Recherche
> SPORTS > AUTRES
26/04/2020 07:07

NATATION : Les conseils de Charles Rozoy pour ne pas régresser

Comment s’entrainer chez soi quand on est privé de bassins ? Y-a-t-il un moyen de limiter la régression ? Pour Infos-Dijon, Charles Rozoy, médaillé aux Jeux Paralympiques de Londres répond à ces questions et propose de mettre à profit cette période de confinement. 
Depuis le 17 mars, partout en France, les centres nautiques, les piscines et notamment la piscine Olympique de Dijon Métropole, sont fermés en raison du confinement général. Et apparemment la réouverture des bassins n’est pas à l’ordre du jour. Pour tous les nageurs, qu’ils soient sportifs confirmés ou sportifs réguliers, la dose de chlore commence à véritablement manquer.

Comment nager quand les bassins ne sont plus accessibles ?


A moins d’avoir une piscine privée, il n’y a pas vraiment de solution. L’occasion, peut-être de mettre à profit cette période de confinement pour travailler sa mobilité et faire du renforcement musculaire. Il est vrai que ces exercices entrainent souvent des courbatures, et nager avec des courbatures aux épaules, aux bras ou aux grands pectoraux, ce n’est pas très agréable. Mais la fermeture des bassins peut justement vous permettre de gagner en force et obtenir un peu plus de masse musculaire.

Les conseils d’un Pro


Charles Rozoy à Dijon est le sportif le mieux placé pour répondre aux questions que ce posent de nombreux nageurs. Retiré de monde politique, Charles Rozoy est actuellement coach en développement personnel.  Médaillé d’Or aux 100 mètres papillon aux Jeux paralympiques d’été de 2012 à Londres, 4ème aux Jeux de Rio en 2016, mais aussi champion du Monde grand et petit bassin, sans oublier son titre de champion d’Europe grand bassin, le dijonnais se veut rassurant pour éviter de régresser en natation.

Comment remplacer les séances de natation ?


Charles Rozoy : «La natation est un sport complet qui demande surtout un bon cardio. Il faut donc axer ses entrainements avec des séances de cardio assez longues. Ensuite, il faut profiter de cette période pour faire du renforcement musculaire avec des squats, du gainage, des abdos, ne pas oublier les jambes avec toujours cet objectif de garder une allure droite comme on peut l’avoir dans l’eau»

Le yoga est aussi conseillé


«Les étirements, les assouplissements sont très importants. Et effectivement on voit de plus en plus de nageurs pratiquer le yoga. Cela leur permet de se concentrer sur eux-mêmes et préparer leur mental.»

Visualiser son mouvement


«Le yoga permet de visualiser son mouvement, celui que l’on réalise dans l’eau. S’imaginer faire le mouvement, c’est réaliser le mouvement avec le muscle. Alors bien sûr de façon moindre, ce n’est pas la même impulsion. Mais les sportifs blessés font beaucoup de préparations mentales avec visualisations. Les nageurs se mettent en condition, imaginent les sensations et le bruit de l’eau, se concentrent sur tous les sens et font travailler les muscles blessés qu’ils ne peuvent pas réellement faire travailler»

Regarder des tutos


«Le fait de regarder quelqu’un nager, mais un professionnel bien sûr, va permettre à notre cerveau de reproduire les mouvements. D’où l’intérêt de regarder des vidéos ou des tutos. Le cerveau enregistre et il y a vraiment la possibilité de progresser. On voit d’ailleurs des résultats assez spectaculaires sur les sportifs blessés»

Attention à certains «coachs» sur internet


«En règle générale, que l’on pratique la natation ou un autre sport, il faut absolument bien choisir ces vidéos. Nous sommes tous en manque de sport, on veut tous faire du sport à la maison et comme on n’a pas l’habitude, on cherche des idées sur internet. Je dis attention, danger. On voit des gens qui s’improvisent coach en donnant des conseils alors qu’ils ne sont que blogueurs ou autres influenceurs. Ces gens-là ne sauront pas expliquer les bons gestes et les bons mouvements. Et du coup il y a un vrai risque de blessures, de problèmes de dos ou encore d’articulations»

Le conseil vidéos


«Il faut regarder des vidéos ou des tutos de professionnels. Coach est un métier. Actuellement de nombreuses salles de sport dijonnaises ont mis en accès libre des cours, des conseils sur leurs sites. Allez-y, et surtout fuyez tout ce qui n’est pas publié par des Pros»

                                                                                                                                                                                     Norbert Banchet

                                
Photo couverture : Archives NB - et photo : Charles Rozoy