Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
16/05/2024 10:27
2364 lectures

JUSTICE : Le Parti radical demande «un renforcement de la protection des agents pénitentiaires»

Son président Laurent Hénart est favorable à «la création d’un Parquet national antistupéfiants».
Communiqué de la fédération de la Côte-d'Or du Parti radical du 15 mai 2024 :

Le Parti Radical fait part de sa vive émotion à la suite du guet-apens tendu aux agents de l’administration pénitentiaire dans l’Eure, au cours duquel deux agents ont été tués, et leurs autres collègues gravement blessés. Nous affirmons notre totale solidarité avec leurs familles et collègues, qui ont perdu l’un des leurs, et aux blessés graves, qui luttent contre la douleur.

La traque des fugitifs est en cours. La justice devra être implacable à l’encontre de ce commando, parfaitement déterminé, qui a minutieusement préparé et froidement attaqué des serviteurs des institutions de la République. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité au vu de l’extrême gravité de leurs actes.


Comme le rappelle Jean-Philippe MOREL Secrétaire national « Justice » : « Le Parti Radical demande un renforcement de la protection des agents de l’administration pénitentiaire, qui sont confrontés à une évolution de la violence du grand banditisme. Il faut limiter certaines extractions de détenus, envisager d’organiser plus de visioconférences pour les auditions, et le déplacement des magistrats en maison d’arrêt, quand le risque sécuritaire est maximal. »

Comme le souligne également Laurent HENART, Président du Parti Radical : « la Nation est en deuil. Il est nécessaire de renforcer la protection des agents, et d’envisager une refonte et une harmonisation des niveaux d’escorte. Face au narcotrafic, nous appuyons également la création d’un Parquet national antistupéfiants qui donnera des moyens de lutte afin de renforcer, de spécialiser et d’incarner la lutte contre le narcotrafic ».


Infos-dijon.com - Mentions légales