Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > AUTRES
17/08/2021 22:56

ROLLER DE VITESSE : Kevin Fourneret dans les bons coups et titré au Portugal

Fin juillet 2021, deux Dijonnais du club AM Sports ont pris part aux championnats d’Europe de roller de vitesse. Kevin Fourneret, 16 ans, champion d’Europe junior, revient sur sa performance.

Canelas Portugal 2021

Kevin Fourneret (AM Sports, Dijon) – Champion d’Europe junior

Doucelin Pedicone (AM Sports, Dijon) – 7e chez les seniors

 
Retour sur les championnats d’Europe de roller de vitesse qui se sont déroulés à Canelas au Portugal en fin juillet 2021. Deux dijonnais représentaient leur pays dans la catégorie des juniors et des seniors.
 
Après plus d’un an de patience pour ce retour aux compétitions internationales, tout le monde s’interrogeait sur sa forme ou son niveau du moment. Une bonne occasion pour bousculer ou imposer une nouvelle hiérarchie.

 
Doucelin Pedicone - et l’équipe de France - butteront sur une équipe d’Italie, et surtout du Portugal très compacte et présente physiquement, sur les courses de fond où ils sont alignés. Doucelin, toujours bien placé et en rythme sur le marathon, manquera de réussite pour accrocher une médaille lors de l’emballage finale.
 
A ce petit jeu, celui qui s’en sort le mieux est sans nul doute le jeune Kevin Fourneret, qui du haut de ses 16 ans, et jusque-là presque inconnu sur la scène internationale, a marqué les esprits de tous et ouvert ses compteurs de la plus belle des manières grâce notamment à un beau travail collectif.
 
Il revient avec un titre européen, des médailles et sans doute beaucoup d’expérience pour la suite, marchant dans les pas de son camarade Doucelin, également titré dans cette catégorie des juniors en 2017.
 
Avant ses prochaines échéances, Kévin répond à nos quelques questions.

Entretien avec Kevin Fourneret


Bonjour Kevin, peux-tu te présenter en quelques mots ?
 
«Je suis âgé de 16 ans et demi, je suis scolarisé au Lycée privé Les Arcades à Dijon où j’ai la chance d’étudier dans une classe avec horaires aménagés.

Je suis licencié au club AM Sports de Dijon depuis 2013 et cours en catégorie Juniors A. Je suis reconnu sportif de haut niveau et je m’entraîne quotidiennement au CREPS Bourgogne Franche-Comté de Dijon.
 
Je préfère les courses de longues distances comme le marathon. Mes courses favorites sont les courses à points sur route et sur piste sur des distances de 10 km.
Je souhaite intégrer l’équipe de France de roller afin de participer aux différents championnats internationaux et réaliser un podium lors de ces compétitions, et bien sûr d’être titré aux différents championnats nationaux.»
 
Tu as enchainé une semaine de championnats de France avec une semaine de championnats d’Europe. Comment as-tu vécu la reprise de ces courses après cette période si particulière ?
 
«Après une année 2020 et début 2021 blanches, c’était assez compliqué pour moi car je n’avais pas de repères par rapport aux autres patineurs internationaux. Je n’étais plus habitué au rythme de course aussi élevé et intense sur une semaine complète.
 
Mes objectifs avant ces championnats d’Europe étaient de décrocher une médaille d’or, et potentiellement une autre médaille de bronze ou d’argent.»
 
Comment s’est déroulée cette première course ? Avec une première belle victoire !
 
«Lors de la première course, 10 km à points et élimination sur piste, notre entraîneur est venu me dire que j’étais le leader et que je serai aidé par deux coéquipiers.
C’était une première pour moi. En tant que leader, mais aussi dans le fait d’avoir des coéquipiers car je suis le seul junior A au sein de mon club.

La stratégie était simple. Mes coéquipiers m’aidaient à prendre des points sur le début de course mais également sur les 10 derniers tours. Dès le début, nous avons vite vu que notre collectif était solide mais surtout que nous étions plus forts, ce qui nous a permis finalement de contrôler la course et non pas de la subir.»
 
Ensuite, on t’a vu très présent pour aider l’équipe ?
 
«Pour les courses suivantes, notre entraîneur m’a demandé d’être un coéquipier de façon à ce que chaque junior A puisse prétendre à un titre européen. Ce que nous avons réalisé en réussissant notamment un triplé sur la course à élimination sur route. Un podium 100 % français, quel moment fantastique !
 
Ma fin de championnat s’est déroulée de la meilleure des façons. Car même si la fatigue se faisait sentir, nous avions beaucoup moins de pression, car nous étions une équipe soudée, sans tension, et que nous avons tous remporté au moins un titre.
 
Pour moi personnellement j’ai eu autant de plaisir d’être leader que d’être coéquipier. Et je reviens de cette belle aventure avec, sur piste, un titre de champion d’Europe sur la course à points, une médaille de bronze sur le 1.000 mètres et une quatrième place sur la course à élimination. Et sur route, un titre de vice-champion d’Europe sur la course a points et un titre de vice-champion d’Europe sur la course à élimination.»
 
Et alors le marathon avec les seniors ? Comment ça c’est passé ?
 
«Le marathon était la dernière course des championnats. C’est une épreuve longue de 42 kms. Elle fut éprouvante. La fatigue était présente depuis le départ. Nous étions les juniors et les seniors mélangés. Ces derniers mettaient un rythme de folie dès le départ. Et ce jusqu’à 6 kilomètres de l’arrivée ou le leader et capitaine de l’équipe de France, Nolan Beddiaf (champion du monde en titre), nous a demandé de hausser le rythme pour rouler à 45/50 km/h de moyenne afin d’éviter les échappées et qu’il puisse préparer sa fin de course.
 
Mes coéquipiers juniors A et moi-même, avons tout donné jusqu’à 1 km de l’arrivée. Puis les seniors, avec Gwendal Lepivert (champion du monde du 1.000 m), ont pris le relais. Nolan termine magnifiquement et s’impose au sprint. J’ai trouvé que cette course était la plus difficile de la semaine aussi bien mentalement que physiquement. J’étais cuit.»

Bon, tu vas pouvoir prendre un repos bien mérité. Quelles sont tes prochaines échéances ?
 
«Pour moi, mes prochaines échéances sont les championnats de France de marathon à Louhans le 29 août 2021, puis le roller-marathon des Grands Crus à Dijon le 17 octobre 2021.
 
Mais mon plus grand désir serait d’être retenu pour la sélection en équipe de France pour les championnats du monde qui devraient avoir lieu en Colombie au mois de novembre 2021.»
 
Un dernier mot à rajouter ?
 
«J’aimerais remercier mon club AM Sports, Thomas Dauvergne, mon entraîneur, la Ville de Dijon et Eoskate pour leurs partenariats et leur confiance. Et bien sûr, ma famille et mes amis qui sont toujours présents à mes côtés !»

Communiqué
Photos : Olivier Lemaitre et Diccon Scriven




Infos-dijon.com - Mentions légales