Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > AUTRES
20/07/2022 20:53

SKATEBOARD : Des jeunes de l’équipe de France s’entraînent à Dijon

Un collectif de l’équipe de France de skateboard composés de jeunes de 11 à 14 ans est en stage à Dijon jusqu'au 21 juillet. Les Jeux olympiques de Los Angeles en 2028 sont leur objectif.
Le travail de fond opéré depuis le début des années 2000 en faveur de la pratique du skateboard par sa fédération, notamment dans la structuration de la formation et l’encadrement des pratiquants, conjugué à la reconnaissance du skateboard comme discipline olympique (à Tokyo et à nouveau pour Paris en 2024), contribue à booster la dynamique entreprise.

Selon Florent Hecquart, conseiller technique fédéral à la fédération française de roller et skateboard, la pratique a pris une nouvelle dimension dans la foulée des Jeux olympiques de Tokyo. «Aujourd’hui, le skateboard compte environ 6.500 licenciés. De la saison 2020-2021 à 2021-2022, ce nombre a doublé et la part de licenciées féminines est passée de 17% à 30%», souligne-t-il en parallèle.


Au Japon l’année dernière, parmi les cinq français engagés dans les compétitions olympiques de skate, trois sont allés en finale.

Les compétiteurs de demain répètent leurs «skills». Ils bossent d’ores et déjà avec cette idée de prendre la relève. C’est le cas des pratiquants retenus dans les collectifs jeunes de l’équipe de France.

Cette troisième semaine du mois de juillet, elles et ils sont six jeunes de 11 à 14 ans, trois filles et trois garçons, à s’entraîner à Dijon. C'est un nouveau rassemblement pour ce groupe après des stages à Biarritz, Perpignan, Albi ou encore Calais.

«Les JO sont visés par tout le monde ici»


Retenus grâce à leurs résultats obtenus en compétition mais aussi s’étant distingués lors de deux rassemblements au Mans en octobre 2021 et à Calais en février 2022, ils ont Los Angeles 2028 dans un coin de la tête.

«Ça pourrait le faire. En fait, c’est l’objectif», répond Kristen Billon, 13 ans, venant de Bretagne, s’offrant «des sensations de glisse et de liberté» par la pratique, conscient aussi qu’il doit progresser dans le street même s’il préfère le bowl.

Le street, c’est en revanche la discipline de prédilection d’Axel Van Cuick, 12 ans, originaire de Lège-Cap-Ferret. «Les JO sont visés par tout le monde ici», confirme-t-il.

«La belle surprise» en terre dijonnaise


Ce mercredi 20 juillet 2022, la météo a contraint les stagiaires à se replier au sein du skatepark intérieur de Dijon. Celui extérieur aux Grésilles, ils ont pu en profiter mardi et comptent y retourner ce jeudi pour leurs deux derniers entraînements en terre dijonnaise. «Génial», tel que le qualifie Axel Van Cuick.

«Le concepteur Constructo est une valeur sûre dans le monde du skateboard mais c’est vrai que ça a été une belle surprise, avec un très joli bowl», peut témoigner Florent Hecquart. De même que l’entraîneur du collectif Nicolas Rouquette, ayant exercé dans le domaine à Montpellier puis à La Rochelle, 15 ans comme entraîneur et 34 ans de pratique derrière lui : «le nouveau skatepark est idéal, polyvalent. La qualité de la réalisation du bowl se voit tout de suite, dans la cohérence des lignes notamment».

«Ils ont compris assez vite l’exigence que demande la discipline»


En intérieur, dans un ensemble pourtant beaucoup plus adapté au roller et au BMX, l’entraînement de ce mercredi après-midi a toutefois permis de répéter des figures techniques que les jeunes stagiaires devront sur le long terme réussir à inclure dans un run, certains d’entre eux s’engageant déjà sur des compétitions nationales.

«Ils en redemandent, concentrés et déterminés. Ils ont compris assez vite l’exigence que demandent la discipline et la compétition», note Nicolas Rouquette.

À Dijon, ville labellisée «Terre de Jeux» et désignée centre de préparation pour les olympiades de Paris 2024, dont le skatepark des Grésilles pourrait être un atout pour l’accueil de délégations, ils ont trouvé un terrain favorable à cette passion, en rapport à une pratique qui doit profiter de sa dimension olympique pour s’envoler.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier















Infos-dijon.com - Mentions légales