> SPORTS > FOOTBALL
12/09/2020 19:00

FOOTBALL : Le DFCO Féminin s’impose contre Issy et lance sa saison

Mené au score ce samedi après-midi sur son terrain des Poussots, le DFCO Féminin a maintenu une pression sur les adversaires pour s’imposer logiquement au final (3-1). Première victoire des Dijonnaises en championnat cette saison.
Ayant grillé une cartouche d’entrée de championnat la semaine dernière à Soyaux, dans une entame de saison jugée à la portée des Dijonnaises par leur coach Yannick Chandioux, le DFCO Féminin n’avait pas trop le droit au faux-pas pour sa première à domicile, en recevant l’équipe promue d’Issy-les-Moulineaux.

Le début de match voyait d’ailleurs une équipe dijonnaise tenir le ballon et tenter d’attaquer par la gauche, avec certes du rythme mais des actions pas assez incisives ou audacieuses à l’approche de la surface de réparation adverse. La défense d’Issy subissait plusieurs coups mais restait vigilante pour stopper les offensives.

Contre le cours du jeu peut-être sans être toutefois un hold-up puisque les joueuses adverses parvenaient à exploiter quelques contres dans le dos de la défense dijonnaise, ce sont les visiteuses qui ouvraient le score, grâce à Batcheba Louis (21ème minute de jeu, 0-1). Trois minutes plus tôt, c’est Esther Niaro Mkabem qui avait tenté sa chance, dans les gants de Mylène Chavas.

Concernant les occasions, les Dijonnaises en avaient elles aussi, comme ce centre depuis la gauche de Sh’nia Gordon que Désiré Oparanozie ne parvenait pas à reprendre devant la cage adverse, au contact avec une défenseure. Au quart d’heure de jeu, le tir de Léa Declercq obligeait Pauline Moitrel à plonger sur sa droite, la gardienne d’Issy qui devait ensuite intervenir dans les pieds de Salma Amani pour ne pas concéder l’égalisation.

Cette égalisation dijonnaise, la gardienne d’Issy-les-Moulineaux n’y pouvait pas grand chose à quelques minutes de la mi-temps, tellement la tentative de Sh’nia Gordon fut très bien enroulée pour aller se loger dans la lucarne (42ème, 1-1). Une bien belle réalisation pour l’attaquante américaine du DFCO Féminin, qui inscrivait là son deuxième but en deux matchs de championnat.
Voilà qui remettait les pendules à l’heure. D’autant plus que les Dijonnaises allaient mieux attaquer la seconde période.

À l’affût d’une relance trop molle de la défense d'Issy, Désiré Oparanozie en profitait pour récupérer le ballon et se projeter vers l’avant, se créant une avance fatidique par rapport à ligne défensive adverse. La passe décisive pour Rose Lavaud à droite de la surface de réparation était un cadeau pour la buteuse, permettant par la même occasion au DFCO Féminin de prendre l’avantage (53ème, 2-1).

L’équipe dijonnaise, menant au score et en confiance, maîtrisait son sujet. Le but de Solène Barbance, entrée en cours de jeu et bien inspirée à l’entrée de la surface adverse, ponctuait la victoire de Dijon (89ème). Une victoire grâce à trois buts inscrits ainsi qu’un état d’esprit. Deux paramètres soulignés par l’entraîneur dijonnais Yannick Chandioux, sous une forte chaleur et sans supporters.

Pour le compte de la 3ème journée du championnat de D1 Arkema, le DFCO Féminin se déplacera à Guingamp (samedi 26 septembre), qui a enregistré sa deuxième défaite en deux matchs à Montpellier ce vendredi.

Yannick Chandioux : «On a fait ce qu’il fallait sur l’ensemble du match»


«On voulait prendre trois points pour lancer la saison. Je pense que le match est abouti, le résultat est logique. Même si on a bégayé par moments en première période, avec du déchet technique et des mauvais choix, on a fait ce qu’il fallait sur l’ensemble du match pour l’emporter aujourd’hui. À 0-1, on aurait pu prendre un coup sur la tête et subir mais je n’ai pas ressenti cela. On a maintenu une certaine pression même si je regrette un manque de frappes en première période. On a continué à travailler, on a montré de la patience, en les usant physiquement je pense et en faisant du jeu. On a trois points après deux matchs, j’aurais espéré un peu plus mais on va se contenter de ça. Cette saison, on a d’autres arguments offensivement c’est sûr. Ça demande à être répété et confirmé à Guingamp.»

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier