Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
22/10/2021 02:00

DIJON : Une confrontation de peintres bourguignons a eu lieu à l'hôtel de Vogüé

L’édition 2021 de cette confrontation est consacrée à six peintres établis autour d’Autun, en Saône-et-Loire. À voir jusqu'au 24 octobre.



C’est au 8 rue de la chouette que l’exposition « Confrontation », organisée par l’association des amis de la peinture bourguignonne au 20ème siècle, a lieu jusqu’au 24 octobre. Une exposition de peintres bourguignons et plus précisément de Saône-et-Loire. Une exposition de peintres qui avaient beaucoup de talent mais qui sont malheureusement tombé dans l’oubli. L’exposition est ouverte tous les jours de 10h30 à 18h. 



Luc Rochette


« Je suis Luc Rochette, Dijonnais, professeur émérite à l’université et je suis également le fils du peintre Raymond Rochette. Parler des œuvres de son père est toujours complexe car il y a une part d’affection. J’ai des souvenirs qui s’attachent à des périodes de peintures de mon père, je l’ai vu vieillir, je l’ai vu transformer sa palette et faire quelques fois des synthèses parmis ses différentes œuvres. Mon père a toujours baigné dans l’atmosphère de l’industrie puisqu’il est né au Creusot et il a fait ses écoles dites « écoles Schneider » et son père travaillait dans les usines. Lui il avait choisi une autre voie, il était instituteur. Son objectif était de rentrer dans les usines pour avoir une activité d’artiste. Il voulait représenter le travail et la machine à travers le regard de quelqu’un qui ne souffre pas de l’ambiance. L’usine était un travail très dur et mon père était quelqu’un qui voulait glorifier ce travail et apporter une note de beauté dans un espace qui était souvent rude. Il a su représenter le patrimoine et l’évolution des structures sidérurgiques où disparaissent petit à petit les cheminées et les fumées, mais où apparaissent des choses de plus en plus techniques. » 


Laurent Gaillard


« J’ai publié ce livre en 2017, l’objectif était de créer un lien entre celui que je considère comme le chef de fil Louis Charlot et une quinzaine d’artistes qui ont évolué autour de lui. J’ai effectué ce travail en collaboration avec Florence Rochette et Jean-Louis Charlot. J’ai eu accès aux archives. J’ai fais ce travail dans l’esprit d’une thèse pour m’approcher de ce qui aurait pu être une école autunoise de peinture. Ce qui me motive dans le travail que je fais c’est de sortir tous ces artistes plein de talent qui ont eu une part de reconnaissance à un moment et qui sont tous tombé dans l’oublie. J’ai travaillé comme un scientifique sur de vraies références. 
Pour la petite anecdote, je suis tombé par hasard sur un dessin de ??? William Turner qui représente la porte d’Arroux à Autun. J’ai acheté les droits de reproduction et je suis allé le voir à Londres pour qu’il m’explique ce qu’il en était. C’était très émouvant. »


Patrick Etiévant 


« Je suis Patrick Etiévant, président actuel de l’association. Je ne viens pas du tout du milieu de l’art car j’étais scientifique mais mon père était peintre. C’est une association qui s’est occupé de cette exposition. L’association des amis de la peinture bourguignonne au 20ème siècle. Nous exposons tous les deux ans. Il y a très peu d’expositions qui montrent les œuvres de ces artistes. Notre objectif est de les faire revivre à travers ces expositions. Nous avons beaucoup de collectionneurs dans nos relations et l’association, et ces collectionneurs nous prêtent des œuvres qui n’ont jamais été exposées (sauf deux qui viennent du musée des beaux-arts). Nous changeons chaque année de thème. Le titre est toujours « Confrontation ». Cette année nous avons décidé d’aller en Saône-et-Loire car il y a un très gros potentiel en particulier avec Raymond Rochette. Nous allons essayer de retracer les œuvres de peintres qui se sont connu dont Louis Charlot. Ils se sont connu, ont peut-être échangé des idées. Nous voulions avoir un panorama de cette production picturale de ces amis. »

Manon Bollery
© Photos Manon Bollery 



Infos-dijon.com - Mentions légales