Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > AUTRES
10/08/2021 00:17

SPORTS AUTO : Retour sur l’Historic Tour à Dijon

Après Albi début juillet, le championnat de France historique des circuits s’est déroulé sur celui de Dijon-Prenois ces samedi 7 et dimanche 8 août 2021.

La journée de samedi 7 août 2021


Asavé Racing 65 et Asavé Racing 75 / Qualifs

Le top 5 Racing 65 : 1.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Gruau (TVR Griffith), 3.Rousselot (Cobra Daytona), 4.Wimez (Jaguar type E), 5.Perou (Austin Healey 3000).

Le top 5 Racing 75 : 1.David/De Murard (Lola T70), 2.Boissy (Ford Escort), 3.Regnier (Porsche 910), 4.Valinho/Mathon (Datsun 240Z), 5.Dusailly (Ford Escort).

En deux mots : Le double plateau de l’Asavé rassemble un superbe parterre de 28 GT/Tourisme et protos en ce week-end bourguignon durant lequel leurs pilotes s’affronteront en deux courses de 45 mn, toutes deux programmées dimanche. En attendant, la séance de qualifications de ce samedi place logiquement en tête la Lola T70 Spider que se partagent Jean-Marc David et Josserand De Murard. Meilleur performer du « Racing 65 » à bord de sa TVR Griffith 400, José Beltramelli s’élancera également de la première ligne de la grille de départ. Pour son retour sur l’Historic Tour, l’ancien champion de France Claude Boissy est crédité du troisième meilleur temps.

 
Trophée Formule Ford Kent et Trophée Formule Ford Zetec / Qualifs

Le top 5 FF Kent : 1.Beloou (Van Diemen RF90), 2.Michel (Van Diemen RF90), 3.Dousse (Van Diemen RF09), 4.Midy/Monteiro (Van Diemen RF91), 5.Genecand (Van Diemen RF92).

Le top 5 FF Zetec : 1.Schneider (Mygale SJ01), 2.Heudicourt (Mygale SJ03, 3.Svensson (Ray GR17), 4.Monabaron (Ray GR19), 5.Gerarduzzi (Van Diemen RF00Z).

En deux mots : Avec 36 monoplaces en lice, le plateau du Trophée Formule Ford Kent/Zetec est l’un des plus fournis du meeting. Comme pour l’Asavé, il faudra attendre dimanche pour voir cet imposant peloton en courses, ce samedi étant uniquement dédié aux qualifs. Alors que la pluie fait son apparition sur le circuit de Prenois (elle y était attendue !), la séance d’essais en question s’achève à l’avantage des versions Zetec du Suisse David Schneider et du Français Eric Heudicourt. Derrière eux, Nicolas Beloou et Xavier Michel constitueront une deuxième ligne de la grille de départ 100% Kent.
 
Trophée Saloon Cars et Trophée GT Classic / Course 1 (30 mn)

Le top 5 Saloon Cars : 1.Lefebvre (Audi Quattro), 2.Fuet (BMW Compact), 3.Danne (BMW M3 GTR), 4.Girard (BMW E21), 5.Grue (Chevrolet Monza).

Le top 5 GT Classic : 1.Spirgi (Porsche 964), 2.Sabatier (Porsche 964), 3.Mathieu (BMW M3 GTR), 4.Rougemont (BMW Z3M), 5.Roche (Porsche 996).

En deux mots : En milieu de matinée, il revient au plateau des trophées Saloon Car et GT Classic de donner le top départ des 9 courses du jour. Victime d’un bris de boite aux essais, Julien Grenet (Dodge Viper) en est le grand absent. Fabrice Lefebvre, lui, est de retour avec son Audi Quattro et profite de la piste humide pour prendre immédiatement ses aises devant Sébastien Mathieu (BMW M3 GTR), pourtant parti de la pole. A mi-course, le Suisse Fabio Spirgi demeure le seul à tenter de s’accrocher au rythme de la Quattro, tandis que Michaël Desmaele (Porsche 996), troisième, est bientôt stoppé par un drapeau noir. C’est ensuite au tour de Fabio Spirgi et de Stéphane Berset (BMW E46), remonté au troisième rang, de se voir infliger un Drive Through. La course s’achève sur la domination sans partage de Fabrice Lefebvre, finalement accompagné sur le podium du Saloon Cars par Patrick Fuet (BMW Compact) et Christian Danne (BMW M3 GTR). Malgré sa pénalisation, Fabio Spirgi remporte le GT Classic devant l’autre Porsche 964 de Laurent Sabatier et la BMW M3 GTR de Sébastien Mathieu, lui aussi sanctionné d’un Drive Through.
 
