Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
25/02/2020 23:00

SALON DE L'AGRICULTURE : Un nouveau fromage est né, le Côte-d'Or

A l'occasion de ses cinquante ans, la fromagerie Delin a inventé une nouvelle référence : «Côte-d'Or, le fromage». Le lancement a eu lieu ce mardi, à Paris, en présence de François Sauvadet.
Après la viande, le lait. L'annonce d'un nouveau fromage de la fromagerie Delin, installée à Gilly-lès-Citeaux (près de Nuits-Saint-Georges), a été faite ce mardi 25 février 2020 au Salon international de l’Agriculture, à Paris. Pour ses cinquante ans, Philippe Delin a inventé un produit laitier tout simplement baptisé «Côte-d'Or, le fromage». Il s'agit là d'un «nouvel ambassadeur» selon François Sauvadet.

Aux yeux du président du Département, cela répond à la mise en valeur de la diversité des productions dans le département après «des décennies en constatant une concentration des productions» indique-t-il en faisant référence à la culture de la betterave. «Cette diversité, c'est une chance pour la Côte-d'Or» martèle-t-il.

D'où une étape sur le stand du CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Économie Laitière) alors qu'il n'y a plus que 170 producteurs de lait dans la Côte-d'Or. Ce qui n'empêchent pas certains fromages d'être très réputés comme l'époisses.

«Mettre le consommateur en face de ses responsabilités»


«Un artisan du fromage attaché à de vraies valeurs, celles qui respectent le consommateur au travers de la qualité des produits (…) et les producteurs», François Sauvadet a ainsi célébré Philippe Delin. Une bonne nouvelle ne venant pas seule, le président du conseil départemental a annoncé que la collectivité recevait ce mardi le label «Vélo & fromages» décerné par l'Assemblée des Départements de France.

Le président de la chambre d'agriculture de la Côte-d'Or Vincent Lavier a abondé dans le sens de l'élu du Département : «vouloir relocaliser cette agriculture et l'identifier par rapport au territoire d'où elle vient, c'est extrêmement important par rapport à la démarche que l'on attend de la part des consommateurs». D'une certaine façon, Vincent Lavier veut «mettre le consommateur en face de ses responsabilités» pour réussir «tous ensembles».

«Plaire à tous les palais»


Philippe Delin est enthousiasmé par l'intérêt autour de sa création ainsi que par les deux médailles d'or du concours général agricole attribuées à des yaourts. Interrogé par Infos-Dijon, Philippe Delin a expliqué qu'une intention bien précise avait guidé l'élaboration du côte-d'or et «ça a marché du premier coup».

Il s'agit d'un «petit fromage de 150 grammes pour se différencier par rapport aux IGP ou aux AOP qui sont fabriqués en Côte-d'Or». La croûte est mixte, «mi-fleurie, mi-lavée, entre chaource et langres» afin de «plaire à tous les palais». Cela reste un produit de qualité avec «une fabrication spécifique» afin de montrer aux producteurs qu'il est possible de continuer d'inventer.

Pour le marketing et la communication, la fromagerie s'est associée au Département tandis qu'un consultant a conçu l'étiquette qui inclut le logo de la marque 100% Côte-d'Or. Ce fromage a vocation à être distribué en France et à l'international puisque la fromagerie Delin exporte 40% de sa production.

Des fromagers pour tirer les prix du lait vers le haut


Présidente des sections lait des FDSEA et FRSEA, Nathalie Mairet a salué l’initiative de la fromagerie qui apporte un nouveau débouché pour les producteurs laitiers du département. Le nombre d'exploitations diminue mais elles s'agrandissent et maintiennent la production annuelle autour de 100 millions de litres.

En revanche, la productrice de Turcey a déploré le faible niveau des prix du lait conventionnel, autour de 320 euros les mille litres, tandis que le prix de revient avoisine les 400 euros. En agriculture biologique, le lait est valorisé 450 euros. Nathalie Mairet aimerait voir «plusieurs fromagers comme Philippe Delin» qui tireraient «les prix vers le haut».

Au sortir du stand du CNIEL, avant de passer à une autre séquence de sa journée marathon, François Sauvadet a retrouvé une centaine de Côte-d'Oriens invités par le Département suite à un jeu-concours pour leur proposer de déguster la nouvelle création.

Jean-Christophe Tardivon

Retrouver notre article sur le repas à base de viande venant en supplément du repas végétarien dans les collèges


Retrouver la visite marathon de François Sauvadet