Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
30/03/2024 05:54
2594 lectures

DIJON : Stéphane Chevalier approuve l'opération «place nette XXL»

Président du groupe politique Horizons et indépendants, soutenant le maire François Rebsamen, Stéphane Chevalier assure que «non, Dijon n’est pas Marseille !»
Communiqué du groupe municipal Horizons et indépendants pour Dijon du 29 mars 2024 :

Dijon, comme de nombreuses villes et désormais communes rurales, n’échappe pas à la prolifération des trafics de stupéfiants. Sur fond de concurrence entre quartiers, la violence des dealers s’est dernièrement accrue dans notre agglomération. En tant qu’élus municipaux, cette situation nous oblige à la responsabilité et non à la démagogie politicienne.

Nous sommes aux côtés de l’Etat, du gouvernement et de son Ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui au travers de l’opération « place nette XXL » sont à l’œuvre pour sécuriser nos quartiers et rappeler que les lois de la République s’appliquent partout, pour tous.


Nous sommes aux côtés de nos policiers et gendarmes, qui, sur l’ensemble du territoire métropolitain, sont sur le terrain au quotidien pour que la première de nos libertés, notre sécurité, soit assurée avec constance. Lorsque 500 policiers et gendarmes sont déployés pour dénicher les trafiquants, ce n’est pas de la communication, c’est de l’action et c’est aussi du respect pour nos forces de l’ordre que de soutenir leur travail !

Loin des calculs politiciens locaux qui consistent à utiliser des situations sinistres et délicates pour dénigrer notre ville, nous sommes aux côtés de la ville de Dijon qui est à l’œuvre pour que la population vive avec sérénité. Les mesures en matière de tranquillité publique prises ces dernières années vont dans le bon sens et doivent être poursuivies : augmentation des effectifs de police municipale, augmentation du nombre de caméras de vidéo-surveillance, armement de la police municipale.

Le trafic de drogues est un problème de société pour lequel il faut avoir une approche globale. Il existe parce qu’il y a des consommateurs. Les actions pour remettre de l’ordre dans nos quartiers doivent s’accompagner parallèlement d’actions de prévention solide auprès des jeunes pour lutter contre la banalisation de la consommation.

Stéphane CHEVALIER, président du groupe municipal, Caroline JACQUEMARD, Claire VUILLEMIN.
Conseillers municipaux de Dijon, conseillers métropolitains.

Selon le Docteur Nicolas Prisse, «être capable de dire non» permet de lutter contre «les éventuelles futures addictions des adolescents»


«La drogue à la papa, ça n'existe plus», alerte Gérald Darmanin


Gérald Darmanin s'enquiert des résultats de l'opération «place nette XXL» dans la métropole dijonnaise



Infos-dijon.com - Mentions légales