Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
08/12/2020 20:47

DIJON : L'édition 2020 du festival Nuits d'Orient est annulée

Les deux semaines sur le thème du dialogue interculturel entre Orient et Occident vu comme un facteur de paix sont annulées du fait de la crise sanitaire. Actualisé : la plupart des propositions seront reprogrammées pour l'édition 2021.

Actualisé le 8 décembre 2020 :

La Ville de Dijon envisage de reprogrammer en décembre 2021 les événements initialement prévus pour cette édition 2020 des Nuits d'Orients et qui avaient dus être annulés du fait de la crise sanitaire.

«Le festival 2020 présageait une édition ambitieuse, de grande qualité» écrit Christine Martin aux participants. Il en sera donc de même en 2021 avec quelques ajustements en fonction de la disponibilité des artistes ou selon les modalités d'implication des habitants.

Au-delà, l'adjointe au maire de Dijon déléguée à la culture, à l'animation et aux festivals signale avoir «une attention bienveillante aux professionnels de la culture face à ce contexte sanitaire qui touche durement le monde culturel».

JCT

Publié le 4 novembre 2020 :

Prévu du 20 novembre au 6 décembre 2020, le festival Les Nuits d’Orient devait rassembler 70 partenaires préparant 121 rendez-vous dans 41 lieux à Chenôve, Longvic et Quetigny.

«La programmation était ambitieuse, originale, engagée, collaborative et les moments de médiation culturelle ouvraient à tous la possibilité de faire partie de cette belle aventure artistique et humaine, tant attendue chaque année» indique-t-on du côté de la Ville de Dijon.
Les organisateurs comptait sur l'exemple de la saison culturelle de l'été 2020 et la reprise des activités culturelles des partenaires dans le respect des règles imposées pour démontrer «l’adaptabilité du monde de la culture à cette crise sanitaire inédite».

À présent, la Ville de Dijon envisage de proposer «une offre culturelle numérique» sur les réseaux sociaux pour «garder le lien avec nos publics, pour continuer de combattre les obscurantismes et montrer la richesse de la diversité». Une offre faite d'extraits de la programmation artistique, d'ateliers participatifs ou encore de rencontres-débats.

JCT