Recherche
> Côte d'Or > Côte d'Or
09/08/2020 20:21

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre. Côté manèges, la grande roue du film «Grease» transportera les amateurs pour un voyage dans le temps. Retrouvez les impressions des premiers visiteurs de ce dimanche 9 août.
Le principe de ce nouveau village forain Vintageland est de plonger les visiteurs dans un univers convoquant «Rêve américain et France des jours heureux» selon les organisateurs. La programmation musicale est à l'unisson : dans les rues du village résonnent swing, blues, rock'n roll, rockabilly, jazz, soul, pop, cabaret, pin-up, accordéon et chanson française.

En plus des stands, des manèges, des véhicules à admirer, des animations rythmeront les journées comme des quizz sur les séries télévisées ou des temps de karaoké afin de faire découvrir la culture pop de ces années-là ou de faire resurgir quelques souvenirs d'enfance. Le village prend place dans les allées de l'ancien motel de l'aire d'autoroute Beaune-Tailly, en bordure de l'A6.

La grande roue de «Grease»


Le village forain a ouvert le 7 août dernier avec un lancement qui s'est déroulé sur tout le week-end. Le nouveau parc s'adresse à un public de tous les âges, «on essaie de mettre en place des prestations et des animations qui peuvent convertir les enfants au vintage» explique Stéphane Aubin, directeur d'exploitation du parc Vintageland.

Vintageland veut proposer une «expérience immersive dans l'insouciance des années 60 qui restent les années phare du vintage» : «le décor va pouvoir transporter dans ce voyage dans le temps des années 50-60-70 puisque nous avons des manèges qui ont, la plupart, entre 100 et 150 ans, ce qui permet évidemment de planter un décor très vintage».

Le clou du spectacle, c'est la grande roue de 20 places, 12 mètres de hauteur et 6 tonnes qui aurait été utilisée dans «Grease», comédie musicale de 1978 – réalisée par Randal Kleiser avec John Travolta et Olivia Newton-John – qui ressuscite les premiers temps du rock'n'roll et de la libération sexuelle en 1958. Un phénomène culte qui se prolonge aujourd'hui puisqu'une série et un prequel de «Grease» sont en préparation outre-Atlantique.

L'heureux propriétaire de la roue est Jesse Varanne qui est collectionneur de manèges anciens. Actionnaire de Vintageland, il fournit tous les manèges du parc. Achetée dans une vente enchères aux États-Unis après cinq ans de recherches, la roue a voyagé jusqu'en France par bateau. Il se pourrait qu'elle soit la seule grande roue ayant servi pour le film «Grease» présente en France !  Jesse Varanne explique qu'il l'a ainsi sauvée de la ferraille. Après un changement de moteur, le collectionneur l'a adaptée aux normes de sécurité française : «c'est la première sortie de la roue en France, à Vintageland».  

Du tracteur Porsche à la R5 de la Police Nationale


Les amateurs sont invités à venir avec leur propre moyen de locomotion. Pour peu que le véhicule soit antérieur à 1990, ils entreront gratuitement et le véhicule sera exposé parmi les engins de collection. La gamme va du Solex au Porsche. Pas n'importe lequel, un tracteur. «Le véhicule le plus lent que Porsche ait fait» indique avec humour Jacques Guérin. Originaire de Bourgogne, Jacques Guérin collectionne les véhicules anciens depuis 40 ans. Il aussi œuvré à les réparer en tenant un garage à Paris et à mieux les faire connaître en organisant des événement à Bordeaux.

Aujourd'hui, Jacques Guérin assure le lien avec les clubs de collectionneurs de toute la France. «Le vintage n'a jamais autant fonctionné et l'automobile, c'est les années où tout a explosé, les années 50-60-70» explique-t-il. Si la gamme va notamment de la Juva 4 à la R5, quelques voitures encore plus historiques sont présentées comme une Citroën 5 Horse Power de 1924 dont la carrosserie a été transformée après-Guerre. Certaines voitures que l'on peut voir régulièrement sur le parking des cinémas lors du Festival international du film policier de Beaune sont aussi présentes.

