Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
11/01/2022 20:17

CORONAVIRUS : La préfecture adapte le maillage des centres de vaccination de la métropole dijonnaise

Ce mardi 11 janvier, le préfet de la Côte-d'Or a annoncé l'ouverture prochaine d'un nouveau centre de vaccination à Quetigny. Les trois autres dispositifs métropolitains vont sensiblement évoluer afin d'anticiper la demande en vaccination suite aux échéances des 15 janvier et 15 février.
L'action des centres de vaccination s'inscrit dans un contexte de flambée épidémique en France liée à la contagiosité du variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2.

En atteignant 2.031, le taux d'incidence pour 100.000 personnes dans la population générale a quasiment doublé en deux semaines. 93.896 cas de contamination ont été enregistrés le lundi 10 janvier 2022.

91% de non-vaccinés parmi les patients en réanimation au CHU de Dijon


En Côte-d'Or, au 3 janvier, le taux d’incidence général s’établissait à 1.621 pour 100.000 (contre 698 le 27 décembre 2021). Il était de 629 pour les personnes de plus de 65 ans (contre 242 le 27 décembre 2021). Le taux de positivité se situe à 17,6% (contre 9,3 % le 27 décembre 2021).


Au 7 janvier, on dénombrait 176 patients hospitalisés dont 44 en soins intensifs et réanimation. Le taux d’occupation des lits de réanimation s’élève à 78 %. Au CHU Dijon Bourgogne notamment, ce jour-là, 91% des personnes hospitalisées en soins intensifs ou réanimation pour une pathologie liée à la Covid-19 n'avaient reçu aucune dose de vaccination.

En Côte-d’Or, environ 7.000 injections de rappel sont réalisées quotidiennement. À ce jour, 250.000 patients ont reçu cette dose de rappel, soit un taux de couverture de 60% des personnes disposant d'un schéma vaccinal complet (environ 55% à l'échelle nationale). Il reste 170.000 personnes qui n'ont pas effectué ce rappel.

De nouvelles mesures durant le mois de janvier


Comme l'indique la préfecture de la Côte-d'Or ce mardi 11 janvier 2022, de nouvelles mesures sont entrées en vigueur dès le 3 janvier pour faire face à l'accélération de la circulation épidémique liée notamment au variant Omicron. Au plan local, des mesures ont été instaurées à l'initiative des préfets, en fonction des contextes sanitaires départementaux (lire le communiqué).

«En Côte-d’Or, la situation sanitaire s'est significativement dégradée puisque notre taux d'incidence a crû de 3.208 %, passant de 49 à 1.621 en un mois et demi. Des règles sanitaires plus strictes ont donc été être mises en œuvre jusqu’au 31 janvier 2022 pour garantir la sécurité sanitaire de la population et préserver dans toute la mesure du possible la vie sociale, économique et culturelle du pays», insiste la préfecture.

Ouvrir un nouveau centre de vaccination et adapter le réseau existant


Pour accompagner ces mesures et accélérer la campagne de rappel vaccinal, les trois principaux centres de vaccination de la métropole dijonnaise font l’objet d’une montée en puissance afin de s’adapter à une augmentation du flux.

Les mesures d’adaptations pour chaque centre sont :
- salle Multiplex : élargissement des plages horaires d’ouverture (8h-19h du mercredi au samedi)
- centre commercial Toison d’Or : déménagement le 21 janvier dans des locaux plus spacieux permettant d’accueillir six boxes et pouvant accueillir 1.200 patients par jour sans rendez-vous
- centre commercial des Portes du Sud à Chenôve : un troisième box sera opérationnel pour augmenter la capacité vaccinale à 600 personnes par jour sans rendez-vous

De plus, le préfet de la Côte-d'Or annonce qu'un nouveau centre de vaccination sera très prochainement implanté à la salle Nelson Mandela à Quetigny : «on y travaille avec la municipalité».

«On peut vacciner tout le monde très rapidement»


Comme l'assure le représentant de l’État, «le réseau de centres de vaccination répond aux besoins, il n'y a pas de file d'attente, les gens peuvent revenir sans rendez-vous, il n'y a pas de difficulté pour accéder à la vaccination dans le département, on peut vacciner tout le monde très rapidement».

«Il n'y a absolument pas de problème de doses», indique Céline Decologne, adjointe de la déléguée départementale en Côte-d'Or de l'Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté. L'ARS attribue à la Côte-d'Or environ 40.000 doses de vaccins par semaine. 21.000 créneaux de rendez-vous sont encore disponibles jusqu'à fin janvier.

Anticiper un doublement de la demande de vaccination


La préfecture et l'ARS s'attendent à un doublement de la demande de vaccination dans les prochaines semaines. En effet, l'échéance du 15 janvier approche.

«Au 15 janvier, celles et ceux dont le schéma vaccinal était complet au 15 juin et qui n'auront pas effectué leur dose de rappel auront un passe qui va expirer», prévient Danyl Afsoud, directeur de cabinet du préfet de la Côte-d'Or.

Et d'ajouter : «à ce jour, on a sept mois entre la dernière injection ou la dernière contamination et l'éligibilité au rappel. En revanche, à partir du 15 février, cette date est raccourcie à quatre mois et ceux dont le schéma vaccinal était complet au 15 octobre auront un passe qui expirera au 15 février s'ils n'auront pas eu leur troisième dose».

Jean-Christophe Tardivon

Le vaccinobus, «un atout majeur dans la lutte contre la Covid-19»


«Garder les écoles ouvertes» dans l'académie de Dijon malgré la «crise importante»



Infos-dijon.com - Mentions légales