Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > Les Républicains
30/05/2023 18:32
3486 lectures

DIJON : Emmanuel Bichot défend l'idée d'un parc à la Cité de la Gastronomie

Le président du groupe municipal Agir pour Dijon réagit à l'annonce, faite le 9 mai dernier, du maire de Dijon concernant le report des constructions de la dernière tranche du projet immobilier de la Cité internationale de la gastronomie et du vin.
Communiqué du groupe Agir pour Dijon du 30 mai 2023 :

« Dernière tranche de la CIGV : ni 15 ni 10 étages, optons pour un parc ! »

La municipalité dijonnaise avait annoncé, l’année dernière, le projet aberrant d’une tour de 15 étages sur le site de la Cité internationale de la gastronomie et du vin (CIGV), entre l’ancien hôpital général et l’Ouche. Si elle renonce aux 15 étages, elle persiste néanmoins dans son projet avec une tour de 10 étages, une hauteur qui reste excessive.

Nous avions pris l’engagement auprès des riverains et des Dijonnais de combattre ce projet démesuré, en contradiction avec la protection des monuments historiques et avec le permis d’aménager de 2016. Celui-ci limitait les hauteurs des cinq immeubles envisagés pour cette dernière tranche à 5, 6 ou 7 étages selon les immeubles.


Lorsque la ville de Dijon affirme : « Aucune demande de permis de construire n’a été déposée à ce jour », elle joue sur les mots et cultive l’opacité puisqu’une demande de permis d’aménager modificatif, dont nous ignorons le contenu, a été déposée par Eiffage Aménagement le 27 janvier 2023.

Nous demandons à la municipalité de renoncer à toute construction d’immeubles sur cette emprise de 2 hectares restant à aménager, sur les 6,5 hectares du site de l’ancien hôpital général. Nous lui proposons à nouveau d’opter pour un parc sur cet espace remarquable, situé entre la plus belle façade de l’ancien hôpital général et la rive de l’Ouche.

Il appartient à la municipalité de faire évoluer le cahier des charges au nom de l’intérêt général, dès lors qu’aucune construction n’est intervenue sept ans après le permis d’aménager. Le permis d’aménager est également obsolète du fait de l’abandon du projet Supernova de 4 salles de cinéma d’art et d’essai porté par l’Eldorado.

Si le concessionnaire demande une compensation financière, elle devra être examinée au regard des avantages indus dont il a bénéficié jusque-là, en particulier plus de 7 M€ pour la voirie et les réseaux divers (VRD). Rappelons que nous attendons toujours la présentation en conseil municipal du bilan financier annuel de la concession, pourtant prévue par la loi.

Nous tenons également à faire part de nos inquiétudes sur le projet en gestation pour le port du canal : souhaitons que ce ne soit pas un habillage pour une nouvelle opération de densification urbaine.

Ne passons pas à côté de l’opportunité historique de sanctuariser un vaste espace vert, des deux côtés de l’Ouche. Sans quoi le projet de territoire « Grand Sud » ne sera plus qu’une vaste opération de bétonisation.

Groupe municipal d’opposition Agir pour Dijon
Emmanuel Bichot, président, Laurence Gerbet
44 rue Condorcet 21 000 Dijon - agirpourdijon@gmail.com - agirpourdijon.fr

Pas de construction de nouvel immeuble à la Cité de la Gastronomie avant «trois ou quatre ans», annonce François Rebsamen



Infos-dijon.com - Mentions légales