Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
13/11/2020 03:21

BÂTIMENT : L'entreprise Simonin a perpétué la tradition en posant le «bouquet final» au sommet du Valmy à Dijon

Venue du Haut-Doubs, l'entreprise de construction bois Simonin a célébré l'achèvement de l'ossature bois du futur siège de la Caisse d’Épargne de Bourgogne-Franche-Comté en fixant un arbre décoré en haut du bâtiment ce jeudi 12 novembre.

Implantée dans le Haut-Doubs depuis 1967 – à présent à Montlebon près de Morteau – l'entreprise de constructions bois Simonin réinvente la charpente. Après avoir réalisé notamment la canopée du pavillon français à l'Exposition internationale de Milan en 2015, la société franc-comtoise a été retenue pour réaliser la structure bois du futur siège de la Caisse d’Épargne de Bourgogne-Franche-Comté, le Valmy à Dijon, dessiné par l'agence Graam Architecture. Un temps officiel a marqué l'achèvement de cette partie du chantier ce jeudi 12 novembre 2020.

Du côté de l'entreprise Simonin, on insiste volontiers sur le fait que le bois est «un matériau biosourcé renouvelable» : «à travers son cycle de vie, de l'arbre à la poutre, le bois est le matériau de construction ayant la plus faible consommation d'énergie». La production de poutres de bois entraînerait quatre fois moins d'émissions de CO2 que les autres matériaux de construction. De plus, la filière bois contribue à stocker du carbone : le Valmy représente 2.500 tonnes de CO2 stocké.
Le charpentier Simonin est intarissable sur les atouts du bois : capacités structurelles, résistance au feu,  résistance aux séismes, résistance aux agressions chimiques ou encore résistance aux changements de températures. «Le bois utilisé en construction apparente procure une sensation agréable qui contribue à améliorer la perception du confort, à diminuer le stress et à améliorer la productivité» explique l'entreprise Simonin.

Un arbre décoré de fleurs et de rubans


Le temps officiel ayant lieu en comité restreint du fait de la crise sanitaire, les dignes représentants de la Franche-Comté ont pourtant souhaité ne pas déroger à une tradition encore vivace chez les charpentiers du Haut-Doubs : le «bouquet final». Pour marquer la fin du gros œuvre, il s'agit d'installer des branchages ou un arbre décoré au faîtage. Certains commentateurs font remonter cette tradition aux antiques cultes de l'arbre en Europe du nord. En sacrifiant, un arbre, une protection divine était appelée sur l'édifice.

Après les discours, le directeur général de Simonin, Christian Balanche, a transmis symboliquement un petit sapin décoré de fleurs en papier et de rubans au président du directoire de la Caisse d’Épargne de Bourgogne-Franche-Comté, Jean-Pierre Deramecourt.

Contournant quelques aléas techniques, c'est finalement Christian Balanche qui a confié au chef de chantier le soin de clouer le sapin du côté oriental du bâtiment sous les applaudissements des participants. Ainsi, peut-être que les usagers du tramway ou les automobilistes percevront-ils dans les prochains jours un sapin de Noël précoce au sommet de cette structure bois.

Jean-Christophe Tardivon

La Caisse d’Épargne construit le plus grand bâtiment tertiaire à ossature bois de France














Christian Balanche, directeur de l'entreprise de constructions bois Simonin

Mathias Romvos et Alice Mucchielli, architectes de l'agence Graam Architecture