Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
07/05/2020 19:06

SOLIDARITÉ : «Les bénéficiaires du RSA pourront cumuler leur allocation avec les revenus du travail dans tous les secteurs en tension»

C’est ce qu’assure François Sauvadet, président du Conseil départemental de la Côte-d’Or, ce jeudi 7 mai 2020. «Il s'agit de permettre aux bénéficiaires du RSA volontaires de répondre aux offres d'emplois saisonniers proposées par les entreprises des secteurs en manque de main-d'œuvre», annonce-t-il notamment, au nom du Département.
Communiqué :

Les bénéficiaires du RSA pourront cumuler leur allocation avec les revenus du travail dans tous les secteurs en tension.

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 et le confinement de la population ont profondément modifié nos modes de vie depuis près de deux mois. Ils ont également mis en grande difficulté des pans entiers de notre économie locale. Certains secteurs économiques peinent désormais pour recruter les emplois saisonniers dont ils ont besoin pour poursuivre leur activité. En Côte-d'Or, c'est le cas dans le médico-social, l'aide à domicile, l'agriculture, l'agroalimentaire, les transports, la logistique, l'énergie et les télécoms.

Pour répondre à ces besoins ponctuels, le Département a décidé d'étendre à tous les secteurs en tension le dispositif mis en place pour les vendanges et ouvert aux bénéficiaires du RSA. Il s'agit de permettre aux bénéficiaires du RSA volontaires de répondre aux offres d'emplois saisonniers proposées par les entreprises des secteurs en manque de main-d'œuvre, dans des conditions respectant les préconisations sanitaires.
S'ils choisissent de reprendre un emploi dans les secteurs essentiels à l'économie locale, les bénéficiaires du RSA pourront cumuler leur allocation avec les revenus du travail, pendant toute la période d'état d'urgence sanitaire et jusqu'en décembre.

C'est un dispositif gagnant-gagnant, à la fois pour les bénéficiaires du RSA qui ont l'occasion de réintégrer le marché de l'emploi sans perdre leur allocation, et pour les entreprises qui peinent à recruter de la main-d'œuvre pour des emplois saisonniers en cette période difficile.

Ce dispositif, qui a déjà fait ses preuves pendant les vendanges, nécessite une modification d'un règlement départemental. Cette modification sera soumise à l'examen des élus, lundi 11 mai, à l'occasion de la réunion dématérialisée de la Commission permanente.