SportProtosCup / Course 1 (25 mn)

Le top 5 : 1.Rossi (Osella PA1), 2.Candiani (Lucchini Alfa), 3.Nguyen (Lucchini Alfa), 4.Kolly (Lola BMW), 5.Martin (Debora Alfa).

En deux mots : Présent en force ce week-end (sur trois plateaux !), Manfredo Rossi di Montelara confirme sa pole de la veille en plaçant son Osella PA1 en tête dès le début de course, tandis que son compagnon de première ligne, Dominique Vulliez, disparait dès le premier tour. A mi-distance l’Italien possède une dizaine de seconde d’avance sur la Lucchini de son compatriote Gianluigi Candiani, suivi de près par Stéphane Nguyen et Louis Kolly. Le pilote de l’Osella augmente encore son avance par la suite et décroche une victoire indiscutable devant Gianluigi Candiani et Stéphane Nguyen, respectivement distancés de 16’’ et 21’’. Louis Kolly et Eric Martin complètent le top 5, ce dernier à bord de sa nouvelle Debora. Un proto vu aux 24 heures du Mans 1992.
 
Challenge Formula Ford Historic / Course 1 (25 mn)

Le top 5 : 1.Vaglio-Giors (Lola T540E), 2.Genecand (Crosslé 25F), 3.Belle (Lola T540E), 4.Faggionato (Van Diemen RF81), 5.Sanjuan (Van Diemen RF80).

 En deux mots : Encore plus d’une trentaine de monoplaces au départ de cet autre plateau de Formule Ford, où une formidable bataille s’engage dès le début de course. Preuve en est, au bout de quatre tours les cinq premiers sont encore groupés dans la même seconde ! C’est encore le cas à mi-course, alors que Christian Vaglio-Giors, Jean-Jacques Deverly, François Belle, Gislain Genecand (le poleman) et Marc Faggionato continuent de rouler de concert. A l’approche de l’échéance, l’entrée en scène d’un Safety Car resserre encore un peu plus les rangs sur une piste désormais détrempée. Les nécessités de l’intervention provoquent finalement une interruption de course anticipée, scellant la victoire de Christian Vaglio-Giors devant Gislain Genecand et François Belle. Retardé par un tête à queue après avoir un moment été leader, Jean-Jacques Deverly termine au-delà du top 10.
 
Trophée F3 Classic et Trophée Formule Renault Classic / Course 1 (30 mn)

Le top 5 F3 : 1.Caussanel (Ralt RT3), 2.Châteaux (Ralt RT3), 3.Rossi (Martini MK34), 4.Rouvier (March 783), 5.Lajoux (March 793).

Le top 5 Formule Renault : 1.Robert (Martini MK48), 2.Vaglio-Giors (Martini MK51), 3.Belle (Martini MK48), 4.Soulié (Martini MK59), 5.Boudreault (Orion FR90).

En deux mots : Net dominateur en qualifs le matin, Matthieu Châteaux se voit toutefois rétrograder de cinq places au départ de la course de l’après-midi à la suite d’un contrôle de poids. Sous la pluie battante, Frédéric Rouvier en profite pour se porter immédiatement au commandement lors du départ, mais commet aussitôt un tête-à-queue. Mathieu Châteaux lui succède en tête avant d’écoper aussi vite d’un Drive Through. Le temps de l’effectuer et Lionel Robert crée la surprise en hissant sa Formule Renault en tête devant les F3 de David Caussanel et Manfredo Rossi ! A mi-course, c’est au tour de David Caussanel de prendre le pouvoir, tandis que Matthieu Châteaux s’emploie à combler son retard. A quatre minutes de l’arrivée, il passe Lionel Robert et fond sur le leader. David Caussanel parvient néanmoins à lui résister dans le dernier tour et remporte sa première victoire en F3 Classic pour moins d’une seconde. Superbe troisième, Lionel Robert décroche un nouveau succès en Formule Renault devant Christian Vaglio-Giors et François Belle, eux aussi classés dans le top 10 au général. Le dernier cité, grand spécialiste de la Formule Ford, effectue ce week-end sa première incursion en Formule Renault.
 
