Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
23/01/2024 05:56

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Selon Éric Fougère, la Caisse d'épargne est «un acteur essentiel pour le territoire»

Le président du conseil d'orientation et de surveillance de la caisse régionale Bourgogne-Franche-Comté de la Caisse d'épargne est intervenu lors de la cérémonie de vœux 2024, ce lundi 22 janvier, à Dijon, en signalant que «le groupe BPCE est très impliqué dans les Jeux olympiques».
Pour sa cérémonie des vœux 2024, ce lundi 22 janvier, la caisse régionale Bourgogne-Franche-Comté de la Caisse d'épargne, a choisi Le Valmy qui sera son nouveau siège quand quelques 400 employés auront emménagé d'ici la fin du printemps. Il s'agissait du premier événement dans ce bâtiment livré récemment (lire notre article).

La cérémonie s'est déroulée en présence d'élues – la Métropole de Dijon de Dijon était représentée par la vice-présidente Marie-Hélène Juillard-Randrian (Modem) et la Ville de Dijon par l'adjointe au maire Nadoua Belhadef (PS, FP) –, de collaborateurs, de partenaires et même de sportifs puisque le groupe bancaire est «partenaire premium» des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.


La «hausse brutale» des taux de marché pénalise les banques françaises


Les aléas financiers de l'année 2023 continuent d'avoir des conséquences en 2024. Éric Fougère, président du conseil d'orientation et de surveillance de la caisse régionale et membre du conseil de surveillance du groupe Banque populaire-Caisse d'épargne, débute donc son propos en inscrivant le bilan de l'année dans l'actualité de l'année qui commence.

«L'inflation forte qu'on a connu en 2022-2023 a conduit à une hausse des taux d'intérêt brutale», rappelle Éric Fougère, «on est passé de 0,5% à 4% en un an». «Ça crée des tensions pour les banques.»

Les Français présentant une appétence pour les emprunts immobiliers à taux fixe, la variation des taux de marché après une période de taux faibles entraîne une diminution de la marge nette d'intérêt.

«Les banques françaises sont pénalisées par cette structure historique de financement du crédit immobilier», analyse Éric Fougère. «Dans le groupe  Banque populaire-Caisse d'épargne, on le gère volontairement dans le durée ; on aime bien s'inscrire dans le temps long, on est mutualiste.»

«Des résultats solides» en 2023


Pour autant, en 2023, la caisse régionale devrait présenter «des résultats solides», selon Jérôme Ballet, président du directoire de la caisse régionale, qui évoque les gains en part de marché «dans tous les secteurs» et l'amélioration de la satisfaction des clients.

Par ailleurs, la caisse régionale est engagée dans un processus de labellisation B-Corp qui certifie «les entreprises respectant des normes sociales et environnementales élevées».

«La Caisse d'épargne a injecté 16 milliards d'euros dans l'économie de la Bourgogne et de la Franche-Comté»


«On a résolument décidé de poursuivre l'activité [de crédit immobilier]. (…) On est résolument un acteur essentiel du territoire et pour le territoire. La caisse porte 16 milliards [d'euros] d'encours de crédit dans la région, on a injecté 16 milliards [d'euros] dans l'économie de la Bourgogne et de la Franche-Comté», signale Éric Fougère.

Chaque année, la caisse régionale finance 1,3 milliard d'euros de crédits immobiliers ce qui représente «l'accompagnement de plusieurs milliers de personnes dans leur acquisition de résidence principale sur le territoire de Bourgogne-Franche-Comté».

«Le but, c'est que l'on ait de plus en plus d'entreprises qui s'installent et se développent sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté. En se développant, elles créent de l'emploi ; ces emplois, ce sont nos futurs clients et ces clients-là vont venir chercher du crédit pour leur résidence principale, on va les accompagner et on enclenche un cercle vertueux économique local», expose le banquier. «On n'a pas prévu de ralentir le mouvement !»

Cependant, la demande de crédit immobilier diminue, «non pas parce qu'on refuse des dossiers», insiste Éric Fougère, «les taux d'intérêt ralentissent un peu les acheteurs dans leur impulsion». «Les équipes sont là et sont prêtes à répondre.»

