Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
10/05/2021 20:42

CHENÔVE : Lancement des travaux du futur gymnase du quartier du Mail

Annonçant, «un nouvel élan écologique face à un équipement à bout de souffle», le maire de Chenôve, Thierry Falconnet, a dévoilé le panneau de chantier du gymnase du Mail. L'investissement est estimé à cinq millions d'euros.
C’est sous une pluie battante que Thierry Falconnet (PS), maire de Chenôve, a lancé les travaux du nouveau gymnase, en présence de Laëtitia Martinez (PS), vice-présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

Construit dans les années 1970 et très fréquenté (à raison de 75.000 usagers/an), le gymnase du Mail à Chenôve ne répond plus aux normes énergétiques actuelles alors que la Ville se dit engagée dans une démarche en faveur de la transition écologique. Il s'agit d'«un nouvel élan écologique face à un équipement à bout de souffle», déclare Thierry Falconnet.


En raison des investissements nécessaires, le choix a été fait d'une reconstruction plutôt que d'une rénovation. Les enjeux énergétiques sont pris en compte avec l'installation de 250 m² de panneaux photovoltaïques en toiture et le raccordement au réseau de chaleur urbain. La toiture sera également végétalisée. «Il était important aussi d’apporter grande baies vitrées qui amènent l’idée d’interaction entre l’intérieur du bâtiment et l’extérieur», souligne Philippe Vionnet, architecte de l'agence dijonnaise A2A.

Des travaux inscrits dans le programme de renouvellement urbain


La construction du gymnase du Mail s’inscrit dans le cadre du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (2018-2025) porté par la ville de Chenôve. Selon Thierry Falconnet, le gymnase est «la première opération d’ampleur du programme», entré dans sa deuxième phase.

«Il est complètement naturel d’accompagner les porteurs de projet du NPRU et contribuer ainsi à l’action commune qui est d’accompagner la transformation des quartiers du NPRU qui présentent les plus grandes difficultés sociales», précise Florent Trublet, directeur régional d’Action Logement en Bourgogne-Franche-Comté. C’est dans ce cadre que le maire entend «maintenir ce mouvement positif qui souhaite faire de Chenôve, un territoire mosaïque et populaire, citoyen et participatif, plus agréable à vivre pour toutes et tous, jeunes et moins jeunes».

Le montant des travaux s’élève à 5 millions d'euros. La Ville de Chenôve finance à hauteur de 2,6 millions d'euros. Le reste provient de cofinancements impliquant l’État (775.906 euros), le conseil départemental de la Côte-d’Or (610.000 euros), l'Agence nationale du sport (513.590 euros), le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté (380.000 euros) et l’ANRU (127.500 euros).

De la co-construction à la féminisation de la pratique sportive


Le maire se dit particulièrement attaché à engager une large concertation avec les habitants «pour la co-construction d’un projet, d’un équipement ouvert aux jeunes du quartier». Argument auquel la vice-présidente de Région se montre particulièrement sensible lors de ces prises de parole rue Olympe de Gouges. Laëtitia Martinez se dit attachée à la place des femmes dans la politique sportive en tant qu'«un élément fort de la politique régionale».

Les adolescentes abandonnant généralement la pratique sportive au moment de la puberté, «on a besoin que l’action publique vienne corriger les choses, on demande à ce que l’occupation de ces équipements soient regardée à l’aune de la participation des jeunes filles», déclare l'élue régionale. Du point de vue de Laëtitia Martinez, le sport a été chahuté par la crise sanitaire et bon nombre de personnes attendent à présent de pouvoir reprendre une activité sportive, d’où l’importance de cette construction, sans compter les enjeux climatiques, «élément phare de la politique régionale».

Pour clore l'événement, les participants dévoilent le panneau de chantier. La quasi totalité des marchés sont d'ores et déjà conclus, le maire signalant que «de nombreuses entreprises locales seront mises à contribution». Durant la durée des travaux, des activités sportives seront maintenues dans un bâtiment prêté par Bourgogne Habitat, situé en face de l’ancien gymnase.

Sabrina Dolidze











Infos-dijon.com - Mentions légales