Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
10/05/2024 16:58

CULTURE : L'Opéra de Dijon présente la saison 2024-2025

«Pensons à nous réparer par la musique, la danse, le spectacle vivant», a déclaré l'adjointe à la culture Christine Martin, ce mardi 7 mai. L'établissement culturel proposera quatre opéras durant la saison à venir.
«Une belle saison s'écoule, une très belle saison s'annonce !» Les sourires sont de mise pour aborder la saison 2024-2025 de l'Opéra de Dijon.

Ce mardi 7 mai 2024, Christine Martin (PS), adjointe au maire de Dijon déléguée à la culture et présidente de l'établissement culturel, Dominique Pitoiset, directeur général et artistique de l'Opéra de Dijon, et Bruno Hamard, directeur général délégué, ont présenté le programme de la saison à venir.

«Les publics sont revenus massivement après la crise sanitaire»


«Pensons ensemble à l'humanité», déclare Christine Martin, «pensons à nous réparer par la musique, la danse, le spectacle vivant». «Force est de constater que nous vivons une période qui n'est pas très facile à traverser, pas facile pour les artistes, pas facile pour les maisons de création.»


«Les publics qui sont revenus massivement après la crise sanitaire nous prouvent que chacun a besoin d’îlots d'espérance dans un monde brutal», analyse l'adjointe à la culture (lire notre article).

Accès aux abonnements grand public à partir du 29 mai


«L'Opéra de Dijon est un des moins chers de France», assure Bruno Hamard, indiquant que les tarifs resteront stables.

Pour la saison à venir, les ventes ouvriront le 14 mai pour les bienfaiteurs, le 17 mai pour les mécènes abonnés, le 29 mai pour l'ensemble des abonnés et le 12 juin pour les places à l'unité.

Une nouvelle salle pour l'éducation artistique et les petites formes


Dominique Pitoiset présente la salle «Triangle», un espace d'arrière-scène réaménagé en salle de répétition. Cet «outil indispensable» a vocation à accueillir des scolaires pour des temps d'éducation artistique et culturelle ainsi que des rencontres avec les mécènes.

Ayant une jauge d'une centaine de personnes, elle pourra également accueillir du public pour des petites formes ou encore des rencontres avec les personnes participant à la fabrication des spectacles.

Des peintures de Gilles Aillaud sont reproduites dans la brochure 2024-2025


«Gilles Aillaud était un peintre qui venait questionner le rapport à l'humain, à la nature, à la biodiversité», signale Christine Martin alors que certaines de ses peintures sont reproduites dans la brochure de la saison 2024-2025.

Pour sa part, Dominique Pitoiset réfute le thème de la «peinture animalière», préférant voire «un dialogue qui s'établit entre l'animal et son lieu» en écho au «dialogue entre le spectateur et la condition de l'animal».

Dominique Pitoiset a connu le peintre, philosophe et scénographe au milieu des années 1980. «C'était un artiste politique», relève le metteur en scène qui lui rend ainsi hommage au travers d'une brochure qui deviendra collector.

Quatre opéras en 2024-2025


En 2024-2025, l'Opéra de Dijon proposera «moins de programmes intimistes» en raison de la fermeture du Grand Théâtre mais plus d'opéras.

Habituellement, l'établissement culturel coproduit deux opéras par an. Cette année, il en produit un en propre et a obtenu la production déléguée de trois. Cela implique de fabriquer la quasi totalité des décors et costumes et d'accueillir toutes les répétitions.

Jean-Christophe Tardivon

L'Opéra de Dijon enregistre un nombre record d'abonnés


Une sélection de spectacles


13 septembre : Ouverture de la saison avec l'Orchestre national de France, le directeur musical Cristian Măcelaru et la violoniste Julia Fischer. Celle-ci jouera notamment la «Symphonie n°2» d'Elsa Barraine dont «les œuvres un peu oubliées sont maintenant reprises».

24 septembre : Fatoumata Diawara et l'Orchestre Dijon Bourgogne dans le cadre du Tribu festival. La diva malienne a sorti un album en anglais et en bambara. Par ailleurs, «elle défend la préservation des manuscrits de Tombouctou mis en danger par les djihadistes».

