux. Certains locaux sont terminés comme celui de la restauration scolaire. La livraison définitive est prévue en 2022 avec une labellisation Bâtiments à Énergie Positive et Réduction Carbone indiquant une grande performance énergétique et le recours à des matériaux biosourcés à faible impact carbone.

«Notre difficulté est la limitation du brassage»


La crise sanitaire est venue s'ajouter au contexte déjà particulier du chantier. Le collège avait mis en place ses propres mesures sanitaires qui ont été revues à l'aune du protocole du ministère de l’Éducation nationale comme l'explique Yasmina Soltani Soltani, professeure d'anglais et assistante de prévention établissement (APE).

Les entrées et sorties seront échelonnées en fonction des arrivées et départs des transports scolaires. Puisque tous les élèves doivent être accueillis en présentiel, toutes les salles laissées disponibles par la rénovation seront occupées. «Il n'y aura pas de distanciation physique possible entre les élèves» prévient Yasmina Soltani, «donc le port du masque est obligatoire pour l'enseignant et les élèves».

Tout comme la rectrice de l'Académie de Dijon, l'APE insiste sur le rôle crucial du lavage des mains. À l'arrivée dans les salles de classe, les élèves recevront un spray de solution hydroalcoolique pour renforcer l'hygiène des mains. Dans chaque salle, un kit de désinfection permettra à l'enseignant de nettoyer des zones de contact. Un nettoyage complet des salles de l'établissement sera réalisé chaque soir.

Les sorties en récréation intermédiaire ne seront pas échelonnées mais la fin de matinée le sera en vue d'accéder aux différents services de la restauration scolaire. «Notre difficulté est la limitation du brassage» déplore Yasmina Soltani. Pour cette rentrée 2020-2021, le collège accueille 555 élèves dont plus de 400 demi-pensionnaires.

Les familles ont été informées par «une charte de bonne conduite» pour savoir quoi faire avant que leurs enfants n'arrivent à l'école. Dès le premier jour, les élèves seront formés aux gestes barrières par leur professeur principal avec l'appui de l'infirmière scolaire.

À la suite des réactions des élèves post-confinement, sera expérimentée l'absence de sonnerie entre les cours. «Tout le monde s'est senti bien avec les absences de sonnerie et on a remarqué que les horaires étaient respectés» souligne Yasmina Soltani.

«Il faut aussi que les jeunes soient responsabilisés»


«Notre première priorité, c'est la santé des élèves, de nos agents et de la communauté éducative» rappelle François Sauvadet. Le Département fournira deux masques en tissu à chaque collégien (lire le communiqué).  Cela dans les 47 collèges publics et dans les 7 collèges privés. Des masques sont aussi fournis aux 460 agents techniques intervenants dans les collèges.

Concernant les mesures sanitaires, François Sauvadet revient sur les enjeux de responsabilité partagés entre le ministère de l’Éducation nationale et le conseil départemental en charge de la gestion des collèges : «le protocole s'applique à nous». «Il faut aussi que les jeunes soient responsabilisés» ajoute-t-il, «ce n'est pas une contrainte pour eux, c'est une protection d'abord pour eux, (…) c'est aussi l'apprentissage du respect de l'autre : ne pas prendre de risque pour soi-même et ne pas en faire prendre à d'autres, ça aussi, cela fait partie de la citoyenneté». «Toutes les mesures de précaution ont été prises et il faut protéger ceux qui sont au contact du plus grand nombre, c'est à dire nos agents et les personnels de l’Éducation nationale» souligne François Sauvadet.

Eau et alimentation


Autre choix du Département, abaisser le prix du repas à deux euros pour les familles avec une compensation pour les établissement afin de ne pas réduire la qualité des menus, le coût de production du repas étant de 8,40 euros. François Sauvadet demande aussi aux établissements de proposer au moins une fois par mois «un repas 100% Côte-d'Or» avec des produits locaux.

À ce jour, environ 30% de l'approvisionnement des collèges de la Côte-d'Or se fait en produit locaux et/ou bio. Du côté du gaspillage alimentaire, il a été réduit de 35% en trois ans en sensibilisant les élèves.

En ce qui concerne les boissons, à l'occasion de l'année de l'eau en Côte-d'Or, le Département a fait réaliser une gourde arborant le logo de la collectivité. Elle est destinée à offrir une alternative aux petites bouteilles d'eau en plastique. Chaque élève de 6ème recevra gracieusement une telle gourde isotherme en aluminium. Le président du Département a symboliquement offert à la rectrice de l'Académie de Dijon le premier modèle de ce nouveau récipient pouvant contenir de l'eau.

Jean-Christophe Tardivon

«Un cadre propice pour le retour à l'école» selon la rectrice de l'Académie de Dijon


Le Département abaisse à deux euros le prix du repas dans les collèges publics