Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > De gauche
10/06/2024 15:08
1529 lectures

POLITIQUE : «Emmanuel Macron a ouvert un boulevard à l’extrême-droite», fustige le Parti communiste

Les militants côte-d'oriens du PCF envisagent de «travailler résolument à la construction d’un large rassemblement des forces sociales, politiques, et citoyennes en capacité de gagner une majorité à l’Assemblée Nationale et d’engager une politique de justice sociale et écologique».
Communiqué de la fédération de la Côte-d'Or du Parti communiste français du 10 juin 2024 :

Les Françaises et les Français comme les citoyen.ne.s de l’ensemble des pays de l’Union européenne se sont rendus aux urnes ce 9 juin 2024 à l’occasion des élections européennes.

Avec cette élection, les discours et idéologies identitaires ont permis aux forces réactionnaires et nationalistes d’assoir fortement leurs positions au sein du Parlement européen. En France le Rassemblement National et son projet politique raciste, xénophobe et fondamentalement anti-social est aux portes du pouvoir.


Le 1 er responsable de situation est E. MACRON. Il a mené une politique renforçant les inégalités et la pauvreté en détruisant petit à petit les « conquis » sociaux et les droits des travailleurs, des travailleuses et des plus précaires. Il a ainsi ouvert un boulevard à l’extrême droite, ainsi qu’à la banalisation des idées et des actes racistes. Son initiative légitime la demande de l’extrême droite en jouant une sinistre et dangereuse partie de poker dont le risque est immense.

La Fédération de Côte d’Or remercie les 3 894 électrices et électeurs qui ont porté leur voix sur la liste « La Gauche Unie » menée par Léon DEFFONTAINES. En ce qui nous concerne, au regard de l’objectif que nous nous étions fixés, celui de regagner des députés communistes au parlement européen, le résultat est évidemment décevant.

Nous savions que cette campagne serait difficile, et plusieurs éléments ont accentué cette difficulté : les guerres bien entendu, mais aussi l’inquiétude suscitée par l’importance du vote RN, le faible score annoncé pour notre liste par des sondages qui influencent de plus en plus les votes et deviennent des “prophéties autoréalisatrices” qui faussent le débat démocratique.

La dissolution inattendue de l’Assemblée nationale par le Président de la République appelle à un sursaut de l’ensemble des forces de gauche et écologiste pour construire sans attendre un large rassemblement.

Mais dans l’immédiat, l’urgence est de repartir en campagne. Face à la montée de l’extrême-droite et du repli sur soi, face au désespoir qui gagne les esprits, les communistes du département seront pleinement mobilisés pour l’emploi et les salaires, pour la paix en Palestine et en Ukraine, contre les mesures gouvernementales de stigmatisation des privés d’emploi et des migrants, contre la destruction organisée de nos services publics et de l’Éducation nationale ou encore contre la loi Kasbarian qui vise à en finir avec le droit au logement et la construction de logements sociaux dans le pays.

Nous mènerons sans relâche la bataille d’idées face aux politiques ultralibérales et réactionnaires qui servent de marchepied à l’extrême droite et qui détruisent les solidarités pourtant essentielles à la vitalité et à la respiration de notre démocratie. Il nous faut maintenant travailler résolument à la construction d’un large rassemblement des forces sociales, politiques, et citoyen.ne.s en capacité de gagner une majorité à l’Assemblée Nationale et d’engager une politique de justice sociale et écologique.

En Côte-d'Or, les premiers enseignements des résultats des élections européennes


En Côte-d'Or, les premières réactions aux résultats des élections européennes


En Bourgogne-Franche-Comté, les résultats aux élections européennes


En Côte-d'Or, les résultats aux élections européennes


À Dijon, l'affluence dans les bureaux de vote pour les élections européennes



Infos-dijon.com - Mentions légales