7-8-9 novembre : Opéra «L'Uomo Femina» de Baldassare Galuppi en coproduction avec Le Poème harmonique, Château de Versailles Spectacles et le Théâtre de Caen. Direction musicale de Vincent Dumestre, mise en scène d'Agnès Jaoui. Plus connu en son temps que Vivaldi, Galuppi a collaboré avec Goldoni et a signé plusieurs d'opéras bouffes. Dans une île, les femmes gouvernent, elles maquillent et bichonnent les hommes. Deux voyageurs s'échouent et découvrent la domination et l'acceptation du changement.

17 novembre : Concert du Chamber Orchestra of Europe pour son grand retour à Dijon. Direction musicale de Sir Antonio Pappano, «un grand chef lyrique et symphonique». Bertrand Chamayou au piano pour «un concert particulièrement joyeux».

21 novembre : Concert du Dream House Quartet. Katia Labèque et Marielle Labèque seront au piano, Bryce Dessner et David Chalminpour aux guitares électriques pour «un programme entre jazz et musique minimaliste». Bryce Dessner menant une carrière de compositeur de musiques de films, il s'agit d'«une musique contemporaine accessible».

4 décembre : Récital de Marine Chagnon et Joséphine Ambroselli. Mezzo-soprano dijonnaise passée par l'académie de Paris Marine Chagnon est «une des jeunes voix très prometteuses françaises» qui présentera un récital composé de «tout ce qu'elle aime».

14 décembre : Concert dès 8 ans de l'Orchestre Dijon Bourgogne et de l'Orchestre Symphonique de Mâcon. Premier des trois concerts conçus pour «montrer au jeune public les différentes facettes de la musique symphonique». Le fonctionnement des pupitres ce 14 décembre. La composition, le 18 janvier, et l'effet de la musique, le 12 avril.

11-12 janvier : «Le Château de Barbe-Bleue», l'unique opéra composé par Béla Bartok. Mise en scène et scénographie de Dominique Pitoiset. À la direction musicale Kristiina Poska est une nouvelle cheffe de l'Orchestre français des jeunes qui fera de l'opéra pour la première fois. L'orchestre sera sur la scène et les deux protagonistes, Judith et Barbe-Bleue, seront sur l'avant-scène, de façon «une plus grande présence à l'action».
Cet opéra sera précédé d'une partie musicale supplémentaire : «Les Métamorphoses» de Richard Strauss.

9-11-13-15 février : Opéra «La Traviata» de Giuseppe Verdi en coproduction avec l'Opéra du Rhin. Direction musicale de Débora Waldman. Mise en scène d'Amelie Niermeyer. Marine Chagnon dans le rôle de Flora. Une Traviata transposée dans un Berlin des années 80.

19-21-23 mars : Opéra «Les Pêcheurs de perles» de Georges Bizet en coproduction avec l'Opéra de Toulon. Direction musicale de Pierre Dumoussaud, étoile montante de l'Orchestre français des jeunes. Mise en scène de Mirabelle Ordinaire. «Le premier chef-d’œuvre de Bizet, un rêve sur la création, sur l'Orient imaginaire, plein d'intelligence et de sensibilité.»

5 avril (changement de dernière minute, ne figure pas dans la brochure) : «Naharin's Virus» du Batsheva Ensemble. Chorégraphie et décor d'Ohad Naharin. Une pièce pour 17 danseurs.

6 mai : Théâtre musical dès 12 ans avec «Le Château des Carpathes» à partit d'un texte gothique de Jules Verne. Mise en scène d'Émilie Capliez associant technologie et surnaturel.

4 juin : Cirque musical avec «Le Carnaval baroque». Direction musicale de Vincent Dumestre. Mise en scène de Cécile Roussat. Un «spectacle jubilatoire» entre la musique baroque et le cirque qui s'est inspiré des grandes fêtes précédant le Carême, au XVIIème siècle, en Italie.

La brochure de l'Opéra de Dijon de la saison 2024-2025




Christine Martin (PS), adjointe au maire de Dijon déléguée à la culture

Dominique Pitoiset, directeur général et artistique de l'Opéra de Dijon

Bruno Hamard, directeur général délégué de l'Opéra de Dijon


Infos-dijon.com - Mentions légales