Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > CYCLISME
06/07/2024 20:40
5172 lectures

Tour de France (8ème étape) : Girmay double la mise et conforte son maillot vert

Semur-en-Auxois – Colombey-les-deux-Eglises, le maillot a pois a longtemps fait de la résistance, mais c'est le maillot vert qui s'est imposé, tout en puissance sur la ligne. Il n'y a pas de changement notable au général.
Notre compte rendu et les plus belles photos de la course.
Pour leur dernier jour en Bourguignonne, les coureurs du Tour nous auront proposé une étape rythmée et plaisante. En effet, dès les premiers hectomètres de course, un homme décide de faire bouger les choses. Alors que le peloton roule à vive allure, Jonas Abrahamsen (Uno-X Mobility) décide de tenter sa chance et place une accélération pour s’échapper. Le coureur norvégien sera suivi par le duo Powless / Bissegger de l’équipe EF Education Easypost pour former un groupe de 3 à l’avant.
Les fuyards profitent du profil vallonné dans ce début d’étape pour essayer de creuser l’écart avec le peloton. Malheureusement pour les hommes à l’avant d’autres coureurs n’abdiquent pas et tentent de relancer pour se glisser dans l’échappée. On retrouve donc à l’attaque plusieurs contre-attaquants avec Jordan Jegat (Total Energies), Romain Grégoire (Groupama FDJ), Paul Lapeira (Décathlon AG2R La Mondiale).

Face aux mouvements de course à l’arrière, Abrahamsen tente le tout pour le tout et décide de partir seul à l’avant en lâchant ses deux compères qui apparaissaient résignés. Le maillot à poids se lance dans un effort solitaire alors qu’il reste encore 150 km à parcourir avant de rallier l’arrivée.
Le Norvégien est en très grande forme sur ce début de Tour et parvient à trouver son rythme pour prendre jusqu’à 6 minutes d’avance sur un peloton, qui au vue de scénario, baisse légèrement le pied dans les premières heures de courses.
Les équipes de sprinteurs avec la Lidl Trek, l’Alpecin-Deceuninck ou encore la Cofidis prennent les choses en main à 75 km de l’arrivée. Les formations commencent à s’organiser et se relayer pour revenir sur un Jonas Abrahamsen courageux et exemplaire dans son effort. Le coureur de la Uno-X Mobility fait honneur à sa tunique en parvenant à passer en tête au sommet des cinq difficultés répertoriées de la journée.
L’écart fleurte avec les 3 minutes alors qu’il ne reste plus que 35 kilomètres de course. Abrahamsen continue son numéro et commence à croire à l’exploit. En effet, les routes sinueuses couplées aux risques de pluie dans le final de cette étape peut profiter à l’homme de tête.
Pour autant, après 170 km d’échappée, Abrahamsen est à bout de force et ne peut rivaliser avec un peloton lancé à vive allure qui le reprend à 15 kilomètres de l’arrivée. Cette 8ème étape va donc se jouer entre les hommes les plus rapides du Tour.
Dans le final c’est l’équipe Décathlon AG2R La Mondiale qui donne le rythme en tête de peloton. La formation française met en place son train pour mettre dans les meilleures conditions son sprinteur Sam Bennett. L’arrivée en faux plat montant peur profiter à l’explosif irlandais. On retrouve également les formations Cofidis pour Bryan Coquard et Intermarché Wanty pour Biniam Girmay. Le sprinteur érythréen est dans une forme olympique sur cette première semaine de Tour et cela se confirme une nouvelle fois. Le coureur africain fait la différence dans les 150 derniers mètres à près de 7 % pour devancer sur la ligne un Jasper Philipsen qui ne parvient toujours pas à gagner.
Benjamin Lemousy
(Photos ASO et agence REUTERS)

Cliquez ici pour voir tous les classements




Infos-dijon.com - Mentions légales