Maxi 1300 Series + KDZ / Course 1 (25 mn)

Le top 5 Maxi 1300 Series : 1.Gandini (Jem), 2.Gruelles (Marcos), 3. Timonier (Cooper), 4.Cassina (NSU TT), 5.Chapel (Rallye 2).

Le top 5 KDZ : 1.E.Thiéfain (Cooper), 2.Nick (Rover Mini), 3.T.Thiéfain (Cooper), 4.Frenoy (Cooper), 5.Nagl (Abarth 1000 TCR).

En deux mots : Avec le renfort des pilotes, mojoritairement allemands, de la série KDZ, le plateau du Maxi 1300 Series réunit ce week-end un effectif record de 45 autos ! Meilleur sprinteur en qualifs, le Suisse Gregor Nick entame la course en leader, puis le match tourne en la faveur d’Enzo Thiéfain. Irrésistible, le jeune champenois s’échappe et creuse un écart conséquent sur ses poursuivants : plus d’une minute sur la ligne d’arrivée ! Gregor Nick conserve la deuxième place, laissant la troisième marche du podium à Thierry Thiéfain, qui n’est autre que le père du vainqueur. Sixième au général, Philippe Gandini (Mini Jem) s’impose au sein du Maxi 1300 Series devant Tomy Gruelles (Marcos) et Guillaume Timonier (Cooper)
 
Youngtimers GTI Cup / Course 1 (25 mn)

Le top 5 : 1.Vivas (Citroën AX Coupe), 2.Benjamin (Honda Civic), 3.Decultot (Honda Civic), 4.Hervé (Honda Civic), 5.Bastia (R5 GT).

En deux mots : Une fois n’est pas coutume, la Youngtimers GTI Cup fait ce week-end courses à part. En ce milieu d’après-midi, ses pilotes profitent d’une accalmie de la météo et d’une piste qui va en s’asséchant. De bonnes conditions pour Samuel Vivas dont la petite AX Coupe est immédiatement pointée au commandement. Malgré ses efforts, Damien Benjamin reste à distance et rejoint l’arrivée avec un passif de cinq secondes. Christophe Decultot, auteur de la pole vendredi au volant d’une Honda Civic du team Quagliozzi, complète le podium.
 
Roadster Pro Cup / Course 1 (25 mn)

Le top 5 : 1.Gabrion, 2.Bellinato, 3.Hergault, 4.Castillou, 5.Thibaut (tous sur Mazda MX-5).

En deux mots : Comme à Albi un mois plus tôt, les pilotes des Mazda MX-5 de la Roadster Pro Cup offrent un spectacle de toute beauté en ce samedi après-midi. Rodolphe Gabrion et Ludovic Bellinato, le poleman, se portent au commandement à tours de rôle et passent le cap de la mi-course échappés avec Steeve Hergault. A une poignée de secondes de ce trio, Axel Castillou et le Belge Pierre-Alain Thibaut (ancien Directeur du circuit de Spa) emmènent alors le reste des troupes. A l’approche de l’arrivée, Rodolphe Gabrion affirme sa domination et coupe la ligne d’arrivée avec un peu plus d’une seconde d’avance sur Ludovic Bellinato et Steeve Hergault. Plus loin, Axel Castillou, Pierre-Alain Thibaut et Nicolas Ariscon terminent groupés dans le même dixième de seconde !
 
Trophée Lotus : Course 1 (25 mn)

Le top 5 : 1.Jacquet, 2.Delhaye, 3.Vulliez, 4.Beloou, 5.Grenot (tous sur Lotus Seven).

En deux mots : Pas moins de 35 Lotus Seven et anciennes Caterham sont réunies sur la grille de départ de cette dernière course sprint de la journée. Déjà performer en qualifs, Anthony Delhaye en boucle le premier tour en leader devant Dominique Vulliez et Xavier Jacquet. Le match est lancé et se poursuit de plus belle. A mi-course, les trois hommes sont encore dans cet ordre et groupés dans la même seconde, alors que Nicolas Beloou, Cyrille Grenot et Philippe Koenig les suivent de près. La fin de course s’avère évidemment très indécise. Xavier Jacquet se porte en tête à l’attaque du dernier tour et arrache la victoire avec 99/1000 de seconde d’avance sur Anthony Delhaye sur la ligne d’arrivée ! Dominique Vulliez complète ce trio de choc à une demie seconde.
 
