Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > BASKET
13/11/2021 10:50

BASKETBALL : La JDA Dijon sabre le Champagne Basket dans le dernier quart-temps

S’étant enfoncée durant trois quarts-temps face à Champagne Basket ce vendredi 12 novembre au palais des sports, la JDA Dijon s’est réveillée dans l’ultime période de jeu pour inverser la tendance et l’emporter miraculeusement (94-89). David Holston - enfin aidé par ses coéquipiers et notamment Abdoulaye Loum - a encore beaucoup compté.
Cette saison, la JDA Dijon alterne le bon et le moins bon, le mauvais même, pour ne pas dire pire. L’opposition contre Champagne Basket ce vendredi 12 novembre 2021 a donné lieu à trois quarts-temps inquiétants face à une équipe de Châlons-Reims au même bilan en Betclic Élite (3 victoires - 4 défaites avant le match).

Certes, les basketteurs dijonnais n’accusaient qu’un seul point de retard à l’issue des dix premières minutes de jeu, et seulement huit points à la mi-temps (40-48). Mais leur prestation ne laissait vraiment pas entrevoir un renversement de situation.

David Holston trop seul



Côté dijonnais, privée de Sek Henry qui n’avait déjà pas fait le déplacement à Limoges pour pouvoir régler des problèmes personnels selon le club, la Holston-dépendance était bien trop manifestée - 10 points à son actif sur les 19 de son équipe à l’issue du premier quart-temps, 18 points sur 40 après deux quarts-temps - et les autres points marqués étaient beaucoup trop le résultats d’actions individuelles. Que dire également défensivement, si ce n’est que les adversaires trouvaient les fenêtres de tirs pour dégainer ou bien pour servir un coéquipier dans le dos de la défense dijonnaise, jusque sous le panier.

À la mi-temps, Scottie Reynolds et Neal Sako étaient chacun à plus de dix points marqués dans un collectif qui tranchait avec l’équipe dijonnaise, paraissant déboussolée en défense et brouillonne offensivement. Le meneur de Champagne Basket pouvait se targuer d’avoir inscrit dix points de suite dans le deuxième quart-temps pour permettre à son équipe de prendre clairement les devants.

L’entame du troisième quart-temps fut trompeuse. 6-0, retour à deux points de retard, la JDA Dijon était peut-être à nouveau dans le coup au rythme de quelques séquences bien exécutées, mais la suite immédiate allait accentuer le malaise. Avec une série de 0-14 encaissée en moins de cinq minutes et un déficit de 16 points à l’entame des dix dernières minutes de jeu (56-72).

Abdoulaye Loum sonne la révolte


À vrai dire, peu de monde au palais pouvait objectivement croire à une révolte de la JDA Dijon ce vendredi soir. Et en même temps, il n’était pas interdit, inquiétant là encore, de se dire que la prestation pouvait empirer et se terminer sur une déculottée. Oui mais voilà, dans une saison pour l’instant compliquée, l’équipe dijonnaise a montré qu’elle a de la ressource, de la dignité, qu’elle a envie de rester invaincue à domicile cette saison.

Si David Holston n’a pas baissé de rythme, c’est également la rage de l’intérieur Abdoulaye Loum qui a entraîné les basketteurs dijonnais à la révolte, à un renversement de situation assez dingue, propice à mettre de la folie, de l’euphorie dans un palais des sports ayant suivi le réveil explosif de ses joueurs.

11-0 pour débuter le quatrième quart-temps, 78-76 sur une claquette-dunk de Jacques Alingue suite à un tir à longue distance trop court de David Holston, 89-85 à deux minutes du buzzer final sur un tir à trois points de Robin Ducoté. Ça y est, on voyait plusieurs éléments dijonnais s’activer pour arracher la victoire. Sans oublier on l’a dit la débauche d’énergie, la combativité, les points et les rebonds apportés par Abdoulaye Loum, le «MVP des coeurs» ce vendredi tellement ses actions décisives ont fait vibrer l’enceinte du palais des sports.

17 points à 8/11 aux tirs, plus 8 rebonds et 1 contre notamment, l’intérieur dijonnais a été déterminant dans une fin de match où il a fallu aussi retenir son souffle, comme sur la tentative à trois points dans le corner d’Elijah Brown pour égaliser et sans doute envoyer les deux équipes en prolongation. Son pied sur la ligne de touche pour éviter deux défenseurs dijonnais juste avant de déclencher son tir était signe de victoire pour la JDA Dijon, dont le meneur, MVP du match incontestable pour le coup, ne craquait pas sur la ligne des lancers francs, malgré une sale soirée de l’équipe dans cet exercice (66,7 % de réussite seulement).

Même s’il faudra impérativement revoir et analyser le match tellement l’équipe dijonnaise a été hors du coup à plusieurs reprises, même si David Holston ne pourra pas toujours scorer au-delà des 30 points (33 points et 5 passes décisives), le résultat final compte aussi, de même que la révolte observée. Toujours mieux de l’emporter avant la réception de Malaga mardi 16 novembre dans le cadre de la Basketball Champions League.

La manière globale laisse à désirer, mais la victoire est à prendre. Elle permet à l’équipe dijonnaise d’équilibrer son bilan en championnat (4v-4d). Et pour la petite histoire, les joueurs de Nenad Markovic n’avaient plus totalisé 94 points marqués depuis la première journée de championnat le 1er octobre (94-78 contre Paris Basket).

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

À Dijon, palais des sports, la JDA Dijon bat Champagne Basket : 94-89 (19-20, 21-28, 16-24, 38-17).
Les points de la JDA Dijon : Holston (33), Loum (17), Katic (12), Ducoté (8), Alingue (7), Kelly (6), Simon (4), Ware (4), Galliou (3), Kamardine (0), Simon (0, n’a pas joué).
Les points de Champagne Basket : Reynolds (23), Grantham (18), Henry (11), Lawal (11), Sako (11), Begarin (8), Brown (5), Mbida (2), Goudou-Sinha (0), Bastien (0, n’a pas joué), Dansoko (0, n’a pas joué), Selebangue (0, n’a pas joué).

Toutes les statistiques du match à consulter en cliquant ici


Le résumé vidéo en cliquant ici
































Infos-dijon.com - Mentions légales