Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > EELV
02/12/2021 03:17

TRANSITION ÉCOLOGIQUE : «Un autre monde est possible», selon Nathan Parent

Jeune habitant de Quetigny, Nathan Parent partage ses préoccupations écologistes en proposant une réflexion sur «le terrisme» vu comme une rupture avec le capitalisme.
L'appel de Dijon

Notre civilisation est de plus en plus tiraillée par de nombreux tourments qui s'amoncellent comme les nuages noirs dans le ciel du jardin de l'espérance.

L'obscurité grandissante fait malheureusement faner les fleurs que l'on appelle « insouciance » et « prospérité » qui était pourtant si belle autrefois, pour ne laisser qu'un désert de tristesse. En ces temps d'incertitudes où notre modèle de société est remis en cause, j'en appelle à tous les citoyens et à toutes les citoyennes de bonne volonté, afin qu'ils proposent leurs idées dans le but de bâtir un monde plus vertueux et plus juste où l'humain est remis au centre. Entretenons la flamme de l'espoir avant qu'elle ne s’éteigne à jamais et faisons la revivre à nouveau grâce à nos idées pour que sa chaleur continue de réchauffer nos coeurs. Ceci permettra je l'espère, faire refleurir l'espérance et l'insouciance dans chacune de nos consciences. Ne cédons rien à l'obscurantisme qui s'insinue sournoisement dans notre société et s'empare d'esprits étouffés par le désespoir. Les multiples crises qui ne cessent de s'accumuler et de s'aggraver nous montre irrémédiablement que la société actuelle est révolue. Les défis qui nous attendent sont aussi nombreux que colossaux mais je crois en la force et en l'intelligence du collectif et d'une nation unie. Courage et volonté seront nos meilleurs amis, alors retroussons nos manches. Il est temps d'agir et de bâtir brique après brique, un monde nouveau, meilleur pour nous, meilleur pour nos enfants, meilleur pour la planète


Un autre monde est possible !

Notre société semble être de plus en plus tiraillée par des crises qu'elle à pour certaines d'entre-elle provoquées. Aujourd'hui son avenir ainsi que le nôtre semble plus qu'incertain. Ce constat doit être un signal d'alarme fort pour que les choses changent et en finir avec cette civilisation issue de la révolution industrielle qui a eu certes quelques avantages, mais qui est prédatrice de ressources et génératrice d'inégalités. Il est temps de passer à quelque chose de nouveau, de réinventer totalement notre civilisation si nous voulons perdurer sur notre belle planète bleue. Pour cela, il serait possible de bâtir une nouvelle civilisation basée sur le respect de la nature et de l'Homme, dans laquelle les inégalités de toutes sortes sont fortement diminuées, où de nombreux principes essentiels de notre vie quotidienne tel que le travail, l'économie ou encore les loisirs sont totalement redéfinis et une civilisation de paix. Elle devra s'adapter plus facilement aux crises futures, conséquences des dégâts que nous avons causés à notre planète grâce à une forte résilience et une culture du risque développée et adaptée à chaque région du monde. Son but sera aussi de les réparer en soignant véritablement notre planète et ses écosystèmes fragiles grâce à une politique internationale volontariste et ambitieuse en la matière. Le progrès doit être toujours placé au service de l'Homme et de la planète pour que notre confort continue de progresser sans dégrader la planète. Aujourd'hui, notre civilisation industrielle a adopté un modèle économique qui vise à produire toujours plus et faire en sorte que certain possède tout alors que d'autre non rien : J'ai nommé « le capitalisme ». Mais, cette nouvelle société adoptera un nouveau modèle plus juste et vertueux appelé « le terrisme ».

Le terrisme marque une rupture complète avec le modèle capitaliste et libéral dans le sens où les richesses produites ne se font plus aux détriment de la nature et en utilisant des ressources fossiles. Cette-fois-ci, il s'agit d'être en harmonie avec la nature et utiliser que des ressources renouvelables utilisées de manière raisonnées et raisonnables. Les inégalités de tous types rongent notre modèle actuel et créent irrémédiablement des injustices entre les Hommes. Le terrisme a pour principe un bien meilleur partage des richesses entre les individus et les pays même si on ne pourra jamais atteindre l'égalité parfaite. Elles subsisteront mais à des niveaux acceptables préalablement définis par l'ensemble des citoyens et citoyennes. A la fois modèle de société, modèle économique et principal courant idéologique en économie, le terrisme doit devenir les fondations solides sur lesquelles s’appuiera la nouvelle société dite « terriste » comme notre société actuelle avec le capitalisme et le libéralisme. D'ailleurs on ne parle plus d'économie mais d'écolonomie qui comme son nom l'indique est l'économie basée uniquement sur les principes fondamentaux du développement durable. Elle introduit aussi d'autres façons de penser l'économie comme l'économie circulaire (utiliser tout ce qui est recyclables comme ressources), l'économie solidaire et participative ou encore le troque. Enfin, l'étymologie du mot « terrisme » vient de la Terre que le doit protéger mais aussi de cette nécessité impérieuse de retour à la terre, aux sources. Cette nouvelle société fera la part belle à des systèmes politiques démocratiques dans lesquels les citoyens et les citoyennes sont pleinement impliqués via la démocratie participative. Mais cela commence dès maintenant, alors j'en appelle à une mobilisation citoyenne générale pour que chacun d'entre nous proposent et diffusent leurs idées pour bâtir petit à petit un monde meilleur pour nous, nos enfants et la planète. Retroussons nos manches et faisons revivre les fleurs de l'insouciance dans le jardin de l'espérance.

Communiqué




Infos-dijon.com - Mentions légales