200 km de l’Historic Tour / Course (90 mn)

Le top 5 : 1.Martin/Vallery-Masson (Debora SP91), 2.Zimmer/De Ferran (Grac MT14), 3.Vaglio-Giors/Genecand/Faggionato (Tiga), 4.Burnichon/Terrat (BMW Z3), 5.Beltramelli/Beltramelli (Ford Escort).

En deux mots : Initiée cette saison, la nouvelle formule des 200 km semble bien née et bénéficie à Dijon d’une participation à la hausse. En clôture de journée, une vingtaine d’équipages en prend le départ pour 90 mn de ronde. A l’heure de l’ouverture de la première fenêtre des arrêts, la Debora d’Eric Martin et Laurent Vallery-Masson, déjà la plus rapide en qualifs, mène la danse devant la Grac MT14 de Bernard Zimmer/Axel De Ferran et la Tiga de Pascal Gerbout/Fabrice Notari. La Debora poursuit son cavalier seul lors du relai suivant et atteint l’heure de course avec déjà deux tours d’avance sur la Grac, tandis que la troisième place est désormais occupée par la Porsche 996 de Mickael Desmaele/Julien Grenet/Alex Lemaire. Sans changement pour les deux premières places, la fin de course est essentiellement animée par le retour sur le podium de la Tiga du trio Vaglio-Giors/Genecand/Faggionato, retardée par des soucis mécaniques en début d’épreuve.

La journée de dimanche 8 août 2021


Asavé Racing 65 et Asavé Racing 75 / Courses 1 et 2 (45 mn)
 
Le top 5 Racing 65 :
Course 1 : 1.Rousselot (Cobra Daytona), 2.Wimez (Jaguar type E), 3.Rossi (Porsche 911), 4.Perou (Austin Healey 3000), 5.Gaso/Bernard (Lotus Elan).
Course 2 : 1.Beltramelli (TVR Griffith), 2.Rousselot, 3.Rossi, 4.Wilhelm (Jaguar type E), 5.Perou.

Le top 5 Racing 75 :
Course 1 : 1.Regnier (Porsche 910), 2.Zimmer/De Ferran (Grac MT14), 3.Dusailly (Ford Escort), 4.Lagache (Porsche 914), 5.David/De Murard (Lola T70).
Course 2 : 1.Zimmer/De Ferran, 2.David/De Murard, 3.Boissy (Ford Escort), 4.Dusailly, 5.Regnier.

En deux mots : En ce dimanche d’Historic Tour, le soleil est de retour sur le circuit de Dijon Prenois. La première des deux courses de l’Asavé donne le coup d’envoi de cette longue journée riche de 12 courses successives, hélas sans deux de ses favoris, Claude Boissy (Ford Escort) et Didier Gruau (TVR Griffith), victimes de leur mécanique en qualifs. Parti de la troisième ligne, Pierre-François Rousselot (Cobra Daytona) surgit en tête au premier tour, avant de laisser l’avantage à José Beltramelli (TVR Griffith). Un accrochage entre trois autos provoque ensuite une longue neutralisation. La course relancée à l’instant des premiers retours aux stands, il faut attendre la fermeture de cette fenêtre des arrêts obligatoires, à la trentième minute, pour retrouver la vraie hiérarchie de la course. Faute d’avoir effectué leur arrêt dans les temps, Jean-Marc David/Josserand De Murard (Lola T70) écopent d’un stop and go, tout comme José Beltramelli pour vitesse excessive dans les stands. Pour Pierre-François Rousselot, c’est l’heure de retrouver la tête de la course et de s’envoler vers la victoire devant la Porsche 910 de Sylvain Regnier, vainqueur en Racing 75, et l’increvable Grac MT14 à moteur Ford Cosworth FVC des Luxembourgeois Bernard Zimmer/Axel De Ferrand.

Sept heures plus tard, la course 2 remet les mêmes belligérants en piste. Au cap des 15 mn et de l’ouverture de la fenêtre des arrêts, la Lola T70 caracole en tête aux mains de Josserand De Murard, suivie à distance par la Grac de Bernard Zimmer/Axel De Ferrand, la Ford Escort de Claude Boissy et la Cobra de « PFR ». Les arrêts et les éventuels changements de pilotes effectués, ce dernier grimpe d’une place Devant, la Lola T70 baisse de rythme et finit par perdre le commandement au profit de la Grac MT14. Les jeux sont faits pour la victoire scratch. La fin de course est plus palpitante en Racing 65, José Beltramelli se portant en tête à un tour de l’arrivée aux dépens de Pierre-François Rousselot !
 
