Recherche
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
12/04/2020 17:17

CULTURE : Les Musiques Actuelles appellent à la solidarité des pouvoirs publics en Bourgogne-Franche-Comté

La Fédération des Musiques Actuelles de Bourgogne-Franche-Comté rappelle que «l’ensemble du tissu économique est durement touché et la culture n'y fait pas exception». Elle demande notamment que l’attribution des subventions 2020 par différents financeurs publics ne soit pas remise en question.
La crise sanitaire internationale actuelle met à rude épreuve nos sociétés et nous saluons le dévouement et le travail accompli par le personnel soignant et les autres catégories professionnelles qui parviennent à maintenir à flot le système de santé, la majorité des services publics ainsi que la chaine alimentaire.

L'ensemble du tissu économique est durement touché et la culture n'y fait pas exception.

Toutes les activités sont suspendues, les artistes et techniciens intermittents sont, dans le meilleur des cas, au chômage pour une durée indéterminée et de nombreux acteurs culturels se retrouvent dans des situations extrêmement difficiles pour assumer leurs charges. Les producteurs, les petits lieux de diffusion, les festivals de toute taille sont extrêmement fragilisés et de nombreux projets de création ou de médiation culturelle sont annulés ou en suspens.

Des mesures ont déjà été prises pour tenter de soutenir les structures les plus touchées mais elles sont encore incomplètes et insuffisantes. La féma Bourgogne-Franche-Comté est en relation avec l'ensemble des acteurs des musiques actuelles et se propose d'être l'interface avec les représentants des institutions pour leur faire remonter les problématiques rencontrées et adapter les dispositifs de soutien en conséquence.

Aujourd'hui, des doutes planent encore sur l'attribution des subventions 2020 par différents financeurs publics et nous tenons à redire ici l'importance qu'elles soient conservées même si des activités ou des événements sont annulés, ceci pour plusieurs raisons :
• Il en va de la survie ou de la pérennité de certaines structures.
• C'est un soutien indispensable à l'ensemble de la chaine des musiques actuelles, à l'économie et à l'emploi. En effet tout le monde essaie, dans la mesure du possible, de décaler ses activités pour soutenir les artistes et l'ensemble des partenaires, techniciens, prestataires, fournisseurs, restaurateurs, hoteliers, etc.
• Le besoin de culture et de faire ensemble sera plus nécessaire que jamais au sortir d'une expérience traumatisante inédite dont on ne mesure pas encore les effets à moyen et long termes.

Pour ces mêmes raisons, nous formulons le vœux que les politiques culturelles ne soient pas amputées sur l'autel des contraintes budgétaires qui suivront cette crise dans les prochains mois et les années à venir.

Tout en souhaitant que la situation sanitaire s'améliore au plus vite et que le fonctionnement normal de notre société puisse reprendre progressivement, nous appelons à être particulièrement attentif à son prochain et à être solidaire, des principes aujourd'hui au combien nécessaires et qui le resteront tout autant dans les semaines, les mois et les années à venir.

Communiqué de la Féma BFC