Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> OPINION > EELV
01/12/2020 10:53

DIJON : Les écologistes appellent au dialogue avec les jardiniers de l'Engrenage

Après six mois d'occupation illégale des terrains de l'avenue de Langres, le groupe d'opposition des Écologistes et citoyens au conseil municipal de Dijon renouvelle son soutien aux «jardiniers».

Communiqué du groupe des Écologistes et citoyens du 1er décembre 2020 :

JARDINS DE L’ENGRENAGE : Non à l’expulsion, oui au dialogue

Depuis bientôt six mois, les habitants de l’avenue de Langres se sont appropriés des terrains pour les cultiver et organiser une vie de quartier autour de potagers. Le Tribunal de Dijon saisi en référé par la mairie, a ordonné l’expulsion des Jardins. Cette expulsion peut désormais intervenir à tout moment si la mairie demande son exécution par la force publique.

Nous regrettons cette action en justice et apportons notre soutien aux jardiniers, riverains et aux dynamiques écologiques et solidaires qui y naissent et s’y développent.

Nous demandons à Monsieur le Maire, une nouvelle fois, de privilégier le dialogue à la force et d’ouvrir dans les meilleurs délais une large concertation avec les habitants du quartier intéressés par ce projet et l’association qui représente les jardiniers du site pour imaginer collectivement l’avenir de cet espace de nature au cœur de la ville et revoir le projet d'urbanisme qui y est lié.
Nous rappelons que cette occupation pacifique qui rassemble de nombreux dijonnais et dijonnaises, toutes générations confondues, témoigne d’une aspiration forte à plus de nature en ville et au maintien d’espaces de convivialité, dans un quartier très dense et qui souffre désormais du manque d’espaces de nature et de respiration.

La mobilisation de ces riverains est un signal fort en faveur d’une refonte des politiques d’urbanisme de la municipalité, refonte que nous avons proposée dans notre programme municipal.

Après plus de 10 ans d’une densification soutenue, les habitants appellent à en ralentir le rythme, à avoir plus d'espaces verts et au cœur des nouveaux projets d'aménagement urbain et à être impliqués dans les projets qui les concernent. Il faut savoir les entendre tout en permettant aux plus précaires de se loger.

Écouter, concerter, prendre en compte et répondre aux besoins est, pour les écologistes, le fil conducteur d’une réforme de l’urbanisme de notre cité accepté par tous et toutes.

Renoncer à l’expulsion de l’Engrenage et engager le dialogue serait un premier pas vers un changement de cap tant attendu par les dijonnaises et les dijonnais.

Stéphanie Modde, Olivier Muller, Karine Savina, Patrice Chateau, Catherine Hervieu et Fabien Robert