Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Côte d'Or > Côte d'Or
24/11/2021 04:57

SAINT-APOLLINAIRE : La Police municipale et la Gendarmerie renforcent leurs communications opérationnelles

Une convention portant sur l’interopérabilité des réseaux de radiocommunication a été signée le 19 novembre entre la commune de Saint-Apollinaire et la Gendarmerie. Un lien plus direct pour «maintenir la sécurité».
Vendredi 19 novembre 2021, salle Arnaud Bonin, la commune de Saint-Apollinaire a été la première de la métropole dijonnaise à signer une convention avec la région de Gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté permettant l’interopérabilité des réseaux de radiocommunication entre la Police municipale et le corps des forces de l’ordre cité. Un pas de plus pour la sécurité et la tranquillité publiques.

Pour être plus précis, la commune de Chevigny-Saint-Sauveur avait été la première à s’engager dans cette démarche à titre expérimental. Celle de Saint-Apollinaire est bien la première à formaliser des échanges rendus possibles par une circulaire du ministère de l’Intérieur datant de 2015.


L’amélioration de la coordination entre les forces d’intervention


Maire de Saint-Apollinaire, Jean-François Dodet rappelle que «la sécurité n’est jamais acquise, il faut toujours être sur la brèche». Le renforcement de ces échanges avec la Gendarmerie répond à l’impératif de «maintenir la sécurité et non pas seulement un sentiment de sécurité».

L’interopérabilité des réseaux de radiocommunication est selon le premier élu de la commune un élément fort du maillage entre des forces de l’ordre «aux responsabilités et aux financements différents, mais qui poursuivent la même finalité, celle d’assurer la sécurité et la tranquillité publiques».

Devant quelques citoyens épleumiens conviés à l’officialisation du partenariat, le maire de la commune a également parlé de «participation citoyenne et non pas de délation», en entendant bien que celle-ci est «le premier regard» devant informer sur d'après des suspicions étayées afin que les forces de l’ordre puissent être mobilisées ou non suivant l’alerte donnée.

L’interopérabilité doit ensuite permettre de mieux définir le degré d’intervention nécessaire ainsi que les moyens à engager. Cela par des liaisons radio entre le service de la Police municipale de Saint-Apollinaire, composé de quatre agents, et le Centre opérationnel de Gendarmerie basé à Dijon.

La Police municipale de Saint-Apollinaire va bénéficier du même canal, sécurisé, que la Gendarmerie et sera en lien direct avec la plateforme recevant les appels d’urgence de tout le département. L’amélioration de la coordination entre les forces d’intervention est recherchée.

Une dynamique de sécurité par la complémentarité


«C’est la première préoccupation des Français», a insisté Jean-François Dodet en parlant de la sécurité, ayant excusé le préfet de la Côte-d’Or retenu par le déplacement du ministre de la justice Éric Dupond-Moretti tout en déplorant l’absence d’un représentant de l’État lors de la signature de la convention.
Le maire de Saint-Apollinaire espère d’ailleurs finir par obtenir gain de cause concernant une possible subvention de l’État de 1.300 euros, sachant que l’achat de matériel de communication a généré un investissement de 10.000 euros de la part de la commune.
«Ce n’est pas un regret car c’est la volonté de maintenir une tolérance zéro. Je considère qu’elle fait partie aussi des politiques publiques», a toutefois affirmé Jean-François Dodet.

Pour Édouard Hubscher, commandant de la région de Gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et du groupement départemental de la Côte-d'Or, la signature d’un tel partenariat, renouvelable chaque année, est important «car la sécurité ne peut être assurée qu’en complémentarité avec la Police municipale». En appréciant que Saint-Apollinaire soit on l’a dit la première commune de la métropole dijonnaise en zone Gendarmerie à s’engager dans cette interopérabilité et en souhaitant que d’autres partenariats de ce type soient ainsi suscités.

Pour le commandant de la région de Gendarmerie, cette coopération renforcée s’inscrit aussi dans «une montée en gamme de la protection sur le territoire», pour répondre à des besoins nécessitant la mobilisation de tous les acteurs de la sécurité.
«Les uns s’occupent des autres, c’est ça la participation citoyenne mais c’est aussi le lien social», a également souligné Édouard Hubscher. La dynamique de la sécurité, c’est la complémentarité. C’est en substance le sens des propos qui ont été livrés à Saint-Apollinaire vendredi dernier.

«J’ai fait le choix d’être ici. Il faut savoir où il se passe quelque chose d’important», a glissé Rémi Delatte. Le député de la deuxième circonscription de la Côte-d’Or et prédécesseur de Jean-François Dodet a salué «un partenariat exemplaire avec la Gendarmerie».

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier







Infos-dijon.com - Mentions légales