La Flamme olympique sera transportée à bord du Belem


Autres équipes prêtes à répondre, celles des athlètes se préparant pour Paris 2024. Partenaire premium, «le groupe Banque populaire-Caisse d'épargne est très impliqué dans les Jeux olympiques», se félicite l'orateur. À ce titre, le groupe BPCE participe à l'organisation, il soutient des athlètes et contribue à la communication sur «l'événement du siècle».

Cela s'étend notamment au Relais de la Flamme olympique puisque le trois-mâts en bois Le Belem, propriété du groupe au travers de sa fondation, transportera la Flamme olympique d'Olympie à Marseille où il arrivera le 8 mai.

Après avoir visité Athènes (Grèce), quinze jeunes en réinsertion professionnelle seront à bord du Belem dont un jeune venant de Bourgogne-Franche-Comté. La personne en question n'a pas encore été choisie mais l'on sait déjà qu'elle fait partie des bénéficiaires accompagnés par l'association de protection de l'enfance Le Prado Bourgogne.

La Flamme effectuera un autre voyage maritime, à bord du maxi-catamaran Banque populaire cette fois, pour rejoindre des territoires ultramarins.

Des événements dédiés aux Jeux olympiques dans les agences dès le mois de mai


Durant les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, 200 collaborateurs de la caisse régionale seront mobilisés comme relayeurs ou équipiers de la Flamme olympique ou comme bénévoles durant les épreuves.

En Bourgogne-Franche-Comté, le Relais de la Flamme olympique fera étape à Besançon le 25 juin, à Auxerre le 11 juillet et à Dijon le 12 juillet.

En amont, durant les mois de mai et juin, la caisse régionale organisera un événement interne annonçant le Relais de la Flamme olympique décliné dans les différentes agences Caisse d'épargne du territoire.

La Caisse d'épargne se revendique «banque du sport»


«2024 est l'occasion pour la France de rayonner sur le plan international», enchaîne Jérôme Ballet, président du directoire de la caisse régionale, qui souligne «les valeurs semblables entre l'olympisme et les Caisses d'épargne : solidarité, engagement, performance».

«C'est le moyen pour nous de s'afficher comme la banque du sport», explique-t-il au regard de l'accompagnement de neuf entreprises retenues dans le cadre du programme «Entreprendre 2024», de collectivités territoriales, de clubs sportifs – 27 en Bourgogne-Franche-Comté pour un montant annuel de 630.000 euros –, et de sept athlètes.

Des sportifs bourguignons en route pour Paris 2024


Trois sportifs soutenus par la caisse régionale participant à la cérémonie des vœux sont chaleureusement applaudi par l'assistance en se présentant sur l'estrade.

Eugénie Dorange pratique la course en ligne en canoë, elle est licenciée au sein de l'Olympic canoë kayak auxerrois. Eugénie Dorange se prépare pour les sélections olympiques qui débuteront en mars prochain avant le tournoi de qualification olympique qui se déroulera en mai.

Kévin Carvalho pratique la gymnastique sur six agrées, il est licencié au sein de l'Alliance élan gymnique Montceau Montcellienne. Avec l'équipe de France, Kévin Carvalho a participé aux championnats du monde à Anvers (Belgique) l'automne dernier.  Il participera aux championnats d'Europe à Rimini (Italie) en avril prochain où se jouera également la qualification pour Paris 2024.

Cédric Fevre pratique le paratir, il est licencié au sein de la société de tir de Chalon-sur-Saône. Cédric Fevre a été médaillé d'or en tir à la carabine 10 mètres couché aux Jeux paralympiques de Londres en 2012. Son parcours en vue de la qualification pour Paris 2024 se terminera en juin prochain.

La caisse régionale soutient également Sarah Bee en breakdance, Ilman Mukhtarov en lutte, Evita Muzic en cyclisme et Jules Pommery en saut en longueur.

La cérémonie de vœux s'est terminée par un cocktail durant lequel les participants ont pu échanger avec les sportifs mais aussi visiter le premier étage du Valmy en cours d'aménagement.

Jean-Christophe Tardivon

Premier événement au nouveau siège régional de la Caisse d'épargne à Dijon
















Infos-dijon.com - Mentions légales