Trophée Formule Ford Kent et Trophée Formule Ford Zetec / Courses  1 et 2 (25 mn)
 
Le top 5 FF Zetec :
Course 1 : 1.Sanjuan (Tatuus RC99), 2.Heudicourt (Mygale SJ03), 3.Schneider (Mygale SJ01), 4.Monabaron (Ray GR19), 5.Svensson (Ray GR17).
Course 2 : 1.Svensson, 2.Monbaron, Schneider, 4.Sanjuan, 5.Heudicourt.

Le top 5 FF Kent :
Course 1 : 1.Beloou (Van Diemen RF90), 2.Dousse (Van Diemen), 3.Waisler (Van Diemen RF91), 4.Genecand (Van Diemen RF92), 5.Métayer (Van Diemen RF90).
Course 2 : 1.Beloou, 2.Waisler, 3.Genecand, 4.Michel (Van Diemen RF90), 5.Matthew (Reynard 88F).

En deux mots : Le tracé de Prenois favorise logiquement les Formule Ford Zetec, mieux motorisées que les versions Kent qui cohabitent avec elles en piste. On en a la confirmation dès le début de la course 1 du matin où Eric Heudicourt se montre le plus entreprenant dans un groupe de tête d’une demi-douzaine de Zetec, avant d’être relayé au commandement par le Suisse Augustin Sanjuan. Ce dernier creuse ensuite un léger écart et décroche une indiscutable victoire. La troisième place revient au poleman, le Suisse David Schneider. L’autre vainqueur du matin est Nicolas Beloou. Le Manceau s’impose parmi les nombreux pilotes de Formule Ford Kent avec une grosse seconde d’avance sur son camarade Arnaud Dousse. Xavier Michel était également dans le trio de tête avant de se voir infliger un Drive Through.
Le match retour s’annonce en fin d’après-midi. Les Zetec de nouveau à la fête, alors que de gros nuages de pluie viennent à nouveau perturber la course. A mi-distance, les Suisses David Schneider et Pascal Monbaron bataillent en tête, alors que Nicolas Beloou en fait de même en Kent devant Gislain Genecand. Au plus fort de l’averse et des multiples tête-à-queue, le Safety Car entre en action. La course relancée pour le sprint final, le Belge John Svensson arrache la victoire dans le dernier tour. Côté Kent, Nicolas Beloou et Laurent Waisler terminent dans cet ordre, aux troisième et quatrième rangs du général, séparés par 29/1000 de seconde !
 
SportProtosCup / Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 : 1.Candiani (Lucchini Alfa), 2.Rossi (Osella PA1), 3.Martin (Debora Alfa), 4.Nguyen (Lucchini Alfa), 5.De Murard (Merlin Alfa).

En deux mots : Troisième course de la matinée et déjà une deuxième occasion de voir Mandredo Rossi s’exprimer au volant. Large vainqueur la veille de la C1 de la SportProtoscup, l’Italien pointe à nouveau le museau de son Osella en tête dans une course 2 compliquée par deux neutralisations successives. La piste enfin claire, Manfredo Rossi insiste, mais commet une petite faute qui permet à Gianluigi Candiani de lui subtiliser le commandement. La course s’achève sur un joli duel entre les deux italiens, dont Candiani sort vainqueur pour 2/10 de seconde. Dominique Vulliez à nouveau contraint à l’abandon (sur un problème de courroie) alors qu’il était revenu dans les roues du duo de tête, c’est au tour d’Eric Martin de se hisser sur le podium avec la Debora victorieuse la veille des 200 km de l’Historic Tour.
 
Trophée Saloon Cars et Trophée GT Classic / Course 2 (30 mn)
 
Le top 5 Saloon Cars : 1.Lefebvre (Audi Quattro), 2.Fuet (BMW Compact), 3.Grue (Chevrolet Monza), 4.Berset (BMW E41), 5.Girard (BMW E21).

