Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Autres
31/03/2024 10:48
5070 lectures

YONNE : Julien Odoul réagit à la venue de «trois femmes voilées» dans un collège lors d'une journée portes ouvertes

«L’Éducation nationale capitule une fois de plus face à l’entrisme islamiste», proteste le député icaunais, porte-parole du Rassemblement national.

Communiqué de Julien Odoul du 31 mars 2024 :

Combien de fois encore nos professeurs et nos proviseurs seront-ils obligés de capituler, faute de soutien, face au communautarisme islamiste ?

Au moment où le proviseur du lycée Maurice Ravel à Paris est menacé de mort et doit démissionner pour des « raisons de sécurité » après avoir demandé à une élève de retirer son voile islamique, le principal du collège Jean Bertin de Saint-Georges-sur-Baulche, près d’Auxerre dans l’Yonne, doit présenter « ses excuses » pour avoir demandé à trois femmes de retirer leur voile au sein de son établissement.


Trois femmes voilées, de l’association communautariste « l’Olivier », se sont rendues au collège Jean Bertin samedi 22 mars pour présenter leurs actions à l’occasion d’une journée portes-ouvertes. Interpellées légitimement par le principal qui leur demande de retirer leur voile, deux d’entre elles refusent catégoriquement et sont invitées à quitter l’établissement.

L’issue de cet événement est la dramatique répétition d’une soumission devenue automatique et la confirmation que le « pas de vague » a de beaux jours devant lui. En effet, au lieu de conforter l’autorité du principal, l’inspection académique par la voix de son directeur, Monsieur Lepetz, a sommé le chef d’établissement de présenter des excuses aux provocatrices voilées et à l’association. Le monde à l’envers !

Julien Odoul rappelle qu’un chef d'établissement représente l'Etat et dispose des pouvoirs de police dans l'enceinte scolaire et sur le temps scolaire. Il agit en connaissance de cause. Compte tenu du contexte, il était en droit de défendre le principe de laïcité. Les « excuses » demandées par la hiérarchie sont inadmissibles et illustrent la reculade d’une République qui a renoncé à revendiquer ses valeurs.

Alors que les atteintes à la laïcité à l’école ont bondi de plus de 75% entre septembre et octobre 2023, alors que les professeurs subissent les pressions, les intimidations, les menaces de morts liées aux assauts d’un islam politique et identitaire de plus en plus décomplexé, il est urgent de renforcer la loi de la République afin de préserver ses serviteurs en première ligne.

Depuis l’attentat contre Samuel Paty en 2020 jusqu’à l’assassinat de Dominique Bernard le 13 octobre 2023, rien n’a été fait ou presque pour endiguer l’avancée de l’idéologie islamiste.

Force est de constater que l’interdiction de l’abaya, proposition du Rassemblement National reprise opportunément par Gabriel Attal, ne suffit pas et qu’il convient d’envisager un plan global sérieux pour expulser durablement et efficacement les islamistes du cadre scolaire.

« J’apporte mon soutien plein et entier au principal du collège Jean Bertin qui a fait honneur à notre République laïque en rappelant ses principes face à l’entrisme de trois provocatrices islamistes. Il est scandaleux qu’il soit lâché et humilié par sa hiérarchie au moment où tous les professeurs de Français sont les cibles des islamistes. La loi du 15 mars 2004, incomplète, laisse libre court aux ennemis de la République, qui profitent de chaque faille pour promouvoir leur idéologie à l’école.

J’ai déposé une proposition de loi pour renforcer notre législation qui vise à interdire tous les signes religieux et politiques ostensibles dans les sorties scolaires, événements scolaires et toutes les activités liées à l’éducation nationale. Il ne faut plus reculer et prendre les devants ! » Julien Odoul

Retrouvez la proposition de loi de Julien Odoul du 24 octobre 2023 visant à « interdire le port de signes ou de tenues manifestant de manière ostensible une appartenance religieuse ou politique dans les sorties et les activités organisées dans le cadre scolaire » :
https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/textes/...


Julien Odoul interpelle Nicole Belloubet sur les évènements survenus au collège Jean Bertin de Saint-Georges-sur-Baulche


L'UNSA dénonce les accusations «d’acte raciste et islamophobe» portées par LFI contre le principal du collège de Saint-Georges-sur-Baulche



Infos-dijon.com - Mentions légales