Recherche
Pour nous joindre
redaction.infosdijon@gmail.com
SMS au 07.86.17.77.12
> Vie locale > Vie locale
10/05/2024 16:57
4143 lectures

CULTURE : L'Opéra de Dijon enregistre un nombre record d'abonnés

La direction de l'établissement culturel a fait part d'un bilan 2023-2024 «très satisfaisant», ce mardi 7 mai, permettant d'atteindre «l'équilibre financier» et de stabiliser les tarifs. Près de la moitié des spectateurs sont Dijonnais.
«La saison [2023-2024] a été exceptionnelle dans sa programmation et sa fréquentation !» L'Opéra de Dijon et ses financeurs se félicitent donc du regain d'intérêt des spectateurs pour les œuvres présentées cette année.

Ce mardi 7 mai 2024, à l'occasion d'une présentation à la presse de la saison à venir (lire notre article), Christine Martin (PS), adjointe au maire de Dijon déléguée à la culture et présidente de l'établissement culturel, Dominique Pitoiset, directeur général et artistique de l'Opéra de Dijon, et Bruno Hamard, directeur général délégué, ont exposé le bilan de la saison 2023-2024.


Plus de 4.000 abonnés en 2023-2024


«L'Opéra de Dijon a un nombre d'abonnés inégalé dans son histoire», relève Christine Martin qui salue «l'impulsion nouvelle» qui a été donnée par Dominique Pitoiset, à la tête de l'établissement depuis 2021.

L'Opéra de Dijon enregistre plus de 4.000 abonnés en 2023-2024, contre 3.200 la saison précédente. Plus 65.000 places ont été vendues contre 59.000 places vendues précédemment. 4.500 ont été proposées des scolaires.

Chaque année, en moyenne, s'ajoutent 15.000 spectateurs liés aux interventions hors les murs et aux tournées.

Les spectateurs sont originaires à 48% Dijon, à 16% des autres communes de la métropole, à 13% des autres communes de la Côte-d'Or, à 13% des autres départements de la Bourgogne-Franche-Comté, à 10% des autres régions et à 2% d'autres pays.

La billetterie et les subventions publiques permettent d'atteindre l'«équilibre financier»


«C'est très satisfaisant», se félicite Bruno Hamard, «le public vient et revient». «Les spectateurs ont repris confiance, achètent à l'avance, en nombre et beaucoup de spectacles. C'est une belle sécurité pour la maison.»

La direction de l'établissement culturel assure atteindre l'«équilibre financier» grâce à un produit de billetterie à hauteur de 1,6 million d'euros, des parts de coproduction et du mécénat.

De plus, l'équipement est soutenu par des subventions publiques : 6,6 millions d'euros de la Ville de Dijon, 1,2 million d'euros de la Région Bourgogne-Franche-Comté et 950.000 euros de l’État.

Pour absorber la hausse du coût de l'énergie, l'Opéra de Dijon a dû procéder à des «économies» et à du changement de matériel. Un emprunt de 2 millions d'euros a été contracté pour remplacer progressivement les projecteurs de la scène et, par ailleurs, un relamping complet a été effectué en optant pour des éclairages à base de LED.

«Un niveau de fréquentation considérable» pour une ville moyenne


Pour la saison 2024-2025, malgré la fermeture du Grand Théâtre pour cause de rénovation, tous spectacles confondus, l'établissement culturel proposera 80.000 places dont 10.000 à des scolaires.

«On est à un niveau considérable», souligne Bruno Hamard qui rapporte la fréquentation à la population de la métropole dijonnaise. La quantité de places proposée devrait donc rester stable à l'avenir, la direction se refusant d'envisager des propositions «commerciales».

En revanche, l'établissement culturel cherchera à développer les coproductions car, désormais, plus de maisons sont ouvertes aux collaborations, ce qui permettra de valoriser «la salle d'une polyvalence exceptionnelle».

L'Opéra de Dijon, «une maison ouverte»


Concernant les publics qui se tournent peu spontanément vers la musique classique, l'Opéra de Dijon oriente sa programmation pour participer à des festivals comme les Nuits d'Orient et pour intégrer les musiques du monde ou encore le hip-hop.

Cela se double de partenariats avec des associations actives dans les quartiers populaires de la métropole dijonnaise en particulier et de travaux pédagogiques avec des classes venant assister à des répétitions.

«C'est une maison ouverte», résume Bruno Hamard, «elle n'est pas réservée à une forme d'élite ou à des personnes qui connaissent un répertoire et qui viennent le voir». «Elle est ouverte à toutes les formes d'expression artistique d'hier et d'aujourd'hui.»

Jean-Christophe Tardivon

L'Opéra de Dijon présente la saison 2024-2025



Infos-dijon.com - Mentions légales