Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
08/09/2020 03:28

CINÉMA : La fusion avec Pathé Gaumont renouvelle le Ciné Cap Vert

Les premiers signes du nouveau propriétaire du Ciné Cap Vert apparaissent progressivement. Le site web et la billetterie ont pris les couleurs des Cinémas Pathé Gaumont. Ce lundi 7 septembre, le directeur d'exploitation Pascal Vanin a évoqué la reprise d'activité et abordé les prochaines nouveautés du plus grand multiplexe de l'agglomération de Dijon.
Directeur d'exploitation du Ciné Cap Vert depuis 2007, Pascal Vanin s'attendait à une année 2020 difficile, avec peut-être -10% par rapport à 2019, faute de sortie de Disney au printemps, mais pas au point de ce que la crise sanitaire a entraîné avec quasiment 70% de fréquentation en moins. «Le Covid nous a carrément mis un coup de massue sur la tête» déplore-t-il.

Si la page de l'épidémie de Covid-19 n'est pas encore tournée, l'équipe du multiplexe se projette vers un avenir qui a pour nom Cinémas Pathé Gaumont. Le 28 novembre 2019, la filiale du groupe Pathé a officialisé le rachat de Ciné Alpes, circuit de distribution propriétaire notamment du Ciné Cap Vert situé à Quetigny, en périphérie de Dijon.

Avec cette fusion, les Cinémas Pathé Gaumont deviennent le premier circuit de France en nombre d'entrées avec 50 millions de spectateurs annuels, dans leur 80 cinémas, soit le quart de la fréquentation en France.

En 2019, le Ciné Cap Vert a frôlé les 800.000 entrées sur ses douze salles. La zone de chalandise s'étend dans un rayon de 60 kilomètres autour de Dijon, parfois même un peu plus pour certaines avant-premières attendues. Le cinéma emploie entre 25 et 28 personnes suivant les périodes de l'année.

Intégration progressive au sein des Cinémas Pathé Gaumont


Le Ciné Cap Vert migre progressivement vers l'environnement Pathé Gaumont. Le système informatique et la billetterie ont été transférées en juillet. De nouvelles bornes automatiques plus intuitives sont mises en place. Il s'ensuit une légère augmentation des tarifs, ce qui aurait aussi eut lieu dans le giron de Ciné Alpes selon le directeur d'exploitation.

Le changement de propriétaire devrait être transparent pour les clients : achat sur Internet, borne automatique et caisse avec un agent sont toujours disponibles. Les achats prépayés des comités d'entreprise et les cartes d'abonnement 5 ou 10 places resteront valables jusqu'au terme de leur validité. Même, tout ce qui arrivait à échéance à fin août est prolongé jusqu'à la fin 2020 pour tenir compte de l'interruption liée au confinement.

La carte Ciné Pass permettant un accès illimité devrait être opérationnelle d'ici décembre. La fin de l'intégration au sein du groupe Pathé devrait être constatée courant 2021. Le choix du futur nom n'est pas encore décidé. Les autres cinémas Pathé Gaumont à proximité se trouveront à Mâcon (Saône-et-Loire), Nevers (Nièvre) ou encore Belfort (Territoire-de-Belfort).

«On était déjà bien installé en numérique, (…) les fauteuils ont été changés il y a trois ans» indique Pascal Vanin. Il n'y a donc pas de gros investissements de prévus d'autant plus que la crise du secteur limite la visibilité. L'orientation vers la 4DX ou l'Imax restent à l'état de réflexion à ce jour. Quelques changements techniques seront néanmoins opérés prochainement concernant les projections en 3D.

Les films porteurs sortant au compte-gouttes, une partie des employés restent en activité partielle. «On fait en sorte de lisser équitablement ces heures de travail» souligne le directeur d'exploitation. Heureusement, le fait d'être entouré de restaurants et d'un bowling constitue une offre de divertissements attractive. «Il faut quand même une programmation» rappelle-t-il.

Le boost de «Tenet»


Post-confinement, le cinéma s'est remis à projeter les films à l'affiche qui avait été arrêtés. «On a surtout travaillé avec les distributeurs qui ont joué le jeu de ne pas aller sur les plateformes, (…) il fallait relance la machine» se souvient Pascal Vanin, ajoutant que «ça a été quand même catastrophique les quinze premiers jours».

Le protocole sanitaire national a été appliqué, y compris avec ses évolutions. Aujourd'hui du gel hydroalcoolique est disponible en de multiples points et le masque est obligatoire à partir de onze ans dans tout le cinéma, y compris dans les salles durant les projections. «À partir du moment où ils mettent le pied dans le cinéma, cela fait partie de la règle, les gens doivent porter un masque» martèle Pascal Vanin. Les surfaces de contact sont régulièrement désinfectées.

