Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
10/07/2024 03:54
6440 lectures

POLITIQUE : «Le Rassemblement national est le premier parti de Bourgogne-Franche-Comté», revendique Julien Odoul

Dans la région, le parti de Marine Le Pen passe de 5 à 13 députés et triple ses voix par rapport à 2022. Le président du groupe d'opposition du RN met déjà le cap sur les régionales de 2028.
Communiqué du Rassemblement national Bourgogne-Franche-Comté du 9 juillet 2024 :

Au lendemain des élections législatives anticipées, le Rassemblement National réalise une percée historique et spectaculaire en Bourgogne Franche-Comté en remportant 13 circonscriptions sur 27, contre 5 avant la dissolution. En 2022, les Bourguignons et les Francs-Comtois étaient plus de 231.000 à voter pour les candidats RN. En 2024, ils sont près du triple avec 600.000 voix.

Dans tous les départements, la vague bleue marine a porté les candidats patriotes très haut et même gagnants dans des bastions jusque-là jugés imprenables comme la première circonscription de la Nièvre qui revient à Julien Guibert, la cinquième de Côte-d’Or à René Lioret et la deuxième du Territoire de Belfort à Guillaume Bigot. Dans le Doubs, Géraldine Grangier est réélue triomphalement avec plus de 54% des voix et siègera aux côtés de Matthieu Bloch, élu dans la troisième circonscription.


Dans l’Yonne, le Rassemblement National réalise un grand chelem historique en remportant pour la première fois les trois circonscriptions avec Julien Odoul (réélu au premier tour), Sophie-Laurence Roy et Daniel Grenon, comme en Haute-Saône où les deux députés RN sortants Antoine Villedieu et Emeric Salmon sont réélus. En Saône-et-Loire, le RN réalise une percée spectaculaire, où trois circonscriptions sur cinq envoient pour la première fois à l’Assemblée nationale des candidats patriotes : Aurélien Dutremble, Eric Michoux et Arnaud Sanvert.

En s’imposant dans presque tous les départements, le Rassemblement National renforce sa position de premier parti de Bourgogne Franche-Comté. Dans les grandes villes, comme aux élections européennes, le score du RN ne cesse de progresser : à Dijon, Besançon et Nevers, les candidats patriotes étaient au second tour dans toutes les circonscriptions.

Face au délabrement de la Bourgogne Franche-Comté orchestré par la majorité de Marie-Guite Dufay, les Bourguignons et les Francs-Comtois font largement confiance au Rassemblement National pour retrouver le pouvoir d’achat et la sécurité tout en rejetant l’extrême-gauche régionale qui finance à tour de bras des éoliennes et des aides aux migrants avec nos impôts.

Plus que jamais, le Rassemblement National représente et incarne l’alternance et l’espoir en Bourgogne Franche-Comté. Portés par la volonté populaire, les élus RN défendront une autre voie au Conseil régional jusqu’aux élections régionales de 2028, où se dressera là une occasion historique d’élire une majorité patriote pour défendre la ruralité, la priorité régionale et le pouvoir d’achat des Bourguignons et des Francs-Comtois.

Les implications nationales des législatives anticipées


Les enseignements du second tour des législatives en Côte-d'Or



Infos-dijon.com - Mentions légales