Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> SPORTS > RUGBY
10/01/2021 00:31

RUGBY : Le Stade Dijonnais reprend contre Chambéry

Pour la reprise de la Nationale, le Stade Dijonnais reçoit Chambéry ce dimanche 10 janvier au stade Bourillot (coup d’envoi à 15 heures, match à huis clos). L’équipe dijonnaise entend se relancer avec les crocs, sans oublier la rigueur.

Le 24 novembre 2020, le Stade Dijonnais avait enfin obtenu sa première victoire, en 6 matchs de Nationale, et pouvait trouver de l’optimisme dans la prestation développée au stade Bourillot contre Narbonne (20-12). Mais le deuxième confinement est venu mettre un coup d’arrêt à la relance souhaitée, afin de «tourner la page» d’une première partie de saison marquée notamment par le départ du manager Renaud Gourdon en raison des mauvais résultats et de tensions internes.
Benjamin Noirot l’a remplacé on le sait, avec le titre de conseiller sportif du président.

«Se rassurer sur les bases : la défense et la conquête»


Cette relance, elle est peut-on dire finalement programmée ce dimanche 10 janvier face à Chambéry. Les difficultés du début de saison étant désormais derrière - si ce n’est que la question du licenciement de Renaud Gourdon se traitera par voix procédurière et non à l’amiable -, il s’agit aujourd’hui de repartir sereinement après une interruption de compétition de deux mois et demi.
Pour ne pas répéter l’entame de saison 2020-2021, le Stade Dijonnais doit «se rassurer sur les bases : la défense et la conquête», retient l’entraîneur des avants Thomas Kohler, en soulignant aussi une application nécessaire sur les premiers temps de jeu.
Le match de préparation à Massy le 16 décembre (défaite 12-7) a selon lui «donné des réponses» et surtout confirmé que le groupe dijonnais a de l’envie et du mental.

L’opposition a avant tout permis aux joueurs de retrouver le goût de la compétition en quelque sorte. Contre Chambéry, 9ème de Nationale avec 2 victoires et 3 défaites, qualifiée par le staff dijonnais d’«équipe dense et complète», l’idée est évidemment de répondre présent et de l’emporter.
Pour se racheter de son début de saison, le Stade Dijonnais se doit, au moins, de gagner à domicile, d'«être intraitable». Cela dans un mois de janvier marqué par quatre matchs, dont trois à Bourillot.

«Il faut vite basculer et envoyer»»


Ce rythme «tambour battant» après l’interruption évoquée ne fait pas peur au troisième ligne Kevin Amiot. Il se dit prêt à enchaîner. «Il faut vite basculer et envoyer», lance-t-il, en assurant avoir retenu les leçons de la première partie de saison : «Il faut gagner des matchs et ne pas se poser de questions. On a vu que ça se jouait sur des détails, qu’il fallait être impliqué de la première à la dernière minute de jeu».
Rappelons que le Stade Dijonnais se situe actuellement à la dernière place de la Nationale, avec donc une seule victoire en six matchs.

Nul doute que le club dijonnais aurait aimé faire de cette reprise une communion avec ses supporters. Malheureusement, le contexte sanitaire est synonyme de huis clos, pour plusieurs semaines.
«Je n’ai compté, j’espère que je suis très pessimiste, qu’un seul match avec réception», ne cache pas le président Philippe Verney, qui tient tout de même à préciser que «sans être glorieux, l’exercice financier devrait passer», en comptant notamment sur le dispositif de chômage partiel et les exonérations de charges.

Dans une démarche de valorisation de son équipe phare et de ses partenaires malgré les restrictions, le Stade Dijonnais met à profit ses réseaux sociaux pour la diffusion des matchs.
«Sportivement, on a un joli challenge», n’oublie pas le président du club. Le challenge d’outrepasser ce contexte particulier et surtout de se mettre résolument dans le droit chemin sur le plan compétitif.

En lever de rideau du match de Nationale, les espoirs des deux équipes s’affronteront, à partir de 13h15.

Alix Berthier
Photos : Alix Berthier

La composition du Stade Dijonnais :