Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
25/09/2022 06:51
2890 lectures

PUBLICITÉ : Des militants Insoumis estiment que la Métropole de Dijon «élude tranquillement ses responsabilités concernant le mobilier urbain et ses implications»

Des militants de groupes d'action dijonnais de La France Insoumise critiquent les pratiques de Clear Channel, filiale française de la multinationale américaine iHeartMedia, alors que le marché de l'affichage publicitaire urbain sera renouvelé en octobre prochain.
Communiqué de militants de La France Insoumise du 24 septembre 2022 :

Le 22 octobre 2022 aura lieu le renouvellement du contrat, liant Dijon Métropole et l'entreprise publicitaire internationale Clear Channel, relatif au mobilier urbain. C'est en tout cas ainsi que semble se dessiner l'avenir du paysage urbain dijonnais, en l'absence de débat sur le sujet. Un débat qui mériterait pourtant d'être mené, en raison des nombreuses implications que recouvre cette problématique : lutte contre la pollution visuelle, ou lumineuse, contre le totalitarisme marchand, contre la malbouffe et les entreprises polluantes, les super-profits, pour la sobriété énergétique, le localisme...


Le fait est que, concernant tous ces enjeux, Clear Channel n'est pour le moment pas un modèle qui mériterait d'être suivi. L'opération Page Blanche menée par Extinction Rébellion en mai 2022 l'a révélé : les publicités affichées dans la métropole dijonnaise ne profitent pas aux potentiels annonceurs dijonnais. Sur 1046 publicités décrochées par le mouvement de désobéissance civile, 47 (4,49%) seulement portent sur de l'information concernant les collectivités locales et aucune concernant les commerces locaux ou la culture ; à l'inverse les entreprises d'envergure nationale ou internationale, bénéficiant déjà d'une réputation hégémonique, représentent 89,19% du nombre, dont 20,68% pour des fast-food. Une grande part de ces affichages sont rétro-éclairés sur le réseau d'éclairage public, ce sont donc les deniers publics qui contribuent à la promotion de la grande distribution ou de géants américains de la malbouffe.

Dijon Métropole a bien sûr sa responsabilité dans ce tableau. Le Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) ne présente aucun aspect contraignant concernant la part des affichages réservée aux commerces locaux, ou à la culture. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir été interpelé par les associations protectrices de l'environnement avant le vote renégociant ce règlement, en 2018.

Contactés à de multiples reprises par la section locale de l'association les Amis de la Terre sur le sujet du contrat liant Dijon Métropole et Clear Channel, le Président de métropole François Rebsamen et les élus de son groupe n'ont jamais daigné donner de réponse. Sollicitée lors de diverses réunions publique, Mme Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon, déléguée à la transition écologique au climat et à l'environnement, s'est débarrassée du sujet en invitant son interlocuteur à candidater pour l'appel d'offre qui l'opposerait à Clear Channel.

Passons sur le manque de sérieux consistant à mettre en concurrence une multinationale dont la publicité est le cœur de métier et une association dont ce n'est pas l'objet social. À travers la privatisation, la présidence de métropole élude tranquillement ses responsabilités concernant le mobilier urbain et ses implications, cette attitude est donc par définition irresponsable.

Nous, membres locaux de la France Insoumise, demandons la mise en régie publique de la mise à disposition de mobilier public, sous administration d'un conseil mixte composé d'élus de la métropole, d'usagers et de commerçants. Nous demandons par ailleurs qu'un espace soit aménagé pour les commerces locaux et les associations afin d'éviter la mise en concurrence déloyale vis-à-vis d'annonceurs aux moyens démesurés. Face aux urgences climatique et sociale, il est plus que temps que chacun prenne ses responsabilités.

Pour la France Insoumise, les Groupes d’Action Dijon Est, Ouest, Centre-ville, et Jeunes Insoumis


Infos-dijon.com - Mentions légales