> Faits Divers > Faits Divers en Côte-d'Or
27/02/2024 21:08

DIJON : Interpellation d’un individu pour menaces de mort avec arme

Alertés, les gendarmes de la Côte-d'Or ont lancé des recherches concernant un individu potentiellement dangereux. Le 18 février dernier, l'homme en question a été arrêté par des policiers en gare de Dijon.
Communiqué de la Région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté et du procureur de la République de Dijon du 27 février 2024 :

Le 18 février 2024 vers 19h40, le COG 21 est sollicité par une femme indiquant que son fils, âgé de 22 ans et actuellement SDF sur Nancy (54), aurait envoyé un SMS inquiétant à sa cousine, avec la photo d'un pistolet et des cartouches. Il menacerait ainsi de s'en prendre à son beau-père ainsi qu’à un autre individu domicilié sur Dijon, précisant qu'une cartouche est destinée à chacun d’eux.

L'opératrice du COG prend toute la mesure de la gravité des faits énoncés et lance, à son niveau, des vérifications et recherches pour localiser l'individu. Dans le même temps, elle alerte la brigade de Quétigny qui se rend au domicile de l'appelante et du beau père installé à Quétigny. Ce dernier, avisé des faits, confirme les tensions avec son beau-fils. Les militaires recueillent tous les renseignements utiles afin de faire l'environnement du mis en cause.

Les vérifications faites par le COG permettent de localiser l'individu sur Chaumont (52), signe probable qu'il est redescend sur Dijon. Un dispositif d'interception est mise en place à proximité du domicile du beau-père. Dans le même temps, le commissariat de Dijon est également alerté de la situation et du risque d'un règlement de compte en secteur police.

Le mise en cause étant défavorablement connu de la documentation judiciaire pour des faits de droit commun, et au regard de la gravité de la menace, un dispositif d'interpellation est mis en place par le commissariat de Dijon à la gare ferroviaire de Dijon, lieu d’arrivée d’un train en provenance de Reims à à 21h25.

A l’arrivée du train, l'individu est identifié puis interpellé en souplesse par les fonctionnaires de police. Il est trouvé sur le mise en cause un pistolet automatique 6.35 chargé.

Placé en garde à vue à la brigade de Quétigny, le mise en cause confirmera ses intentions et menaces initiales.

Présenté devant le procureur de la république le 20 février, il est placé en détention provisoire et sera jugé en mars 2024.

L’interpellation rapide et en sécurité de cet individu montre la réactivité des forces de sécurité et la qualité de la collaboration entre la groupement de gendarmerie de la Cote d’Or et la toute nouvelle DIPN 21.

Bruno Gallot est le nouveau directeur interdépartemental de la police nationale de la Côte-d'Or