Premières impressions


Des membres d'une même famille venus de Meursault et de Nolay ont été attirés par les photographies des manèges vues sur Internet. «Faire découvrir aux enfants comment c'était un peu avant (…) et nous, ça va nous rappeler notre jeunesse» explique Béatrice. «On est là pour la journée» ajoute Vanessa en ce dimanche 9 août 2020.

Parfois, c'est le hasard qui guide les pas comme pour Stéphanie et Yann, venus de Dijon avec Myrina et Florian, enfants de 7 et 12 ans. Stéphanie trouve le tour de grande roue «sympa et impressionnant». Yann apprécie «les véhicules classiques des années 50-60». «Les enfants sont tout de suite envahis par l'état d'esprit jeu» ajoute-t-il. «Les enfants s'amusent et se retrouver dans l'état d'esprit vintage, c'est de la nostalgie» explique Yann.

Elsa et Sandrine sont venues de Noiron-sous-Gevrey après avoir entendu parler du lancement par le bouche à oreille. Passionnées de vintage, elles ont choisi de venir dans des looks qui rappellent l'esprit des pin-up. Elsa et Sandrine collectionnent principalement les vêtements et les accessoires des sixties et seventies. «On va déjà voir les stands des tenues où il y a de l'animation puis faire le tour des différents stands» indique Sandrine.

La préfiguration d'un parc de loisirs en 2021


Vintageland est développé par une structure privée, VBA Développement, fondée par Jacques Le Disez et David Butet, qui regroupe aujourd'hui 120 actionnaires, allant de l'artisan au dirigeant de PME. Certains s'impliquent afin de contribuer au développement touristique du territoire en vue de créer de l'activité et des emplois. Le projet est soutenu par le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. En plus des temps d'animation ouvert au public, il est possible de réserver le parc pour des événements privés. La première cible étant les clubs de véhicules anciens.

Originaire de Blanzy (Saône-et-Loire) et collectionneur de vinyles, le directeur d'exploitation Stéphane Aubin a été recruté il y a six mois. Il confie être «tombé amoureux de ce projet». Pour les deux premières journées, Stéphane Aubin revendique 400 visiteurs et espère monter en fréquentation pour atteindre rapidement 500 visiteurs par jour. À l'heure actuelle, le site Internet enregistrerait déjà 3.000 réservations pour les prochains jours.

L'objectif est de développer un véritable parc de loisirs en 2021 sur le même site mais étendu sur 20 hectares boisés. En 2021, le public pourra venir depuis l'autoroute et APRR devrait alors communiquer sur ses différentes aires. Le motel devrait rester dans son jus tandis qu'il est prévu que les chambres actuelles deviennent des étapes du parcours immersif. La construction d'un hôtel est à l'étude pour le séjour des amateurs de vintage.

Jean-Christophe Tardivon

Informations pratiques

Motel aire de Beaune-Tailly, 21190 Merceuil
L'accès ne se fait pas par l'aire d'autoroute du fait des travaux sur celle-ci cette année.
Accès par la D23, à proximité des Étangs d'or de Merceuil, reconnus par certains GPS.
Attention à ne pas confondre le parking, qui jouxte l'aire d'autoroute avec les parkings des étangs.
Le trajet est fléché notamment depuis la sortie d'autoroute Beaune-centre.

Du 7 au 30 Août 2020 : tous les jours du lundi au samedi 11h00 à 22h00 et dimanche de 11h00 à 19h00
Du 2 Septembre au 4 octobre : mercredi de 11h00 à 19h00, samedi de 11h00 à 22h00 et dimanche de 11h00 à 19h00
Certaines animations (danse et cinéma) sont proposées à certaines dates.

Tarifs de l’entrée : adulte 12,00 €, enfant (-12 ans) 8,00 €, pass famille (2 adultes et 2 enfants) 30,00 €
Abonnements, tarifs groupes et privatisation possibles
Réservations : sur la billetterie en ligne

Respect des consignes sanitaires : le personnel porte un masque et les installations sont désinfectées après chaque passage. Gel hydroalcoolique mis à disposition aux abords de chaque attraction.

Boissons et restaurations sur place