Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
13/06/2021 19:57

DIJON : Jean-Paul Gollin expose ses photos «de privilégié» sur François Mitterrand

«Mitterrand et le territoire» est en place dans la salle des Actes jusqu’au 2 juillet. Jean-Paul Gollin partage la relation particulière qu’il a entretenue durant plus de 14 ans avec François Mitterrand. Il était «le» photographe du président de la République lors de ses déplacements en Bourgogne.
Pour François Mitterrand, la Bourgogne représentait toute une vie dans sa vie d’homme politique et de président de la République. Château-Chinon dans la Nièvre, le Morvan, la roche de Solutré, l’ancien président de la République avait des responsabilités certes, mais aussi des habitudes et des passions qu’il n’a pas oubliées une fois au sommet de l’État.

Des photos officielles, prises lors d’inaugurations ou de visites annoncées au préalable, on en trouve encore aujourd’hui. Mais les photos plus confidentielles ne sont pas données à tout le monde. Jean-Paul Gollin est ainsi un privilégié.


Un premier échange pas si anodin


Photographe reporter pour le Progrès de Lyon et détaché à Chalon-sur-Saône à l’époque de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, la première rencontre avec l’homme politique remonte à juin 1981, chez Fernand Bucchianeri, alors maire de Solutré.

Parmi une dizaine de journalistes, verre de Pouilly-Fuissé à la main, Jean-Paul Gollin s’avance vers François Mitterrand : «Monsieur le Président, il faut que je vous dise quelque chose. Le tiers de mon village de Feillens dans l’Ain est sous les eaux. Vous ne savez peut-être pas où c’est mais il faudrait faire quelque chose». Jean-Paul Gollin se souvient parfaitement de la réponse : «Je suis la situation de près». En assurant avec un étonnement toujours perceptible : «Il m’a situé Feillens avec précision, comme sur une carte IGN. J’étais scotché !».

Cet échange pouvant sembler anodin a été marquant, le début d’une relation très particulière entre le photographe reporter et le président de la République, ou plus exactement entre les deux hommes. «L’Homme avec un grand H, le sphinx» qui fascinait Jean-Paul Gollin par «sa très grande culture ou bien son humour d’un caustique à tomber par terre», et Jean-Paul Gollin lui-même, qui a cultivé cette «énorme chance» de pouvoir prendre des photos inédites de la vie de François Mitterrand.

Un dernier café avec François Mitterrand


En 1995, fin juin, ayant appris que François Mitterrand se trouvait du côté de Cluny, Jean-Paul Gollin décide de se rendre à la librairie Lamartine puisqu’il connait l’amour de François Mitterand pour les livres. Trop tard, le président de la République venait d’en sortir.

Mais la chance a suivi Jean-Paul Gollin jusqu’au bout. Devant l’entrée de la librairie Lamartine, le photographe aperçoit au loin François Mitterrand, à une table du café La Nation avec Roger Hanin.
François Mitterrand le remarque et l’invite à se joindre à eux. «N’osant pas déranger», Jean-Paul Gollin ne peut pas non plus refuser. Sans le savoir à l’époque, la dernière fois qu’il échangea avec le président de la République fut autour d’un café.

Jean-Paul Gollin l’a suivi durant plus de 14 ans. François Mitterrand lui a même confié des doutes sur ses capacités littéraires, «alors que tout le monde savait qu’il était brillantissime dans ce domaine».

«Il m’a favorisé !»


«Il arrivait qu’il fasse appeler les services de l’Élysée chez moi pour me faire savoir qu’il allait être à tel endroit. J’arrivais sur place et j’étais le seul photographe. Il m’a favorisé ! Il m’a présenté à Gorbatchev, au chancelier Kohl», assure Jean-Paul Gollin, s’estimant chanceux d’avoir même pu immortaliser par exemple le pique-nique à Solutré que partageait chaque année François Mitterrand, en privé, avec des amis grenoblois.

«Avec cette exposition, je veux parler de l’homme, sans faire de politique. Regardez-le sur cette photo, il était aussi d’une simplicité», note avec un certain enthousiasme et une admiration explicite le photographe, en montrant François Mitterrand debout à côté d’un homme torse nu, bob Ricard sur la tête et bouteille de vin à la main.

Ce sont de tels instants que Jean-Paul Gollin se plait à montrer dans les détails. Sur les 44 photos exposées dans la salle des Actes à Dijon, une seule porte sur l’inauguration très officielle du musée de Bibracte. Les autres sont le résultat de la relation évoquée entre le président de la République et le photographe. Étant en argentique, certaines photographies ont dû être numérisées, mais cela n’enlève rien à l’essence même du panel exposé.

Cette exposition est présentée pour la troisième fois seulement par Jean-Paul Gollin. Pensée une première fois en 2016 à Solutré pour l’anniversaire de la mort de François Mitterrand, elle fut installée au château de la Verrerie du Creusot en mai dernier pour la célébration des 40 ans de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, célébration à laquelle a participé le maire de Dijon François Rebsamen.

Des «instants de l’histoire au-delà même de la photographie»


Lors du vernissage dans la salle des Actes vendredi 11 juin 2021 en fin de journée, c’est son adjointe à la culture Christine Martin qui a accueilli avec plaisir Jean-Paul Gollin, en le remerciant pour ces «instants de l’histoire au-delà même de la photographie».

En se souvenant de la marche étudiante à Dijon lors de la victoire du 10 mai 1981, l’élue municipale s’est rappelée qu’«un vent de liberté exceptionnel s’était levé ce jour-là». En affirmant que cette victoire et cette présidence de François Mitterrand incarnent «la démocratie, l’abolition de la peine de mort, la décentralisation, la République des territoires, des perspectives inédites en matière de  proximité, les droits des femmes, la semaine de 39 heures, la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans». Tant de droits humains fondamentaux en somme selon Christine Martin.
Denis Hameau, vice-président du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, était aussi présent pour saluer l'exposition de Jean-Paul Gollin.

La beauté d’une telle exposition ? Elle permet aussi de montrer les liens intimes que nourrissait François Mitterrand avec «sa» Bourgogne, en amoureux de la nature et des arts. Un «bâtisseur, un architecte d’idées nouvelles au service du plus grand nombre» dont l’héritage est à perpétuer d’après l’adjointe au maire de Dijon.

Jean-Paul Gollin quant à lui partage des moments pour lesquels il avait été mis dans la confidence, afin de faire ressortir les traits et caractères humains de la personnalité qu’était François Mitterrand.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

Exposition «Mitterrand et le territoire»
Jusqu’au 2 juillet 2021
Salle des Actes, 47 rue Crébillon, Dijon
Ouverture tous les jours de 14h00 à 18h00
Entrée libre













Infos-dijon.com - Mentions légales