Recherche
POUR JOINDRE INFOS-DIJON
redaction.infosdijon@gmail.com (à privilégier)
SMS et MMS au 07 86 17 77 12
> Vie locale > Vie locale
16/05/2020 12:41

CÔTE-D'OR : Une «brigade sanitaire» pour casser les chaînes de transmission du virus

La CPAM donne toutes les explications sur l'organisation des «brigade Covid-19».

Côte-d’Or : 659 personnes composent la « brigade sanitaire » pour casser les chaînes de transmission du virus

Depuis le 13 mai, une nouvelle organisation est mise en place dans chaque département pour limiter au maximum la circulation du virus sur le territoire, et prendre en charge les personnes ayant des symptômes du Covid-19, les tester et identifier le plus rapidement possible leurs cas contact.

En Côte-d’Or, 535 médecins généralistes et urgentistes des centres hospitaliers, 65 conseillers de l’Assurance Maladie (Cpam) et 68 agents de l’Agence régionale de santé composent ce dispositif, soit 659 personnes au total.

Cette organisation fait partie de la stratégie de déconfinement mise en place par le gouvernement : « protéger, tester, isoler ». En plus de l’application des mesures barrières, elle s’appuie donc sur le repérage précoce des symptômes, la réalisation de tests de dépistage et l’isolement des malades ainsi que des personnes ayant été en contact avec eux.

Les médecins et l’Assurance Maladie sont en première ligne pour assurer ce repérage.
Important : les personnes n’ayant pas de médecin traitant, ou ayant des difficultés à trouver un médecin de garde, peuvent contacter le numéro de téléphone de l’Assurance Maladie qui permet d’obtenir les coordonnées d’un médecin généraliste : 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel).

Les pharmaciens et les laboratoires d’analyses médicales sont également des acteurs essentiels dans la course contre la montre pour poser les diagnostics, et mettre en place les mesures de protection et d’isolement des personnes symptomatiques et de leur entourage.

En conclusion, ce qu’il faut retenir :
· Dès l’apparition de symptômes, il faut contacter son médecin traitant ou le médecin de garde (ou le 15 en cas d’urgence). C’est lui qui prescrira le test et les masques. Ils sont pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.
· Si vous avez été en contact avec une personne dépistée positive, vous serez appelé(e) directement par un conseiller de l’Assurance Maladie en charge des enquêtes sanitaires. Ces appels sont possibles 7 jours sur 7, y compris les week-ends et les jours fériés.

Un cadre protecteur pour les données sensibles
La loi n° 2020-546 du 11 mai 2020 prorogeant l'état d'urgence sanitaire et complétant ses dispositions, pose un cadre protecteur sur l’accès aux données hébergées dans le cadre du dispositif entre les médecins, l’Assurance Maladie et l’ARS. Le système d’information est géré par l’Assurance Maladie, autorisée depuis sa création à recueillir les données de santé adressées quotidiennement par les professionnels de santé, dans des conditions de protection et de confidentialité qui n’ont jamais été prises en défaut. Les collaborateurs de l’Assurance Maladie qui sont mobilisées pour assurer la mission d’appel des personnes contacts sont dûment habilités et formés à cette fin. Aucune autre information médicale que celle de la contamination par le virus et l’éventuelle présence de symptômes ne sera renseignée. La durée de conservation des données est limitée à 3 mois. Par ailleurs, le Conseil national de l’Ordre des médecins a donné son aval sur le dispositif en précisant le rôle des médecins pour garantir le secret médical de leurs patients. Une notice d’information pour les patients est également disponible sur le site ameli.fr

Communiqué