Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
29/06/2021 20:28

DIJON : Marie Levavasseur, future directrice de La Minoterie

La metteuse en scène de la compagnie Tourneboulé prendra la suite de Christian Duchange à la direction artistique et générale de la structure culturelle conventionnée Art-Enfance-Jeunesse. Sa prise de fonctions est annoncée en janvier 2022.
Marie Levavasseur, actuellement auteure et metteuse en scène de la compagnie Tourneboulé, deviendra directrice artistique et générale de La Minoterie à partir de janvier 2022.

Choisie par un jury composé du Président de l’Association L’Artfice - La Minoterie, des représentants qualifiés de la Ville de Dijon, de la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, de la Région Bourgogne-Franche-Comté et de Scènes d’Enfance - ASSITEJ France, Marie Levavasseur ambitionne de donner d’autres places encore à La Minoterie, affirmant que, partout, « l’enfant est un interlocuteur valable ».

Elle succèdera à Christian Duchange, fondateur de la compagnie L’Artifice et de La Minoterie qui a décidé de faire valoir ses droits à la retraite et de continuer encore autrement son chemin artistique.


Son parcours :

Marie Levavasseur se forme à l’École Jacques Lecoq où elle apprend autant à jouer qu’à écrire du théâtre. Elle poursuit ensuite avec un atelier de dramaturgie et d’écriture pendant une année avec Michel Azama. Cette rencontre, comme celle du théâtre d’objets avec Christian Carrignon, seront déterminantes dans son parcours.

Elle fonde la compagnie Tourneboulé en 2001 qu’elle co-dirige depuis 20 ans avec Gaëlle Moquay. Elle y développe un univers qui mêle textes d’auteurs contemporains, musique et écriture visuelle. Son langage scénographique très riche s’inspire autant des arts plastiques, des marionnettes ou de l’objet. Les créations de la compagnie proposent à chaque fois un théâtre ouvert qui s’adresse à tous avec plusieurs niveaux de lecture. Un théâtre qui part de l’intime pour s’inscrire pleinement dans la cité et créer du lien entre les générations.

D’abord comédienne dans En Chair et en Sucre, Les Petits mélancoliques (un des premiers textes de Fabrice Melquiot), et La Peau toute seule, elle quitte progressivement le plateau. Elle signe sa première mise en scène avec Ooorigines qu’elle co-écrit avec Gaëlle Moquay. C’est ensuite en tant qu’autrice et metteure en scène qu’elle poursuit son parcours artistique au sein de la compagnie. En 2013, elle démarre une trilogie autour du lien enfant-adulte avec Comment moi je, spectacle qui vient de fêter sa 650e représentation, Le cri des carpes, création participative avec 12 enfants comédiens écrit à 4 mains avec Sylvain Levey, et Les enfants, c’est moi, créé en novembre 2017.

Elle met ensuite en scène deux textes de Suzanne Lebeau le Bruit des os qui craquent et Elikia sur le thème des enfants soldats. Sa dernière création, Je brûle (d’être toi), spectacle tout public à partir de 4 ans, continue d’explorer les fils de sa réflexion autour de la construction de l’identité. Elle travaille actuellement sur un nouveau cycle de recherche autour de Croire et Mourir qui donnera lieu à deux spectacles Et demain le ciel, créé avec et pour des adolescents avec la complicité de Mariette Navarro, et L’affolement des biches qui sera son premier texte à destination des adultes, pour lequel elle sera en résidence d’écriture à la Chartreuse de Villeneuve-Lès-Avignon à l’automne prochain.

Parallèlement, elle accompagne d’autres équipes artistiques à la mise en scène comme Tony Melvil et Usmar, deux artistes de musique actuelle avec Quand je serais petit, et Manque à l’appel, et sur la dramaturgie avec la cie du Creac’h, la chorégraphe Bérénice Legrand de la cie la Ruse, ou la jeune clown Justine Cambon sur son prochain spectacle L’amour n’a pas d’écailles. Son goût pour le partage et la transmission s’exprime aussi à travers ses différents engagements dans les réseaux professionnels. Elle a notamment assumé la présidence du collectif Jeune public des Haut-de-France pendant 6 années avant que celui-ci évolue vers une gouvernance horizontale et collégiale.

Communiqué

Infos-dijon.com - Mentions légales