Recherche
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
13/08/2020 14:38

CORCELLES-LES-MONTS : Temps couvert à l’Observatoire des Hautes-Plates pour la nuit des Perséïdes

Une occasion de se rattraper en quelque sorte : la Société Astronomique de Bourgogne propose encore deux «douces nuits» en août.
«Tous les ans, la Terre sur son orbite va traverser un nuage de petits graviers qui sont sur le chemin d’une comète. Cette traversée font que les cailloux rentrent dans l’atmosphère à très grande vitesse, chauffent et produisent des étoiles filantes», résume Vincent Boudon, président de la Société Astronomique de Bourgogne.

Ce phénomène de Perséïdes, de pluie d'étoiles filantes, se produit plusieurs fois dans l’année, dont le 12 août. Cette date estivale se prêtant bien à une soirée tranquille et conviviale à observer les étoiles, la SAB donne toujours rendez-vous à l’Observatoire des Hautes-Plates, au-dessus de Dijon peut-on dire sur la commune de Corcelles-les-Monts.

Des nuages envahissants


Peu après 21 heures, familles et amis prenaient leurs aises ce mercredi 12 août. Mais le ciel était lui envahi par les nuages. Dommage quand on sait que l’on pouvait voir Saturne et Jupiter lors des soirées précédentes. Dommage aussi parce que les nombreuses étoiles filantes n’allaient pas profiter aux 600 personnes estimées sur place. L’année dernière, 3.000 personnes s’étaient installées à l’Observatoire des Hautes-Plates pour cette nuit des Perséïdes.
En ce début de soirée ce mercredi, l’étoile polaire se distinguait, de même qu’une petite partie de la constellation Cassiopée... «Jupiter et Saturne ont tout de même fait une apparition vers minuit», note Vincent Boudon.

«Un bel été de planètes»


Plus largement, le président de la SAB apprécie «un bel été de planètes», où novices, amateurs et fervents passionnés sont «plutôt bien servis». Les deux «nuits des étoiles» le week-end dernier ont attiré 1.700 personnes le vendredi et 2.000 personnes le samedi.
Ce mercredi soir d’ailleurs, une Dijonnaise venue avec ses deux amies était de retour «pour en apprendre plus sur le ciel. N’oublions pas qu’il y a des siècles les étoiles servaient à se repérer, comme un GPS aujourd'hui».

L’association bourguignonne propose encore deux «douces nuits» : ce samedi 15 août et le samedi 22 août. Le rendez-vous est donné à partir de 21 heures à l’Observatoire des Hautes-Plates (parking supérieur de la Combe à la Serpent). Le rendez-vous du 29 août est finalement annulé pour cause de pleine lune ce soir-là.

Sur place, le port du masque est obligatoire et les organisateurs prennent soin de désinfecter les oculaires très régulièrement. Sinon, les bénévoles sont encore cet été disponibles pour expliquer et faire de la pédagogie autour de leur domaine de passionnés.

Alix Berthier

Les activités et animations de la Société Astronomique de Bourgogne à retrouver sur : www.sab-astro.fr