Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > De gauche
05/04/2024 08:04
2830 lectures

EUROPÉENNES : Générations passe son tour et vise la présidentielle

Après la suspension des deux coordinateurs favorables à un soutien de la liste LFI, un nouveau vote interne a tranché. Générations ne soutient aucune liste en particulier aux européennes et met le cap sur les prochaines échéances électorales en France.
Dès lors, les militants côte-d'oriens incitent à instaurer «un cadre unitaire et démocratique qui garantira le respect de toutes les sensibilités de la gauche et de l'écologie».
Communiqué de Générations 21 du 4 avril 2024 :

Européennes - Nous mènerons notre propre campagne

Voici le choix démocratique de Génération.s pour les européennes, ainsi que pour un rassemblement le plus large possible de la gauche et de l'écologie en vue des prochaines élections locales (municipales de 2026, départementales et régionales de 2028) et de l'échéance majeure de 2027.

Avec une participation exceptionnelle de 72%, les adhérent·es de Génération·s ont exprimé un message clair concernant notre positionnement pour les élections européennes, lors d'un vote interne à notre parti.


Lucides sur l’état de division de la gauche et des écologistes, y compris en Côte-d'Or, conscient·es des périls que l’extrême droite fait peser sur nos démocraties partout en Europe, nous faisons, comme l'ensemble de notre mouvement, le choix clair de mener campagne pour inciter les électeur·ices à se mobiliser le 9 juin prochain, afin que le score cumulé du bloc de la gauche et de l'écologie puisse être le plus élevé possible et supplanter ainsi le RN, dont la victoire n’est pas une fatalité.

Nous mènerons notre propre campagne, centrée sur les valeurs européennes communes que nos organisations portent et nous tournerons vers notre électorat, en particulier celles et ceux tentés par l'abstention, avec un message de mobilisation et d'espoir.

Génération·s est le mouvement de ceux qui refusent la fatalité de la désunion, pour les élections européennes et pour les suivantes.

Nous plaiderons donc incessamment pour la création d'un cadre unitaire et démocratique qui garantira le respect de toutes les sensibilités de la gauche et de l'écologie, afin de réunir les conditions du rassemblement le plus large possible en vue des prochaines élections locales (municipales de 2026, départementales et régionales de 2028) et de l'échéance majeure de 2027.

Antoine Peillon et Christine Renaudin-Jacques, co-référents de Génération.s 21

Communiqué de Générations du 2 avril 2024 :

Stratégie pour les élections européennes :  les adhérent.es de Génération.s ont tranché !
 
Au terme d'un intense débat interne, les adhérent-es ont démocratiquement décidé  de ne rallier aucune des listes issues de la Nupes.  Avec une participation exceptionnelle de 72%, les adhérent-es ont exprimé un  message clair.  Ce sont 56% des adhérent-es qui ont fait le choix de cette stratégie de l'indépendance, tandis que 39% ont voté pour que notre mouvement prenne partie en faveur de l'une des listes de gauche. 5% se sont abstenus.

Le message principal que ce vote adresse est le regret de voir les divisions l'emporter à l'occasion de cette élection, qui aurait pu et dû être une étape du rassemblement pour les prochaines échéances, en particulier les élections présidentielles.

Nous  refusons, par un ralliement à l'une ou l'autre des listes, de lui donner quitus dans un tel contexte de divisions. Nous souhaitons préserver notre capacité de dialogue  avec l'ensemble de nos partenaires pour l'avenir et nous sommes convaincus que  les affrontements à l'œuvre au sein de la gauche et de l'écologie sont mortifères  pour la France  Nous ferons donc une campagne positive, appelant les électeurs et électrices à participer a ce scrutin essentiel et à choisir l'un des bulletins de gauche qui leur  sont présentés, afin que le bloc de gauche arrive en tête le soir du 9 juin, supplantant ainsi le RN dont la victoire n'est pas une fatalité. Nous insisterons sur les points  de convergence entre les listes de gauche et écologistes davantage que sur les divergences, pour que les conditions de futures retrouvailles soient propices à la nécessaire union en vue des échéances futures. 

Nos sympathisants, les Françaises et Français de gauche, désespèrent de l'image que nous donnons collectivement. C'est aussi le cas de beaucoup de nos militant-es qui ont été les premier.es à saluer l'avènement de la NUPES, notamment les Jeunes  Génération-s, qui ont participé à la création du Forum des Jeunes NUPES. 

Dans la perspective de 2027, dès le lendemain des élections européennes,nous  oeuvrerons pour que les plaies liées à l'élection européenne se referment rapidement et que les différentes forces politiques s'accordent pour créer un cadre collectif et démocratique permettant d'assurer un débat de fond fructueux, et la réalisation de  l'unité autour d'un programme de rupture pour 2027. 


Infos-dijon.com - Mentions légales