Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
08/07/2023 13:26
4688 lectures

GASTRONOMIE : Mise en route des «halles gourmandes itinérantes» du Biscrocamp

Le village de restaurateurs imaginé par Matthieu Honnorat rassemble «les étoiles de la street food de notre région». L'inauguration s'est déroulée, ce lundi 3 juillet, à Plombières-lès-Dijon.
Le Biscrocamp propose un nouveau concept dans le paysage gastronomique bourguignon sur la base d'«halles gourmandes itinérantes». La nouvelle entreprise est la concrétisation du travail de Matthieu Honnorat, ancien directeur de la Cité internationale de la gastronomie et du vin, qui revendique «une dimension humaniste et sociétale».

Afin de proposer «une offre gastronomique alternative», le Biscrocamp entend agréger «les nouvelles tendances culinaires, BIStrot façon street-food, l’envie de découvrir, partager et CROquer de nouvelles saveurs, dans un cadre dépaysant, style CAMP de base».


«Un village de restaurateurs»


Ce lundi 3 juillet 2023, le Biscrocamp a été installé pour la toute première fois dans le jardin communal de Plombières-lès-Dijon afin de démontrer ses potentialités : «redynamiser le lien social des villages, fidéliser salariés ou clients dans les entreprises et apporter une offre gastronomique alternative dans les événements».

Concrètement, le Biscrocamp se présente comme «un village de restaurateurs composé de six à huit stands dans sa configuration basique. Ces chapiteaux entourent le comptoir des boissons avec ses tables et ses mange-debout».

Pour chaque événement, l'enjeu du Biscrocamp diffère


Selon Matthieu Honnorat, les entreprises régionales ont la volonté de rassembler les salariés pour créer davantage de proximité et d’union. Avec la possibilité de partager un moment convivial y compris avec leurs clients.

Pour les villages et les communautés de communes, il est plutôt question de «redonner vie à ce tissu municipal et retrouver l’ambiance d’antan» qui se perd au fil des années.

On peut en effet observer que 62% des communes françaises sont dépourvues de commerces. Cette part représentait 25% dans les années 80. Il est alors nécessaire de «redynamiser le lien social».

Enfin, pour les événements publics ou privés, l’enjeu est de «proposer une offre gastronomique alternative, dépaysante et festive», en diversifiant l’offre culinaire.

La valeur commune du partage


Le but de cette restauration nomade est d’«aller à la rencontre des personnes» et de leur faire découvrir de nouvelles saveurs grâce au travail des chefs chevronnés et des artisans passionnés.

Ce moment est l’occasion d’échanger et de partager autour d’un brunch ou d’un repas. La halle gourmande propose un large panel de recettes qui sont sans cesse renouvelées.

Afin de s’adapter au mieux à l’envie des clients, avec pour garantie que «les produits travaillés sont de qualités» qu’il s’agisse de mets internationaux ou de spécialités locales.

«Les étoiles de la street food dans notre région»


La diversité des plats proposés est permise grâce aux nombreux restaurateurs partenaires qui sont «l’essence même du concept». Ainsi, parmi les premiers ambassadeurs du Biscrocamp, on relève L’amour du chou, pâtissier-traiteur, Foodies, restaurant mobile de hamburgers, ou encore Sole di Sicilia, My Buddah, Maison Dansard et le Rougail City.

Des acteurs culinaires que Matthieu Honnorat considèrent comme étant «les étoiles de la street food dans notre région».

Ce «lieu de régal itinérant» permet ainsi de faire découvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux produits, mais également de révéler le savoir-faire des producteurs et des artisans aux convives.

Une approche éco-responsable


«Par son d’implantation et sa façon de consommer», le Biscrocamp suit une politique éco-responsable qui se veut «respectueuse de l’environnement».

Dès leur arrivée, les convives se voient remettre un kit de consommation contenant : un verre, une assiette et des couverts issus «d’organisations vertueuses de la seconde main».

L’avenir du Biscrocamp


Le Biscrocamp vient installer son camp «aux pieds des consommateurs», ainsi les convives n’ont pas besoin de se déplacer.

Toutefois, Matthieu Honnorat a pour vocation d’arpenter l’ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté et de se développer au sein des différentes régions françaises.

Manon Dussaule






Photographies Biscrocamp


Infos-dijon.com - Mentions légales