> SPORTS > BASKET
22/11/2023 00:30

BASKET (Le Wembanyama mètre) : Rayonnant en défense mais irrégulier en attaque

Beaucoup de défaites, mais près de 20 pions en moyenne par match.

Le Wembymètre (statistiques cumulées de Victor cette saison)
251 pts marqués (19,3 pts de moyenne) / 124 reb captés (9,5 reb de moyenne) / 34 contres (2,6 con de moyenne)

Défaite contre le Miami Heat 113 à 118
Face à Miami, Wemby devait faire face à la dernière équipe finaliste NBA et de son duo solide Jimmy Butler / Bam Adebayo. La première mi-temps de Victor est en demain teinte. Le prodige français est efficace offensivement quand il joue dans la raquette et près du cercle. Cela s’illustre avec un gros dunk sur une coupe intelligente, une pénétration avec finition au-dessus des défenseurs pour rentrer le ballon avec la planche ou encore un gros fadeaway excentré à mi-distance sur Adebayo. Wemby score donc 8 pts dans cette première mi-temps.
L’autre point positif pour Victor est sa dissuasion défensive qui pose de gros problèmes à l’attaque de Miami. En effet, on constate clairement une différence quand Wemby est sur le banc avec une équipe du Heat qui attaque beaucoup plus facilement le cercle et trouve plus de solutions.
Toutefois, le jeune intérieur rencontre des grosses difficultés quand il doit créer son propre shoot et marquer à 3 pts. Victor perd 2 ballons et est à 0/6 à 3 pts. De manière globale les pourcentages au tir du français sont faibles avec un 4/14 à la pause. Le score à la mi-temps est à l’avantage des Spurs (53-50).
Au retour des vestiaires Wemby est toujours en délicatesse avec son shoot même si il parvient à rentrer enfin un tir à 3 pts (1/8). Victor est gêné et déstabilisé par la défense agressive d’Adebayo et de ses coéquipiers sur lui. Le prodige shoot à 5/19 à la fin du troisième quart. Malgré cela, le jeune français tente de se rendre utile dans d’autres compartiments du jeu. Wemby enchaîne les rebonds, les grosses actions défensives et des passes parfaitement distillées dans le bon timing pour ses coéquipiers. Pour aborder le dernier quart les Spurs sont toujours devant (84-82).
Victor rentre tambours battants dans le dernier quart en enchaînant 2 paniers consécutifs dans la peinture et un gros 3 points en catch and shoot. Le français est en réussite quand il prend ses tirs en rythme et cela fait exploser le public des Spurs. Le français est encore une fois un véritable casse-tête pour l’attaque du Heat qui galère à rentrer des tirs. Il faut attendre que le français aille s’asseoir sur le banc pour revoir le Heat mettre le nez à la fenêtre. Les dernières minutes sont irrespirables avec une équipe de Miami, et notamment Bam Adebayo, qui va parfaitement tenir Victor dans les dernières secondes. A l’expérience le collectif floridien arrive à l’emporter et inflige une 5ème défaite consécutive aux Spurs (113-118).
Selon nous, cette rencontre résume parfaitement le début de carrière NBA de Wemby. Le français montre que lorsque ses coéquipiers le trouve en première intention dans la raquette, à mi-distance et même à 3 pts, il est une arme offensive redoutable. Victor démontre également que lorsqu’il est sur le parquet il est un véritable casse-tête pour les attaques adverses. Toutefois, lorsque le Français doit créer ses propres shoot en s’appuyant sur son handle (= capacité à dribbler balle en main) ce dernier se retrouve en difficulté avec une adresse en berne ou encore des ballons perdus (7 sur ce match ce qui est beaucoup trop). On notera également que sur ce match Wemby nous montre ses qualités de passeur en distribuant 7 caviars pour ses coéquipiers. Le jeune français réalise également son 4ème double / double en carrière.
Après le match, Bam Adebayo (son adversaire du soir) confiera en conférence de presse une discussion qu’il a eu avec Greg Popovich (coach de Victor) et qu’au vu de cela « Il (Victor) est à la hauteur de ces attentes (à comprendre toutes les spéculations autour de Wemby) ».
Les stats du match : 18 pts (8/22 au tir dont 2/9 à 3 pts) 11 reb 7 pas 1 contre
 