Après un frémissement ponctuel lors de l'avant-première de «Poly» réalisé par Nicolas Vanier (lire notre article), la sortie du film de Christopher Nolan «Tenet» était particulièrement attendue d'autant qu'elle est arrivée tardivement après plusieurs reports. France entière, il s'agit du meilleur démarrage de l'année avec 948.000 spectateurs en une semaine.

Durant la période estivale, 70% de la fréquentation du Ciné Cap Vert est liée à des films américains. «Tenet» a ainsi bénéficié de trois salles pour son lancement, représentant la fréquentation la plus importante post-confinement.

Disney a joué un rude coup à l'industrie du cinéma en réservant le remake de «Mulan» à sa plateforme de vidéo à la demande (exception faite des salles de cinémas de Chine). À présent, Pascal Vanin croise les doigts pour que la date de sortie du James Bond «Mourir peut attendre» soit maintenue, le 11 novembre prochain.

«Le cinéma restera toujours un lieu de partage»


Depuis 2007, Pascal Vanin mise sur les animations pour rythmer la vie du multiplexe, notamment avec des avant-premières régulièrement. «Il faut apporter un plus au public, il faut que le public ait des moments de rencontre exceptionnels, (…) cela fait partie de notre travail» s'enthousiasme Pascal Vanin.

En contrepartie, le directeur doit faire en sorte de protéger les personnalités qui participent aux avant-premières. Ainsi, les temps d'autographes et de selfies sont actuellement suspendus. La prochaine rencontre prévue, le 1er octobre, concerne le film de Tarek Boudali « 30 jours max » avec la présence attendue du réalisateur et de Julien Arruti. Un film «populaire, drôle, un peu déjanté» annonce Pascal Vanin, ajoutant que les artistes «ont envie de rencontrer le public».

«C'est pour nous, exploitants, une grande satisfaction car ils jouent le jeu avec nous, (…) on est la dernière chaîne du maillon entre le scénario, un producteur, un réalisateur jusqu'au montage du film, la programme et la diffusion en salle» constate le directeur du cinéma.

Pour «redonner l'envie aux gens de redécouvrir sur grand écran des films qu'ils ont déjà vus», le Ciné Cap Vert propose des cycles de films autour de Danny Boon ou autour du personnage de James Bond. «Le cinéma, c'est quand même autre chose, vous avez beau avoir le surround à domicile, le super grand écran, le cinéma restera toujours un lieu de partage» s'enflamme le passionné des salles obscures.

Les nouveautés du circuit Pathé Gaumont


Parmi les nouveautés apportées par Pathé Gaumont, les lives avec «une image et un son grandioses» selon Pascal Vanin. Concerts, pièces de théâtre, opéras et ballets seront régulièrement retransmis en direct au Ciné Cap Vert à partir du mois d'octobre. Dans le genre, le directeur signale avoir fait «un carton» en novembre dernier avec trois salles rassemblant 1.200 personnes pour la projection du film des concerts de Mylène Farmer en 2019. «On avait un son topissime, on peut vraiment l'équaliser pour se sentir dans un concert» signale-t-il.

Autre innovation : la place numérotée. Ainsi, pour les achats à distance, le spectateur pourra choisir sa place dans la salle et n'aura plus besoin de se présenter en avance pour espérer s'installer dans son secteur préféré. Au niveau des bornes et aux caisses, il sera là aussi possible de choisir parmi les places encore libres.

Le système sera adaptable aux mesures sanitaires si elles devaient perdurer : automatiquement, un siège de part et d'autre d'un groupe de personnes sera retiré du système de billetterie. Les premiers tests auront lieu en fin d'année avec des films porteurs avant un développement à toutes les salles et toutes les diffusions courant 2021.

Sans être une nouveauté, Pascal Vanin entend donner plus de place aux diffusions de films en version originale sous-titrée avec, régulièrement, sur une semaine, quelques séances pour les puristes, généralement en soirée. Ce fut le cas du «Tenet» qui, pendant deux semaines, a fait l'objet d'une séance VOST chaque soir à 20h45. Au Ciné Cap Vert, on constate que des étudiants notamment sont demandeurs de telles projections.

Jean-Christophe Tardivon







Pascal Vanin est directeur d'exploitation du Ciné Cap Vert à Quetigny depuis 2007


Avec les films de la rentrée, les spectateurs retrouvent le chemin des salles de cinéma