Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
22/05/2024 03:57
2816 lectures

SEMUR-EN-AUXOIS : Les Insoumis protestent contre la suppression annoncée d'un poste de professeur de philosophie au lycée

Les militants côte-d'oriens de La France insoumise appellent à un rassemblement devant le lycée, ce jeudi 23 mai.
Actualisé : La mesure de carte scolaire qui envisageait la suppression d'un poste de professeur de philosophie au lycée de Semur-en-Auxois a été gelée par le rectorat, ce jeudi 23 mai, en fin d'après-midi.
Communiqué de La France insoumise Côte-d'Or du 21 mai 2024 :

À l’Éducation nationale les ministres se suivent, les méthodes brutales se ressemblent. Selon le rectorat, le lycée de Semur fait l’objet d’une mesure de carte scolaire qui entraîne la suppression d’un des deux postes de philosophie (pourquoi cette matière précisément ?).

Le professeur concerné, qui enseigne dans l’établissement depuis une vingtaine d'années, a seulement trois jours pour demander une autre affectation. Ce n'est pas courant. Ses élèves, des parents et ses collègues, qui se sont mobilisés pendant deux jours devant le lycée, ont initié une pétition pour demander le maintien de son poste. De plus, aucune baisse des effectifs d’élèves ne justifie cette mesure.


Gabriel Attal avait prévenu : le budget serait raboté de 692 millions d’euros « sans réduction d’effectif » avait-il assuré et selon Nicole Belloubet, à Mulhouse, : « Ces annulations de crédits portent sur des crédits mis de côté, mis en réserve, que nous utilisons en cours d’année, si nous devons faire face à des chocs particuliers ou exceptionnels, ce sont ces crédits-là qui sont gelés ».

La politique du gouvernement conduit à fermer de nombreuses classes y compris dans les zones d'éducation prioritaires et les écoles accueillant des dispositifs ULIS pour la scolarisation des élèves en situation de handicap. Dans l’académie, ce sont 98 postes dans 1er degré et 60 équivalents temps plein dans le 2nd degré qui seront supprimés à la rentrée 2024.

LFI Côte-d'Or soutient tous les établissements, enseignants, parents, élèves qui se mobilisent contre les fermetures de classe et sera à leur côté le samedi 25 mai lors de la journée nationale de mobilisation pour l’École publique et le 29 mai pour l'opération « Collège mort ».

Nous constatons, à nouveau, que les promesses gouvernementales ne sont que des lanternes destinées à tromper la population. Nous nous associons à la demande de la communauté éducative de Semur-en-Auxois : maintien de tous les postes et des heures dues aux élèves.

Décidément, le choc des savoirs n'est pas celui de la qualité de l'enseignement !

Nous appelons aussi au rassemblement jeudi 23 mai devant le rectorat à 13h30.

«Mobilisation gagnante au lycée», se félicite la CGT Éduc'action


François Sauvadet conteste la suppression d'un poste de professeur de philosophie au lycée de Semur-en-Auxois


En Côte-d'Or, une intersyndicale appelle à des actions contre le «choc des savoirs»



Infos-dijon.com - Mentions légales