Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
06/01/2022 12:40

CBD : Dijon 16ème au classement de l’implantation des shops en France

Interdiction de la vente de fleurs, quel est l’impact sur ce commerce ?

Suite à la publication de l'arrêté paru vendredi 31 décembre 2021 au Journal Officiel, les fleurs et les feuilles brutes de CBD, ou cannabidiol, sont désormais interdites à la vente en France. Seule l'autorisation aux industriels a été validée quant à la possibilité de récolter, importer ou utiliser les fleurs et feuilles brutes de chanvre pour la production d'extraits.
Cet arrêté révise un texte de 1990 et fait suite à un arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne de novembre 2020.
Ce dernier avait alors rejeté l’interdiction de ce « chanvre bien-être » en France, en estimant que le cannabidiol n’étant ni un stupéfiant, ni un médicament, et était par conséquent une marchandise pouvant circuler librement et dont on ne pouvait interdire la vente si elle est produite légalement dans un Etat membre de l’Union Européenne.

Face à cette menace de voir plusieurs milliers d'emplois disparaitre, les distributeurs de CBD en France montent au créneau afin de dénoncer une décision politique allant à l'encontre de la vision européenne.

A l'arrivée du prochain Conseil d'Etat ce vendredi 07 janvier 2022, l’agence spécialisée en data FLASHS a réalisé pour l'un des leaders du CBD en France, High Society, le premier classement de l'implantation des points de vente physique de fleurs de CBD au sein des 20 plus grandes villes françaises (intramuros).
Les fleurs de CBD représentant en moyenne plus de 60% des ventes de ces établissements, ce classement permet également de déterminer les villes qui seraient le plus impactées par le maintien de cette interdiction.

Dijon se positionne à la 16ème place du classement des 20 plus grandes villes françaises CBD avec 0,038 shops CBD pour 1000 habitants.

Mao Aoust, président d'High Society :

"C'est une décision que nous attendions déjà depuis plusieurs mois : cet arrêté avait tout d'abord été soumis pour observation à la Commission Européenne, avec un délai de réponse sous 3 mois. Celle-ci avait émis des réserves et demandé un texte plus précis. L'arrêté devait donc repasser dans un processus interministériel. Le 31 décembre, la publication de cet arrêté a été un passage en force par le Gouvernement et s’est avérée une surprise pour tous.
Conséquences de cette décision: juridiquement parlant, la situation n’a pas réellement changé. La fleur était déjà interdite. Mais cet arrêté va désormais inciter les forces de l’ordre à agir et à faire appliquer cette politique répressive dans nos magasins.
D’un point de vue économique, ce serait un coup dur pour de nombreuses activités: distribution, ventes, investisseurs, entrepreneurs, producteurs ... ".
High Society s’engage aux côtés de l’UPCBD (l'Union des Professionnels du CBD) pour dénoncer cette politique abusive et injustifiée. Des recours sont prévus au travers :
D’un référé-liberté pour militer en faveur de la liberté d’entreprendre. La décision devrait être rendue ce mercredi 5/01/2022 par un juge au tribunal administratif.
Un recours en annulation car l’arrêté n’a aucune base légale et endigue des commerces... ce recours en annulation a été présenté devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) Enfin un recours en suspension : devant toutes les données qui ont été fournies auprès des institutions compétentes, nous demandons la suspension du nouvel arrêté le temps qu’elles soient étudiées".
   

Source principale : Données collectées et croisées entre Google Maps et les Pages Jaunes avec 1 Data Scientist. Vérification doublée des données par une équipe de 4 data analysts.
Sources secondaires : Données Insee 2018, population française des 21 plus grandes villes.
Construction des indicateurs : Seuls sont considérés les magasins physiques pratiquant à minima la vente de CBD sous forme de fleurs (Chanvre).
Nous restons à votre disposition pour compléter ce set de données au cas ou une boutique ne serait pas référencée sur les différentes sources utilisées.
Classement : Le TOP des villes est réalisé en fonction du nombre de boutiques CBD pour 1000 habitants sur la base des 20 plus grandes villes de France.
La ville de Saint-Denis en région parisienne a été exclue de la 20ème place par manque de données cohérentes. Nîmes intègre donc ce classement CBD à la 20ème place.
Cette DATA investigation est mise à disposition de HighSociety.fr par FLASHS.fr.
Nous tenons à votre disposition sur demande le fichier source de cette étude avec les détails de chaque point de vente répertorié.


Communiqué 



Infos-dijon.com - Mentions légales