Défaite contre Oklahoma City Thunder 123 à 87
Ce match étant sans doute l’un des plus attendus de ce début de saison pour les observateurs et les fans de NBA. Nous allons avoir le premier face à face entre les deux jeunes pépites de la ligue à savoir côté Spurs Victor Wembanyama et côté Thunder Chet Holmgren (pivot américain de 21 ans). Les deux jeunes stars sont en tête dans la course au Rookie de l’Année et cet affrontement excite la planète basket pour voir lequel semble être en avance sur l’autre.
La première mi-temps de Wemby est encore une fois mitigée. On peut retenir en point très positif que Victor est présent dans l’engagement et l’impact physique sur le terrain en allant chercher des rebonds dans la peinture (8 sur cette première période) tout en étant une arme de dissuasion défensive quasi permanente (à l’image de sa grosse séquence défensive sur Holmgren). Le Français montrera également des séquences offensives intéressantes en inscrivant 8 pts avec 3 paniers sous le cercle et un gros tir mi-distance.
Toutefois, l’ombre au tableau pour le français est encore une fois son adresse au shoot qui est en berne avec son 4/11 dont 0/3 à longue distance. Victor perd également 2 ballons sur cette première période. Comme face à Miami dès que Wemby doit créer son shoot balle en main ou faire des différences avec son handle il est rapidement mis en difficulté par la défense adverse. Le jeune français et ses coéquipiers se retrouvent menés à la pause (58 à 48) face à une équipe d’OKC qui joue juste avec un très bon Shai Gilgeous-Alexander (SGA). Chet Holmgren de son côté marquera 5 pts (2/6) en première mi-temps avec 3 rebonds captés.
Au retour des vestiaires, le collectif du Thunder monte d’un cran et finit par asphyxier les Spurs des deux côtés du parquet. San Antonio va encaisser un terrible 33 à 18 en 12 min. Wemby subit, comme l’ensemble de son équipe, le rouleau compresseur d’OKC en ne parvenant pas à rentrer le moindre panier sur 3 tentatives dans la raquette en troisième quart. Le match est donc plié (91-66) alors qu’il reste encore un quart temps à jouer. Les 12 dernières minutes seront anecdotiques avec une équipe des Spurs qui enchaîne un 6ème revers de suite (123 – 87).
Wemby réalise sans nul doute sa moins bonne prestation depuis ses débuts en NBA. Le Français a sombré avec son équipe. Malgré son record en carrière au rebond en NBA (= 14 ballons captés), Victor a été fortement bousculé par la vista, l’énergie et l’agressivité d’une jeune équipe d’OKC qui tient toutes ses promesses. Le Thunder a pu compter sur un grand SGA (28 pts 6 reb 5 pas 7 interceptions en 28min). Chet Holmgren a été discret de son côté avec ses 9 pts 7 reb 3 pas et 1 contre (sur Victor qui lui rendre l’appareil sur l’action suivante). Au regard de leur premier affrontement, le match semble nul et partagé entre les deux jeunes prospects.
Après le match Victor mettra l’accent sur l’intensité mise par ses adversaires du soir : « La grande différence ce soir, c’est l’intensité, notamment en défense. Ils nous ont beaucoup pressés ». Cela semble expliquer pourquoi le Français a été mis en très grande difficulté lors de cette rencontre.
Les stats du match : 8 pts (4/15 au tir donc 0/3 à 3pts) 14 reb 2 pas 2 contres

Défaite contre les Sacramento Kings 110 à 117
Après deux prestations en demi-teintes, Wemby réalise sur cette fin de semaine un 3ème match (depuis son entrée en NBA) de haut niveau.
Contrairement, à ces deux derniers matchs, Victor est tout de suite agressif et trouvé par ses coéquipiers dans la raquette. Le jeune français domine le secteur intérieur des Kings et parvient à enchaîner les paniers dans la peinture en martyrisant l’arceau adversaire.
Wemby prend donc confiance sur le parquet et ça se sent. Lejeune prodige français rentre des shoots longues-distances et mi-distances très compliqués qui font se lever toute la salle des Spurs. Cette très bonne première période sera conclue par un Alley-Oop avec la faute obtenu par Victor qui fera encore une fois le tour d’Internet.
En seconde période, Victor continue son travail de sape dans la raquette tout en mettant de l’alternance dans son jeu en rentrant un second tir longue distance. Les coéquipiers du français se mettent au diapason et le match est extrêmement serré et plaisant avec deux équipes qui sont dos à dos dans le 4ème quart. Wemby rentrera 3 paniers supplémentaires en attaquant le cercle mais la puissance offensive des Kings fera la différence en fin de match. Les Spurs sont dans les matchs mais ne parviennent toujours pas à gagner.
On retiendra sur cette rencontre le jeu sans ballon intéressant de Victor qui lui a permis d’obtenir à plusieurs reprises des ballons près du cercle. De par sa taille, sa mobilité et sa capacité à se situer par rapport au cercle, Victor se présente comme une arme offensive redoutable lorsqu’il est trouvé par ses coéquipiers près du cercle. Il sera intéressant que cette jeune équipe des Spurs parvienne à répéter ce genre d’actions dans la durée d’une rencontre.
Toutefois, nous mettons également en lumière que Victor devra apprendre à mieux sélectionner ses shoots pour être encore plus destructeur en attaque. Le français a encore été en délicatesse avec son shoot extérieur (2/8 à 3pts). Ajouté à cela, nous pouvons nous interroger sur le placement et le positionnement du français sur le terrain. Pourquoi jouer si loin du cercle quand on domine tellement à l’intérieur. Il est vrai que le basket moderne demande aux intérieurs d’écarter le jeu en faisant parler leur qualité au shoot (que Victor possède). Mais cela doit être réalisée à bon escient, pour caricaturer le propos, il nous semblerait judicieux que Wemby arrête de la jouer comme Curry et trouve un équilibre plus optimal entre jeu intérieur et extérieur.
En conférence de presse Wemby s’attardera sur l’esprit et la mentalité à avoir dans ces périodes de défaites : « Il y a des sacrifices à faire et nous sommes prêts à les faire. Mais bien sûr, il est parfois difficile d'être patient. Comme toujours, comme tout dans la vie. Mais c'est un combat quotidien ».
Les stats du match : 27 pts (12/26 au tir dont 2/8 à 3pts) 9 reb

