Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SORTIR, VOIR, ECOUTER, DECOUVRIR > Sortir, voir, écouter, découvrir
12/12/2021 20:09

TOURISME : Philippe Georges ressuscite les années Rolin à Beaune

Commissaire de l'exposition «Le Bon, le Téméraire et le Chancelier – Quand flamboyait la Toison d’Or», Philippe Georges a souligné le 3 décembre dernier la «folie raisonnante» qui a présidé à cette mise en lumière de l'art du XVème siècle produit grâce au mécénat des ducs de Bourgogne et du chancelier Nicolas Rolin.
Visible jusqu'au 31 mars 2022, l'exposition «Le Bon, le Téméraire et le Chancelier – Quand flamboyait la Toison d’Or» se décline dans trois lieux emblématiques du centre-ville de Beaune : le musée des beaux-arts de la porte Marie de Bourgogne, l'Hôtel des ducs de Bourgogne (ex-Musée du Vin) et l'Hôtel-Dieu des Hospices civils.

Le musée des Beaux-arts est le point de départ privilégié du parcours. Le commissaire de l'exposition, Philippe George a choisit de développer une scénographie spécifique dans ce musée en demandant à l'équipe de remiser certaines œuvres habituellement présentées au public afin de permettre la mise en place de nouvelles pièces venant pour la plupart des Pays-bas bourguignons : la Flandre, le Brabant et le Hainaut (actuelle Belgique).


À l'Hôtel-Dieu, les œuvres de l'exposition sont venues s'intégrer aux collections permanentes.  Ainsi le grand Christ de Piété – «le Piteux» – réalisé au Xvème siècle en chêne polychromé par l'imagier brabançon Jan Borman Ier ou encore le polyptyque du «Jugement dernier» peint au XVème siècle par le primitif flamand Rogier van der Weyden. Ce dernier bénéficie d'une copie installée dans la chapelle de la salle des Pôvres, entourée de deux aigles-lutrins en laiton provenant de Laize-en-Hainaut.

À l'Hôtel des ducs de Bourgogne, le siège de Constantinople en 1453 est évoqué avec la fin de la Guerre de Cent Ans.

Une copie du polyptyque de Rogier van der Weyden dans la salle des Pôvres


«Le but de cette exposition est de ressusciter les années Rolin donc le XVème siècle à Beaune avec le chancelier Rolin et les deux maîtres qu'il a servi, à savoir Philippe le Bon et Charles le Téméraire», explique Philippe George, juste avant l'inauguration le 3 décembre 2021.

Le commissaire souligne quelques œuvres sur lesquelles se pencher tout particulièrement : armure milanaise du XVème siècle et sculptures gothiques tardives au musée du Beaux-arts, pièces consacrées à la Trinité à l'Hôtel-Dieu avec des sculptures, des peintures et des enluminures.

La copie du polyptyque de Rogier van der Weyden – une impression sur panneaux de bois taille réelle – a été installée salle des Pôvres pour en «revisiter» la scénographie. Une copie tout juste installée le 3 décembre dernier, quelques heures avant l'ouverture au public. Elle vient ainsi prendre place au milieu de l'aménagement de la chapelle effectué au XIXème siècle.

«Avec les aigles-lutrins que j'ai empruntés, ça permet de réorganiser toute la chapelle de la salle des Pôvres et de mettre en évidence le dialogue entre le Christ de Pitié que l'on peut voir de près et le polyptyque qui est juste en face de lui sur l'autel», indique le commissaire d'exposition.

Autour de Philippe Georges, quarante auteurs – dont Bruno François, conservateur des Hospices de Beaune – ont conçu un catalogue de 250 page qui accompagne l'exposition. Un important travail de «folie raisonnante» qui a duré neuf mois.

Jean-Christophe Tardivon

Le Bon, le Téméraire et le Chancelier
Quand flamboyait la Toison d’Or
Exposition du 4 décembre 2021 au 31 mars 2022 à Beaune
Hospices de Beaune
Hôtel des ducs de Bourgogne
Porte Marie de Bourgogne

La Toison d'or flamboie de nouveau à Beaune


Présentation de l'exposition «Le Bon, le Téméraire et le Chancelier - Quand flamboyait la Toison d’Or»


















































Infos-dijon.com - Mentions légales