Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> OPINION > LREM
11/04/2024 05:49
3918 lectures

EUROPÉENNES : Valérie Hayer se félicite de l'adoption du Pacte asile et immigration par le Parlement européen

La présidente du groupe Renew Europe et tête de liste de la majorité présidentielle voit là «une victoire de l’engagement de son groupe», cela «malgré la lâcheté de Raphaël Glucksmann et l’irresponsabilité de François-Xavier Bellamy».
Communiqué de la liste Besoin d'Europe du 10 avril 2024 :

Grâce à l’engagement fort du groupe Renew Europe présidé par notre candidate Valérie Hayer, et notamment par le vote unanime de la délégation française, ce texte est adopté après près d'une décennie de débats.

Le président de la République l’avait appelé de ses voeux lors de son discours de le Sorbonne et avait relancé les négociations lors de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne : ce pacte est désormais une réalité.

Il permettra un meilleur contrôle de nos frontières extérieures, de mieux lutter contre l’immigration illégale, et, en même temps, d’améliorer les conditions d’accueil des réfugiés dont la procédure de demande d’asile sera harmonisée et la solidarité entre États renforcée.


Le vote de cet après midi a été particulièrement marqué par l’irresponsabilité des députés les Républicains et la lâcheté des Socialistes français au Parlement européen qui ont préféré la posture politicienne en ne votant pas le pacte et ce contre l'avis de leurs groupes européens. lls sont marginaux dans leurs familles politiques en Europe.

Pour Pieyre-Alexandre Anglade directeur de la campagne de Valérie Hayer : « En ne votant pas ce texte, Raphaël Glucksmann et François Xavier Bellamy font preuve d’irresponsabilité et affaiblissent la France en Europe.

Avec cette position ils font le choix de l’immobilisme et du statu quo en matière migratoire sur lequel prospère l’extrême droite. »

Et de conclure : « Aujourd’hui au Parlement européen Raphael Glucksmann s’est fait l’allié de circonstance de Jordan Bardella. On ne peut pas se prétendre européen et dans le même temps refuser les solutions négociées et attendues par nos concitoyens pour des raisons purement électoralistes. »

«Dans deux ans, vous n'avez plus de jungle de Calais», anticipe Valérie Hayer



Infos-dijon.com - Mentions légales