Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> SPORTS > Jeux Olympiques
31/08/2021 18:23

DIJON : Une haie d’honneur pour la médaillée paralympique Léa Ferney

De retour des Jeux de Tokyo où elle a atteint la finale dans sa catégorie (classe 11) en para tennis de table, la jeune pongiste Léa Ferney a été accueillie en championne ce mardi 31 août en gare SNCF de Dijon Ville.
«Une haie d’honneur pour nous, carrément quoi !», lançaient des jeunes s’apprêtant à descendre les marches de la gare SNCF de Dijon pour rejoindre tel ou tel quai. Dans l’autre sens, «Bienvenue à Dijon !», adressaient avec de grands sourires les élus municipaux aux voyageurs prenant la direction du hall d’accueil. Mais c’est bien avec impatience que la soixantaine de personnes s’étant rassemblée en cette fin de matinée ce mardi 31 août 2021 attendait Léa Ferney, la jeune pongiste de 17 ans du club Dijon TT ayant quitté Tokyo avec une belle médaille d’argent obtenue aux Jeux paralympiques. Une très belle médaille même au vu de son parcours et de ses performances réalisées au Japon. «Heureuse» d’être allée chercher une telle distinction.


C’est évidemment avec celle-ci qu’elle a monté les marches, au centre des attentions, très vite entourée de ses supporters et supportrices, ses proches en premier lieu mais aussi ses camarades et plus jeunes du club, ses soutiens depuis plusieurs années. Son retour était vécu avec émotion et bonheur. Avec une médaillée d’argent visiblement comblée, n’ayant pas hésité à répondre aux sollicitations malgré le besoin certainement de se remettre d’un événement autant mémorable qu’éprouvant.

Claire Tomaselli, adjointe au maire de Dijon déléguée aux sports, Stéphanie Vacherot, conseillère municipale en charge du handicap et de l’inclusion, Georges Mezui, Nora El Mesdadi, David Haegy mais aussi des représentants de l’Office municipal des sports, faisaient partie de la délégation ayant acclamé la vice-championne paralympique.

Avec cette réussite, Léa Ferney fait honneur à Dijon et même à la Côte-d’Or (soutenue notamment par la Ville et le Département). Seule médaillée dijonnaise lors de cette olympiade, elle sera reçue à l’hôtel-de-ville dans le courant du mois de septembre. Avant cela, la benjamine de l’équipe de France paralympique se rendra à Paris pour des obligations nationales dues à son parcours.
Son retour à Dijon ne pouvait pas se manquer, en regrettant tout de même de ne pas avoir vu plus de monde au rendez-vous pour l’accueillir compte-tenu de sa performance. En tout cas, les applaudissements et autres marques chaleureuses pour la jeune pongiste étaient amplement mérités.

Le temps de se remettre de son retour, et Léa Ferney sera présente au Jardin Darcy ce mercredi 1er septembre, au village olympique à partir de 18 heures. La compétitrice vise d’ores et déjà Paris 2024, avec l’ambition de faire mieux et donc de revenir sur la terre dijonnaise avec de l’or autour du cou.

Réactions :


Céline Ferney
Maman de Léa Ferney

«C’était déjà grandiose, magique, qu’elle participe aux Jeux. C’est une fierté pour nous, pour elle. Léa était partie sans pression et on la retrouve avec une médaille d’argent, c’est fantastique, extraordinaire. Je suis très émue de voir tout ce monde pour son retour. C’est impressionnant.»

Yann Yvray
Éducateur au Dijon TT

«Sa participation à Tokyo était déjà une grosse réussite puisqu’il ne restait qu’une place pour sa qualifier. On voyait plus cet objectif comme une préparation aux Jeux de Paris 2024. Et puis elle a accéléré le rythme pour se qualifier dès cette olympiade.
Cette médaille d’argent, ça me fait plaisir pour elle, surtout que je sens qu’elle le vit bien, qu’elle arrive bien à gérer la médiatisation soudaine. On aurait aimé que cette médiatisation soit plus étalée au fil des années.
Notre travail dans l’ombre avec Bruno Roux et les bonnes relations que nous entretenons avec le pôle France et l’entraîneur Gang Xu fonctionnent bien. C’est devenu un référent de qualité pour lequel nous avons du respect au club. Nous ne pouvons qu’être heureux de cette récompense.»

Claire Tomaselli
Adjointe aux maire de Dijon déléguée aux sports

«Son parcours jusqu’à Tokyo n’était pas une surprise, on la voyait cheminer depuis des années et on savait qu’elle allait y arriver. Elle ne fait que progresser et ses performances devenaient de plus en plus importantes et impressionnantes. On l’attendait et c’est une fierté. Tokyo c’était le galop d’essai et ça donne de l’espoir pour Paris 2024. La voir revenir avec une médaille, on y pensait mais on n’en parlait pas, par superstition. C’est un très très bel exploit.
Franchement, je suis comme une gamine. J’avais envie de pleurer quand elle a monté les escaliers. C’est une enfant de Dijon, une jeune fille bien connue à la Fontaine d’Ouche notamment. On a tous un peu l’impression que c’est notre petite soeur qui est médaillée. C’est très émouvant et c’est une belle récompense du travail que le club a fourni, que ses éducateurs ont fourni, de l’entourage et l’accompagnement que la famille assure. Cette médaille est aussi pour tous ces gens-là.»

Carine Montrésor
Présidente de Jumps, pour la promotion du sport de haut niveau, notamment au féminin

«C’est une formidable sportive pleine de pugnacité et de détermination. Une juste récompense, pour elle qui avait tellement progressé ces dernières années, qui s’entraîne 15 heures par semaine, et pour le sport adapté aux Jeux. Que l’on puisse voir tout son talent à 17 ans, c’est exceptionnel.»

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier
















Infos-dijon.com - Mentions légales