Le top 5 GT Classic : 1.Spirgi (Porsche 964), 2.Mathieu (BMW M3 GTR), 3.Sabatier (Porsche 964), 4.Roche (Porsche 996), 5.Gaillard (Porsche 928).

En deux mots : La course 2 du plateau commun des trophées Saloon Cars et GT Classic débute sur une sérieuse empoignade entre Fabrice Lefebvre (Audi Quattro), vainqueur la veille, et Sébastien Mathieu (BMW M3 GTR). Au bout de six tours, ce dernier écope toutefois d’un Drive Through qui semble devoir l’écarter définitivement de la lutte pour la victoire au général. A mi-course, c’est au tour de Fabio Spirgi (Porsche 964 S-LM) de venir inquiéter, puis de dépasser l’Audi de Fabrice Lefebvre. Un accrochage, malheureusement fatal à Christian Danne (BMW M3 GTR), impose à cet instant l’entrée en piste du Safety Car. Cette neutralisation permet à Sébastien Mathieu de recoller au duo de tête, mais la course est finalement écourtée au drapeau rouge. Une décision qui scelle la victoire du Suisse Fabio Spirgi, tandis que Fabrice Lefebvre empoche la première place en Trophée Saloon Cars.
 
Roadster Pro Cup / Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 : 1.L.Bellinato, 2.Hergault, 3.Castillou, 4.L.Bellinato, 5.Thibaut (tous sur Mazda MX-5).

En deux mots : On reprend les mêmes pour le match retour de la Roadster Pro Cup. Ludovic Bellinato et Rodolphe Gabrion, le vainqueur de la première course, se succèdent au commandement en début de course, mais le second écope d’un Drive through qui le prive de tout espoir de victoire. Dès lors, Ludovic Bellinato se retrouve à la lutte avec Steeve Hergault et Axel Castillou, les trois hommes franchissant le cap de la mi-course roues dans roues. Steeve Hergault livre d’ultimes assauts dans le dernier tour, mais sans parvenir à ravir la victoire à Ludovic Bellinato. A son succès s’ajouter la superbe quatrième place de sa jeune sa fille Lou (21 ans) qui effectue ce week-end ses débuts en compétition ! Le belge Pierre-Alain Thibaut complète le top 5 comme la veille. Malgré son passage par les stands, Rodolphe Gabrion réintègre le top 10.
 
Challenge Formula Ford Historic / Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 : 1.Genecand (Crosslé 25F), 2.Belle (Lola T540E), 3.Faggionato (Van Diemen RF81), 4.Deverly (Lola T540E), 5.Vaglio-Giors (Lola T540E).

En deux mots : Battus par Christian Vaglio-Giors en course 1, François Belle et Gislain Genecand s’échappent dès le début de course et se ménagent cette fois une belle avance sur le vainqueur de la veille. A mi-course, les deux hommes roulent détachés, près d’une dizaine de secondes devant un groupe de quatre composé de Marc Faggionato, Christian Vaglio-Giors, Didier Colombat et Angustin Sanjuan. Ces quatre profitent aussitôt d’une neutralisation pour effacer une partie de leur retard. La course à peine relancée, une sérieuse sortie de piste de Felix Godard déclenche une nouvelle mise entre parenthèses de la course. Celle-ci est finalement relancée pour un dernier tour explosif avec les cinq premiers en peloton serré. Pour 63/1000 de seconde, Gislain Genecand chipe finalement la victoire à François Belle, Marc Faggionato terminant troisième à leur contact.
 
Trophée Lotus : Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 : 1.Vulliez, 2.Delhaye, 3.Beloou, 4.Koenig, 5.Jacquet, (tous sur Lotus Seven).

En deux mots : Vainqueur de la course 1, Xavier Jacquet est de nouveau à la manœuvre en ce début d’après-midi, mais un Drive Through pour départ anticipé le coupe dans son élan. Dès lors, c’est au tour de Dominique Vulliez et d’Anthony Delhaye de se succéder au commandement. A mi-course, alors que la pluie menace à nouveau, ces deux hommes sont à la lutte avec Nicolas Beloou dans le rôle de l’arbitre. Suivent un peu plus loin Cyrille Grenot et Alain Szyndelman. La bataille à trois se prolonge, puis Dominique Vulliez s’impose durablement en tête et tient  bon jusqu’au bout en s’imposant avec 2/10 d’avance sur Anthony Delhaye, deuxième comme la veille. Au terme d’une superbe remontée, Xavier Jacquet arrache la cinquième place.
 
Maxi 1300 Series + KDZ / Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 Maxi 1300 Series : 1.Gandini (Jem), 2.Timonier (Cooper), 2.Destombes (Simca CG), 4.Corthals (A112 Abarth), 5.Pouillon (Cooper).

Le top 5 KDZ : 1.Nick (Rover Mini), 2.T.Thiéfain (Cooper), 3.Frenoy (Cooper), 4.E.Thiéfain (Cooper), 5.Weissenborn (Lada).

En deux mots : Ce dimanche, la cohabitation entre le Maxi 1300 Series et le championnat Kdz offre une nouvelle rencontre au sommet avec plus de 40 autos en course. Dès le départ, Thierry Thiéfain et son fils Enzo prennent les devants à bord de leurs Mini Cooper, bientôt suivis par Philippe Gandini, le leader du Maxi 1300 Series. Après une neutralisation, les débats reprennent à la mi-course. Philippe Gandini s’empare du commandement peu après, sa Mini Jem pourchassée par les Cooper du Suisse Gregor Nick et de Thierry Thiéfain. La course s’achève sur ce tiercé. Plus loin, Michel Frenoy et Enzo Thiefain, le lauréat de la C1, complètent le top 5. La deuxième place du Maxi 1300 revient à Guillaume Timonier, tandis que Tomy Gruelles laisse échapper un podium en abandonnant en vue de l’arrivée.
 
Trophée F3 Classic et Trophée Formule Renault Classic / Course 2 (30 mn)
 
Le top 5 F3 : 1.Châteaux (Ralt RT3), 2.Rouvier (March 783), 3.Rossi (Martini MK34), 4.Candiani (Chevron B38), 5.Caussanel (Ralt RT3).

Le top 5 Formule Renault : 1.Robert (Martini MK48), 2.Vaglio-Giors (Martini MK51), 3.Belle (Martini MK48), 4.Gobba (Martini MK54), 5.Mottez (Martini MK51).

En deux mots : Au lendemain de la course bien arrosée du samedi, les pilotes de F3 et de Formule Renault Classic peuvent s’exprimer cette fois sur une piste sèche. Sur la lancée de sa victoire de samedi, Matthieu Châteaux mène les cinq premiers tours, puis Frédéric Rouvier lui succède en tête. Les deux hommes franchissent la mi-course au coude à coude, tandis que David Caussanel, troisième, est déjà décroché à 9’’ du duo. Peu après, il abandonne sa troisième place à Manfredo Rossi, puis écope d’un Drive through. Repassé en tête entre temps, Matthieu Châteaux impose son tempo et réussit l’exploit de tenir Frédéric Rouvier en respect jusqu’au bout. 1’’9 les séparent sur la ligne d’arrivée. Quatrième au général derrière Manfredo Rossi, Lionel Robert s’impose haut la main en Formule Renault avec 16’’ d’avance sur l’éclectique Christian Vaglio-Giors.
 
Youngtimers GTI Cup / Course 2 (25 mn)
 
Le top 5 : 1.Vivas (Citroën AX Coupe), 2.Benjamin (Honda Civic), 3.Decultot (Honda Civic), 4.Hervé (Honda Civic), 5.Mathez (309 GTI).

En deux mots : Le meeting s’achève sur la course 2 de la Youngtimers GTI Cup. Sur une piste délicate, plusieurs pilotes vont à la faute dès le départ tandis que Samuel Vivas prend à nouveau ses distances avec ses poursuivants. A mi-course, la petite AX compte cinq secondes d’avance sur la Honda Civic de Damien Benjamin et près d’une trentaine sur l’autre japonaise de Yoann Hervé. Retardé par un tête-à-queue au départ, Christophe Decultot cravache ferme par la suite et finit par rattraper Yoann Hervé. Les deux hommes terminent côte à côte, séparés de 61/1000 à l’avantage de Decultot. Devant eux, Damien Benjamin termine également en trombe pour échouer à seulement 1’’4 de l’AX.
 
A Suivre
 
L’étape 3/5 de l’Historic Tour, du 3 au 5 septembre sur le circuit du Val de Vienne.

Tous les résultats sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (@HistoricTourFFSA), Twitter (@Historic_Tour) et Instagram.

Communiqué

Infos-dijon.com - Mentions légales