Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
26/04/2021 11:40

RÉGIONALES : Julien Odoul raille «le projet très léger» de Marie-Guite Dufay

Le candidat du Rassemblement National commente l'officialisation de la candidature de la présidente sortante du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.
Communiqué du Rassemblement National du 26 avril 2021 :

Le projet très léger de la candidate sortante : " contre le RN, contre le RN et contre le RN ! "

Après avoir fait durer le suspense jusqu’au bout, Marie-Guite Dufay a fini par annoncer sa candidature à un 3ème mandat à la tête de la région. Ainsi, celle qui depuis 2008 préside, souvent pour le pire, aux destinées de la Bourgogne et de la Franche-Comté, envisage-t-elle de se succéder à elle-même.

Candidate par défaut d’un camp en pleine déliquescence, les motivations et les ambitions pour notre région de celle qui commença sa carrière d’élue régionale au côté de Raymond Forni, se sont manifestement élimées au fil du temps. Ainsi, interrogée sur son projet pour le mandat à venir qui, rappelons-le, sera de 6 ans, l’édile a déclaré lors d’une interview à la presse locale se présenter « contre le Rassemblement National, pour l’écologie et les solidarités ».


Ce triptyque, aussi vindicatif qu’imprécis, cache en vérité une indigence programmatique qui n’a d’égale que la décrépitude dans laquelle se retrouverait la Bourgogne Franche-Comté si, par malheur, elle avait à subir un nouveau mandat socialo-écolo-communiste. Dès lors, la seule question qui s’impose maintenant aux Bourguignons et aux Francs-Comtois, est celle de savoir s’il serait bien raisonnable de redonner les clés de la région et de son budget de 2 milliards d’euros, à une présidente et une majorité sortante aujourd’hui politiquement moribondes ?

Car ne nous y trompons pas, la présence de Marie-Guite Dufay comme tête de liste régionale, ne relève d’aucune ambition ni d’aucun projet d’avenir pour la Bourgogne Franche-Comté. Elle procède simplement de la volonté de se maintenir quoi qu’il en coûte au pouvoir, même au prix du mariage de la carpe et du lapin.

En effet, il n’existe plus depuis longtemps de majorité de gauche crédible dans notre région. Sur la base d’un bilan plus que mitigé, certains de ses alliés d’hier ont même d’ores et déjà pris des directions politiques diamétralement différentes. Et les choses vont si bien au sein de ce qui fut la majorité régionale, que des élus de poids, tel Stéphane Guiguet vice-président PS à la région lors de la dernière mandature, ont décidé de claquer la porte. Dire que le bateau de la majorité socialiste prend l’eau est désormais une lapalissade !

Face au désert programmatique et aux querelles internes qui caractérisent la liste de Madame Dufay, reste donc le recours aux vieilles rengaines du « tout sauf le RN ». Et c’est certainement avec l’espoir que les Bourguignons et les Francs-Comtois tomberont une nouvelle fois dans le panneau, que la tête de liste socialiste agite son sempiternel épouvantail.

Pour la liste du Rassemblement National et de ses alliés que j’ai l’honneur de conduire, les priorités sont d’une autre nature : protéger les Bourguignons et les Francs-Comtois, œuvrer pour une vraie sécurité, préparer l’avenir, préserver l’emploi et en finir avec les inégalités territoriales.

Entre une équipe usée, déclinante et sans projet et une équipe dynamique, motivée et novatrice, tel est le choix qui sera proposé les 20 et 27 juin prochains aux électeurs de Bourgogne Franche-Comté.


Infos-dijon.com - Mentions légales