Défaite contre les Memphis Grizzlies 120 à 108
Au lendemain de son carton statistique face à Sacramento, Wemby enchaînait contre une équipe des Grizzlies étant en très grosse difficulté depuis le début de la saison. Dans ce contexte, Victor réalise une première période intéressante en étant très propre dans sa sélection de shoot ce qui lui permet de rentrer 2 tirs longues distances. Le français est bien appliqué sur le parquet notamment en assurant dans le secteur du rebond tout en distribuant 2 gros contres. Wemby termine ses 24 premières minutes avec 13 pts inscrits à 50% au shoot. Les Spurs sont largement devant à la pause avec un score de 68 à 51.
Au retour des vestiaires, Victor continue d’impressionner par sa prestation défensive de très haut niveau en rendant difficile et compliqué chaque tirs tentés par ses adversaires. Sur le plan offensif, l’intérieur rentre deux paniers près du cercle dont un énorme Alley-Oop qui fait encore une fois exploser la salle. Toutefois, Wemby pioche encore avec son adresse lorsqu’il prend des shoots longues et mi-distances forcés et pas en rythme. L’écart se resserre pour aborder le dernier quart (94-87).
Dans les dernières minutes Wemby va absolument rayonner sur le plan défensif. L’intérieur français est une arme de destruction massive contre les offensives adverses. Les attaquants de Memphis ne savent plus quoi faire face à la mobilité et la verticalité de Victor qui ne laisse aucun espace pour accéder au cercle. Néanmoins, le problème pour le français se trouve de l’autre côté du parquet.
En attaque, Wemby va être totalement muselé par la défenses des Grizzlies qui lui coupe l’accès au cercle l’obligeant à prendre des gros tirs extérieurs. A l’image de ses derniers matchs, Victor n’est pas en rythme lorsqu’il est loin du cercle et rien ne rentre. De manière générale c’est toute l’attaque des Spurs qui est en panne. Memphis ne se fait pas prier et va reprendre les commandes de la partie pour ne plus jamais les lâcher. San Antonio concède une 8éme défaite d’affilée.
On pourra retenir pour le français une énorme prestation (si ce n’est la meilleure depuis son entrée dans la ligue) sur le plan défensif. Wemby a littéralement verrouillé le cercle ainsi que le secteur du rebond. Le français réalise sa deuxième meilleure performance dans ce secteur (13 reb captés) ainsi que son record en carrière sur les contres (8 con). Toutefois, cette semaine confirme définitivement que Victor doit travailler à devenir une arme offensive plus létale et régulière en sélectionnant mieux ses shoots tout en trouvant de l’adresse loin du cercle. On notera que sur ce match le français réalise déjà son 5ème double/double en seulement 13 matchs joués.
En conférence de presse Wemby restera positif sur la période collective difficile qu’il traverse : « Je m’attendais à tous les scénarios avant le début de saison. Je m’étais préparé à celui-là (…) Je sais qu’il y aura tout le temps des difficultés, mais l’important reste la manière de les aborder ».
Les stats du match : 19 pts (6/17 au tir dont 2/6 à 3pts) 13 reb 4 pas 8 contres
M.L.


@font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;}@font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536859905 -1073732485 9 0 511 0;}p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:8.0pt; margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-font-kerning:1.0pt; mso-ligatures:standardcontextual; mso-fareast-language:EN-US;}.MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-size:11.0pt; mso-ansi-font-size:11.0pt; mso-bidi-font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:Calibri; mso-fareast-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}.MsoPapDefault {mso-style-type:export-only; margin-bottom:8.0pt; line-height:107%;}div.WordSection1 {page:WordSection1;}